Le tracé du Hungaroring marquera la troisième étape des World Series by Renault en 2015. Présent au calendrier depuis 2007, le circuit hongrois accueillera le Renault Sport Trophy, la Formula Renault 3.5 Series et l’Eurocup Formula Renault 2.0 les 13 et 14 juin prochains. Pour ce classique de l’événement, les fans hongrois seront gâtés entre les courses des filières d’accès au plus haut niveau mises en place par Renault Sport Technologies et les nombreuses animations dont l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show. Les invitations gratuites sont à télécharger sur www.worldseriesbyrenault.com

Théâtre du Grand Prix de Hongrie de F1 depuis 1986, le circuit de Budapest propose un défi technique et des enchaînements incessants ne laissant aucun repos aux concurrents. Pour cette neuvième édition au sein du calendrier des World Series by Renault, l’événement 100 % Renault capitalisera sur son succès populaire jamais démenti dans le pays.

Au programme, les spectateurs pourront assister aux courses musclées du Renault Sport Trophy, aux luttes entre les jeunes loups de l’Eurocup Formula Renault 2.0 ainsi qu’aux batailles entre les prétendants à la F1 présents en Formula Renault 3.5 Series. Clou du spectacle, l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show sera mené de main de maître par l’ancienne star des World Series by Renault, Antonio Félix da Costa. Le Championnat de France F4 se joindra également à la fête aux côtés des démonstrations du Renault Sport Show et de Renault Kadjar. Ce dernier sera par ailleurs exposé au grand public au sein du Village Renault.

Au cœur du paddock, de nombreuses animations attendent le public : simulateurs, pit-stop challenge et ateliers de sensibilisation à la sécurité routière seront de la partie aux côtés des acrobates du Freestyl’air show. Les fans auront aussi l’opportunité de rencontrer les pilotes lors du pit-walk durant leur week-end aux couleurs de Renault.

Formula Renault 3.5 Series : trois pour un fauteuil
Après cinq épreuves, trois pilotes ont monopolisé les honneurs : Oliver Rowland (Fortec Motorsports), Matthieu Vaxiviere (Lotus) et Jazeman Jaafar (Fortec Motorsports). Déjà vainqueurs à Motorland Aragón, le Britannique et le Français ont récidivé à Spa-Francorchamps et espéreront poursuivre sur leur dynamique.

Le trio est chassé par les deux rookies de l’écurie DAMS : Dean Stoneman et Nyck de Vries. Présent sur le podium à chaque rendez-vous, le protégé du Red Bull Junior Team visera la plus haute marche. Son équipier, membre du McLaren Young Driver Development Programme, reviendra pour sa part sur le circuit où il avait entamé une exceptionnelle seconde partie de saison en 2013.

Derrière, Tom Dillmann (Jagonya Ayam with Carlin) tentera de rester dans la course. Un objectif partagé par Tio Ellinas (Strakka Racing) et Egor Orudzhev (Arden Motorsport), dans les points par deux fois en Belgique. Pietro Fantin (International Draco Racing) et Meindert van Buuren (Lotus) souhaiteront consolider leur position dans le top dix, tout comme Nicholas Latifi (Arden Motorsport), qui a mené ses premiers tours en Belgique.

Après avoir scoré à Spa, Aurélien Panis (Tech 1 Racing) et Gustav Malja (Strakka Racing) voudront confirmer leur progression. En revanche, Alfonso Celis (AVF), Sean Gelael (Jagonya Ayam with Carlin), Bruno Bonifacio (International Draco Racing), Philopaz Armand (Pons Racing) et Roy Nissany (Tech 1 Racing) devront rebondir. Pour sa part, Beitske Visser (AVF) visera ses premières unités. Enfin, Roberto Merhi (Pons Racing) espérera conjurer le mauvais sort sur un circuit où il s’était imposé avec près de trente secondes d’avance l’an passé.

Course 1 : samedi 13 juin à 11h45
Course 2 : dimanche 14 juin à 13h00

Eurocup Formula Renault 2.0 : tous à la chasse de Louis Delétraz
Leader depuis la première course, Louis Delétraz (Josef Kaufmann Racing) a vu ses adversaires revenir à Spa-Francorchamps. Après avoir accentué son avance en Formula Renault 2.0 NEC au Red Bull Ring le week-end dernier, le Suisse tentera d’augmenter l’écart de six unités qui le sépare de son plus proche rival, Anthoine Hubert (Tech 1 Racing).

