Lando Norris (Josef Kaufmann Racing) s’est offert le meilleur temps de l’unique séance d’essais collectifs de l’Eurocup Formula Renault 2.0 à Monaco. Alors que tous les concurrents découvraient le mythique tracé monégasque, le leader du classement général s’est montré le plus rapide en 1’32’’178, devançant ainsi Ferdinand Habsburg (Fortec Motorsports) et Sacha Fenestraz (Tech 1 Racing).

Dès 8h00, l’Eurocup Formula Renault 2.0 s’invitait dans les rues de Monaco. Les pilotes disposaient de 45 minutes pour se préparer au mieux à leur épreuve en lever de rideau du Grand Prix de F1.

Premier à sortir des stands, Lando Norris bénéficiait d’une piste libre pour établir le premier tour lancé de la catégorie à Monte-Carlo et dominer le premier quart d’heure avant que Ferdinand Habsburg, Max Defourny (R-ace GP) et Sacha Fenestraz ne lui disputent les commandes.

Le rookie britannique répliquait à mi-séance avant que le peloton ne chausse des pneumatiques Michelin neufs. Sacha Fenestraz était le premier à améliorer, mais la session était interrompue par la sortie de son équipier Gabriel Aubry (Tech 1 Racing) à la Piscine.

Les essais reprenaient pour les trois dernières minutes. Lando Norris en profitait pour ravir la tête au drapeau à damier grâce à un effort bouclé en 1’32’’178. Il devançait alors Ferdinand Habsburg, Sacha Fenestraz, Dorian Boccolacci (Tech 1 Racing) et Will Palmer (R-ace GP). Max Defourny, Henrique Chaves (AVF by Adrían Vallés), Jehan Daruvala (Josef Kaufmann Racing), Bruno Baptista (Fortec Motorsports) et Gabriel Aubry complétaient le top dix.

Les concurrents ont désormais rendez-vous samedi matin de 9h à 9h55 pour l’unique séance de qualifications.

Ils ont dit

Lando Norris : « Je n’avais jamais piloté sur un circuit urbain auparavant. C’est très différent et l’on y prend beaucoup de plaisir. Je m’étais préparé autant que possible au simulateur et je m’en suis bien sorti pour une première fois même si les qualifications seront longues. La piste va énormément évoluer et s’améliorer d’ici demain et nous devrons être sûrs d’effectuer le meilleur run possible en fin de séance pour profiter des meilleures conditions. »

Ferdinand Habsburg : « C’est vraiment spécial de rouler à Monaco. J’ai adoré ! C’était mon premier roulage sur un tracé urbain et après avoir passé beaucoup de temps à étudier des vidéos, à travailler au simulateur et à me préparer du mieux possible, c’était comme je m’y attendais. Cela dit, les gens ne réalisent pas à quel point le dénivelé est impressionnant. Pour les qualifications demain, il faudra essayer de partir le plus tard possible avec la meilleure position sur la piste pour éviter le trafic. Ce sera dur, mais ce le sera pour tout le monde, d’où l’importance d’assurer un temps pour parer à un drapeau rouge. Il faudra être à la limite de bout en bout sans partir à la faute ! »

Sacha Fenestraz : « C’était une longue séance durant laquelle nous avons pu effectuer de nombreux tours, sauf en pneus neufs en raison du drapeau rouge. Après, Norris et Habsburg ont pu améliorer, pas moi, mais nous avons été régulièrement devant et Gabriel est heureusement indemne. Demain, les qualifications seront plus compliquées car il faudra absolument trouver des tours clairs. Il reste beaucoup de travail à faire d’ici là, mais ce sera très intéressant. Le circuit en lui-même est fantastique. C’est beaucoup plus rapide que Pau et il y a moins de temps pour se relâcher dans les lignes droites. J’adore ce type de tracé. C’est vraiment amusant de raser les rails et de frôler les limites ! »

Essais collectifs - pdf

Retour en haut