Auteur d’une performance exceptionnelle en intégrant le top 5 du classement général en début de course, le Renault Duster Team continue son apprentissage sur les routes du Rallye Dakar. Après la huitième étape et le passage en Bolivie, Emiliano Spataro et Benjamin Lozada pointent en vingt-cinquième position.

Dans le rythme des meilleurs vers Villa Carlos Paz, le Renault Duster Team a dû patienter quelques jours avant de se montrer à nouveau aux avant-postes. Très à l’aise dans les dunes et le fesh-fesh, le Renault Duster a permis à Emiliano Spataro et Benjamin Lozada de s’illustrer dans le désert d’Atacama.

A la porte du top 10 deux jours de suite, le meilleur équipage argentin du Dakar 2015 a perdu du temps lors de la première partie de l’étape marathon en endommageant un triangle de suspension. Sans l’appui de l’équipe technique du Renault Duster Team, Spataro et Lozada ont travaillé sans relâche durant la nuit pour repartir le lendemain afin d’atteindre Iquique et profiter de la journée de repos.

« Je suis vraiment déçu d’avoir perdu du temps, car nous étions en très bonne position au classement général », commente Emiliano Spataro. « Mais c’est le Dakar. Nous avons connu un problème… ça arrivera peut-être demain à d’autres concurrents. L’important est d’être toujours en course et de continuer à se battre pour rallier Buenos Aires ! »

Vingt-cinquièmes du classement général après la cinquième étape, José García et Mauricio Malano ont été contraints à l’abandon en arrivant à Iquique, au Chili. Dans les dunes, le copilote du Renault Duster a ressenti une forte douleur au dos. L’équipage a préféré s’arrêter pour demander une assistance médicale. Mauricio Malano a été transporté à Iquique pour passer des examens. Son état ne suscite plus d’inquiétudes.

« L’équipe est vraiment satisfaite de cette première partie de course », ajoute Christophe Chapelain, Responsable Technique Compétition de Renault Sport Technologies. « Nous vivons un Dakar très difficile avec de hautes températures. Le pourcentage d’abandons est très élevé dans la catégorie autos. Le Renault Duster montre d’énormes qualités pour une voiture qui dispute son premier Dakar. Emiliano Spataro s’est longtemps battu avec l’objectif d’entrer dans le top 10. Son ambition est désormais de réaliser quelques coups d’éclat et d’accumuler de l’expérience et des données sur la route du retour vers Buenos Aires ! »

Cinq étapes sont encore à disputer entre la ville chilienne d’Iquique et la capitale argentine Buenos Aires, soit 1 476 kilomètres chronométrés.

Retour en haut