Déjà présent trois fois sur le podium, le Champion de France F4 2013 ambitionnera un premier succès dans la catégorie. Sept autres pilotes pourront déloger Louis Delétraz de la tête, dont Jake Hughes (Koiranen GP) et Ukyo Sasahara (ART Junior Team), forts de leurs premières victoires en Belgique. Seul homme avec Anthoine Hubert à avoir toujours fini dans les points, Matevos Isaakyan (JD Motorsport) désirera s’imposer, tout comme Ignazio D’Agosto (Manor MP Motorsport), deux fois cinquième dans l’Ardenne belge. Enfin, Dennis Olsen (Manor MP Motorsport), Ben Barnicoat (Fortec Motorsports) et Kevin Jörg (Josef Kaufmann Racing), double-vainqueur au Red Bull Ring la semaine passée, souhaiteront reprendre du terrain perdu dans cette lutte pour la bourse de 500 000 €.

En situation d’outsiders au classement général, Callan O’Keeffe (Fortec Motorsports), Darius Oskoui (ART Junior Team), rookie le mieux placé, ou encore le leader de la Formula Renault 2.0 ALPS, Jack Aitken (Koiranen GP), auront le même but. Ce dernier avait d’ailleurs obtenu son premier succès à Budapest en 2014.

Présent dans le top dix à Spa, Thiago Vivacqua (JD Motorsport) tentera de poursuivre sa belle série dans les points, tandis que James Allen (ARTA Engineering), Harrison Scott (AVF) et Simon Gachet (Tech 1 Racing) voudront retrouver. Quant à Lasse Sørensen (Manor MP Motorsport), Amaury Bonduel (JD Motorsport), Luke Chudleigh (Fortec Motorsports), Martin Kodric (Fortec Motorsports), Amaury Richard (ARTA Engineering), Charlie Eastwood (AVF), Valentin Hasse-Clot (Manor MP Motorsport), Anton De Pasquale (Koiranen GP) et Hugo De Sadeleer (Tech 1 Racing), tous donneront leur maximum afin d’ouvrir leur compteur.

Le plateau sera complété par les wild-cards Nikita Mazepin (Josef Kaufmann Racing) et Vasily Romanov (Cram Motorsport).

Course 1 : samedi 13 juin à 14h40
Course 2 : dimanche 14 juin à 14h30

Renault Sport Trophy : Oregon Team, Diederik Sijthoff et Steijn Schothorst pour confirmer
Vainqueurs de la première manche de l’histoire du Renault Sport Trophy, Dario Capitanio et David Fumanelli (Oregon Team) occupent la tête du classement Endurance. Toutefois, les deux Italiens ont dû renoncer lors des épreuves sprint, remportées par Diederik Sijthoff (V8 Racing) en Prestige et Steijn Schothorst (Equipe Verschuur) en Elite.

Alors que le duo d’Oregon Team tentera de rebondir pour rester dans la course au rookie test avec Nismo en Super GT et au baquet des 24 Heures du Mans 2016 en LMP2, les deux Néerlandais viseront le doublé avec leurs partenaires respectifs, Nicky Pastorelli (V8 Racing) et Jeroen Schothorst (Equipe Verschuur).

Face à eux, une dizaine d’équipages espèrent prendre le dessus, à commencer par celui composé d’Andrea Pizzitola et Richard Gonda (ART Junior Team). Bien parti pour s’imposer en Endurance, ceux-ci ont finalement dû se contenter du troisième rang. L’autre Renault Sport R.S. 01 de la structure française sera à surveiller : cinquième en Endurance, sixième en Elite et sur le podium en Prestige, Indy Dontje et Toni Forné (ART Junior Team) seront ambitieux.

