Pour le retour de l’Eurocup Formula Renault 2.0 sur l’Autodromo Nazionale Monza pour la première fois depuis 2005, Lando Norris (Josef Kaufmann Racing) a signé le meilleur temps des essais collectifs en 1’49’’138 ce vendredi. Déjà dominateur des tests privés de la veille, le leader du classement général a récidivé en matinée pour devancer Dorian Boccolacci (Tech 1 Racing) et le membre de la Sahara Force India Academy Jehan Daruvala (Josef Kaufmann Racing). L’après-midi, Robert Shwartzman (Josef Kaufmann Racing), protégé de SMP Racing, a pris le relais de son équipier en 1’49’’433.

Si Lando Norris avait donné le ton jeudi en dominant les deux séances d’essais privés organisées en amont du meeting italien, le peloton entier se donnait rendez-vous aujourd’hui pour lancer officiellement les hostilités.

Norris enchaîne d’entrée

Sous un grand soleil, Will Palmer (R-ace GP) et Harrison Scott (AVF by Adrián Vallés) étaient les premiers à s’échanger la tête avant de voir Max Defourny (R-ace GP) se mêler à la lutte. À mi-séance, Dorian Boccolacci et Lando Norris se portaient aux avant-postes.

Le Français avait l’avantage avant que le leader du classement général lui ravisse le meilleur temps en 1’49’’138 à sept minutes du drapeau à damier. Jehan Daruvala se classait troisième devant Robert Shwartzman et James Allen (JD Motorsport) au terme d’une session où les treize premiers se tenaient dans la même seconde.

Shwartzman relaie Norris

L’après-midi, Robert Shwartzman, Jehan Daruvala et Lando Norris dominaient les premières minutes avant d’être délogés à mi-séance par Sacha Fenestraz (Tech 1 Racing) et Dorian Boccolacci, partis plus tard en piste.

Max Defourny les imitait, mais le rythme s’accélérait dans les cinq dernières minutes. Dorian Boccolacci, Robert Shwartzman et Lando Norris se disputaient la tête, à l’avantage du Russe en 1’49’’433. Dorian Boccolacci terminait à nouveau deuxième, précédant Lando Norris, Jehan Daruvala et Harrison Scott.

Ils ont dit

Lando Norris : « Je suis vraiment ravi de notre vitesse. Nous nous sommes concentrés sur les simulations de course car notre rythme lors du meeting de NEC ici même en avril dernier n’était pas idéal. Nous avons également fait des relais rapides, où l’aspiration joue un rôle important à Monza, notamment en qualifications. Même si votre tour n’est pas très bon, elle peut compenser et rendre les choses intéressantes demain. Il faudra sans cesse chercher la bonne aspiration, tout en n’étant ni trop près ni trop loin de la voiture qui vous précède. De nombreux pilotes peuvent être aux avant-postes, cela rend les courses encore plus excitantes, sans oublier la chaleur qui aura son impact sur les pneumatiques. »

Dorian Boccolacci : « Les essais se sont bien déroulés en terminant deux fois deuxième. C’est plutôt positif d’être devant dès le début du week-end, mais il faudra concrétiser demain. Il nous reste donc du travail avec les ingénieurs et l’équipe pour y parvenir en qualifications, mais aussi pour gagner une position et l’emporter. L’aspiration aide beaucoup sur ce tracé, mais l’anticiper et en profiter demeure difficile. »

Robert Shwartzman : « C’était une bonne journée ! J’ai progressé durant la première séance pour finir quatrième, à deux dixièmes de mes équipiers. Nous avons ensuite effectué une simulation de course l’après-midi. J’étais constant et régulier, tout comme sur les tours rapides, et il me tarde d’être à demain. Si la voiture est aussi bonne qu’elle l’était aujourd’hui, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Il faudra surtout se concentrer sur les qualifications, avoir la bonne aspiration, être bien placé, bien piloter et un peu de chance ! »

Liste des engagés - pdf

Essais collectifs 1 - pdf

Essais collectifs 2 - pdf

Retour en haut