Partenaires de Dario Capitanio et David Fumanelli, Luciano Bacheta et Niccolò Nalio (Oregon Team) voudront faire mieux après leur deuxième position en Endurance. Au pied du podium en Elite, Luciano Bacheta jouera la gagne tandis que Niccolò Nalio souhaitera rattraper son retard après son abandon en course Prestige. Un objectif partagé avec les Brésiliens Alan Hellmeister et Adalberto Baptista (Oregon Team), tous deux absents de l’arrivée en sprint après leur huitième place en Endurance. Il en ira de même pour les Portugais Miguel Ramos et Antonio Coimbra (Equipe Verschuur), septième de l’Endurance, mais non classés en sprint.

Chez V8 Racing, les équipiers de Diederik Sijthoff tenteront de l’imiter, tant en Elite avec Roy Geerts et Federico Leo, qu’en Prestige avec Stefano Costantini et Max Braams, tous deux aux portes du podium à Spa-Francorchamps.

Après des essais où l’écurie Zele Racing avait signé le meilleur temps, l’entame de saison fut plus discrète. Dans la voiture n°9, Vittorio Ghirelli et Philippe Bourgois auront à cœur de faire mieux tout comme les pilotes de l’autre Renault Sport R.S. 01 : Bas Schothorst et Philippe Haezebrouck. Enfin, Monlau Competicion fera une fois de plus confiance à Wolfgang Reip, sur le podium à Spa. En Hongrie, le vainqueur 2012 de la GT Academy sera associé à David Cebrián Ariza, quatrième de la Renault Clio Cup España en 2013 et 2014.

Pour cette deuxième manche, chiffre pair oblige, la grille de l’épreuve Endurance sera établie d’après l’ordre des concurrents « Elite » à l’issue de leur session. Ceux-ci devront en prendre le départ et marqueront des points dans leur catégorie selon le classement intermédiaire figé avant les changements de pilotes.

Course Endurance : samedi 13 juin à 15h55
Course Sprint 1 : dimanche 14 juin à 10h10
Course Sprint 2 : dimanche 14 juin à 15h45

Toutes les épreuves du week-end seront retransmises en live sur l’Eurosport Player. Les courses du samedi en Formula Renault 3.5 Series seront diffusées en direct sur Eurosport International, Eurosport UK et Eurosport France. Dimanche, l’épreuve sera en direct sur Eurosport 2 et Eurosport 2 UK, en différé sur Eurosport International et Eurosport France. Eurosport 2 proposera l’Eurocup Formula Renault 2.0 en différé, tout comme Motors TV pour le Renault Sport Trophy, à l’exception de la Sprint 1 en direct.

Jean-Pascal Dauce, Directeur de la Compétition de Renault Sport Technologies : « L’ambiance qui règne sur le Hungaroring est tout simplement unique et nous avons hâte de retrouver ce public hongrois si enthousiaste à chacune de nos visites ! Avec son tracé sinueux, ses dénivelés et ses faibles opportunités de dépassements, les compromis seront obligatoires et les pilotes devront faire la différence dès les qualifications. En Formula Renault 3.5 Series, ils ne disposeront plus que de huit impulsions de DRS à chaque course puisque nous avons écouté les équipes qui ont demandé le retrait de la ‘‘low-downforce configuration’’ sur l’aileron arrière. En Eurocup Formula Renault 2.0 et en Renault Sport Trophy, les vainqueurs différents se succèdent et tout reste encore ouvert ! Le combat devrait être intense avant la pause hivernale et la reprise à Silverstone en septembre ! »

Résultats 2014
Formula Renault 3.5 Series
Qualifs 1 : O. Rowland (GBR) 1’30’’203.
Course 1 : 1. R. Merhi (ESP) – 2. P. Gasly (FRA) – 3. O. Rowland (GBR)
Qualifs 2 : R. Merhi (ESP) 1’37’’400.
Course 2 : 1. N. Nato (FRA) – 2. R. Merhi (ESP) – 3. P. Gasly (FRA)
Eurocup Formula Renault 2.0
Qualifs 1 : A. Pizzitola (FRA) 1’45’’253.
Course 1 : 1. A. Pizzitola (FRA) – 2. C. Leclerc (MON) – 3. N. de Vries (NED)
Qualifs 2 : J. Aitken (GBR) 2’02’’274.
Course 2 : 1. J. Aitken (GBR) – 2. C. Leclerc (MON) – 3. I. D’Agosto (ITA)

Programme

Retour en haut