Le Renault Sport Trophy bascule dans sa deuxième partie de saison ce week-end. Évoluant aux côtés de l’European Le Mans Series et de l’Eurocup Formula Renault 2.0 sur le Circuit Paul Ricard, les concurrents découvriront un nouveau tracé pour un meeting crucial pour les titres et dotations en jeu.

Pour la première fois de son histoire, le Renault Sport Trophy sera en action sur le Circuit Paul Ricard. Sur une piste réputée pour le défi physique qu’elle propose, les pilotes disposeront de trois séances d’essais libres avant de jouer les poles positions et les victoires.

Tout est relancé en PRO

Auteur d’un carton plein en Autriche, Pieter Schothorst (Equipe Verschuur) est revenu à deux points du leader Kevin Korjus (R-ace GP). En l’absence de Markus Palttala, remplacé par le Belge Renaud Kuppens (Team Marc VDS EG 0,0) déjà vu en Eurocup Mégane Trophy, les deux hommes voudront faire la différence pour prendre une option sur le test de sélection de l’équipe officielle NISMO en Super GT.

Ils devront néanmoins surveiller David Fumanelli (Oregon Team). Déjà monté deux fois sur le podium, l’Italien sacré l’an passé en Endurance ambitionnera désormais la victoire pour intégrer le trio de tête. Ce sera également l’objectif de Tanart Sathienthirakul (Team Marc VDS EG 0,0) après son premier podium au Red Bull Ring, ainsi que de Nicky Pastorelli (V8 Racing) et Bruno Bonifacio (Oregon Team), revenus bredouilles de Spielberg.

Pour conserver leurs espoirs, Jordan Grogor (V8 Racing), Dario Capitanio (Oregon Team) et Raoul Owens (R-ace GP) viseront au moins un premier podium cette année. L’outsider Anders Fjordbach (High Class Racing) jouera crânement leur chance tandis que Lonni Martins (Duqueine Engineering) souhaitera confirmer ses bons débuts en Autriche. Anciens animateurs des World Series by Renault, Mike Verschuur (Equipe Verschuur) et Nelson Panciatici (Duqueine Engineering) seront également au volant en France.

Une étape importante en AM ?

Dans la catégorie AM, cinquante points seront en jeu puisque les concurrents prendront aussi le départ de la course Endurance. Malgré un poids de compensation de 30 kg, soit 50 de moins qu’en Autriche, Fabian Schiller (Team Marc VDS EG 0,0) pourrait faire un premier pas vers le titre même si ses rivaux feront tout pour l’en empêcher.

Après avoir stoppé la série de son équipier, Fran Rueda (Team Marc VDS EG 0,0) tentera de récidiver avec 45 kg de handicap, tout en maintenant Andrés Méndez (Oregon Team) à distance. Lesté de 10 kg, le Colombien désirera poursuivre sur la lancée de son premier podium en Sprint AM pour creuser l’écart sur Fredrik Blomstedt (R-ace GP), lesté de 5 kg, et Miguel Ramos (Equipe Verschuur), dont les performances autrichiennes lui coûteront 50 kg en France.

Nombreux seront les outsiders qui feront tout pour remonter au classement, à l’image de Jeroen Schothorst (Equipe Verschuur) et Jelle Beelen (V8 Racing), respectivement lestés de 10 et 25 kg. Dans le peloton, Dennis Andersen (High Class Racing), Carmen Jorda (V8 Racing), Due (Oregon Team) et Christophe Hamon (Duqueine Engineering) essaieront de tirer leur épingle du jeu pour saisir la moindre opportunité, tout comme Davide Roda (Oregon Team) et le nouveau venu Gilles Duqueine (Duqueine Engineering).

Une Endurance pleine d’inconnues

Markus Palttala et Fabian Schiller (Team Marc VDS EG 0,0) ont repris les rênes de la catégorie après leur succès autrichien, mais en l’absence du Finlandais, l’Allemand devra rapidement être en osmose avec Renaud Kuppens pour résister à Kevin Korjus et Fredrik Blomstedt (R-ace GP).

Derrière, Tanart Sathienthirakul – Fran Rueda (Team Marc VDS EG 0,0) espèrera un nouveau podium, tout comme Miguel Ramos (Equipe Verschuur) en binôme avec Mike Verschuur. Raoul Owens et son nouveau coéquipier (R-ace GP) viseront un premier podium, mais Pieter et Jeroen Schothorst (Equipe Verschuur) possèdent le même objectif tandis que le binôme Bruno Bonifacio – Andrés Mendez (Oregon Team) voudra retrouver le goût du champagne.

Pour rêver encore du titre, les équipages David Fumanelli – Due (Oregon Team), Jordan Grogor – Carmen Jorda (V8 Racing), Dario Capitanio – Davide Roda (Oregon Team) et Anders Fjordbach - Dennis Andersen (High Class Racing) devront frapper fort. Enfin, les duos Nicky Pastorelli – Jelle Beelen (V8 Racing) et Lonni Martins – Christophe Hamon (Duqueine Engineering) tenteront d’inscrire leurs premiers points. Enfin, la paire Nelson Panciatici – Gilles Duqueine (Duqueine Engineering) tentera de jouer les trouble-fêtes à domicile.

Jean-Pascal Dauce, Directeur des Programmes Compétition Client de Renault Sport Racing : « Les concurrents ont rechargé les batteries et ils seront tous très motivés pour débuter le sprint final de la meilleure manière. Pour ce quatrième meeting, c’est encore un nouveau circuit qui attend les pilotes et équipes engagés en Renault Sport Trophy. Ils débuteront sur un pied d’égalité sur l’un des tracés les plus techniques et physiques du calendrier. Le week-end s’annonce plus ouvert que jamais après les retournements de situation vus en Autriche et nous avons hâte de voir les Renault Sport R.S. 01 se livrer de belles batailles sur un tracé mythique du sport automobile français ! »

Programme et TV

Les spectateurs pourront accéder gratuitement au Village où Clio R.S. 16 et Twingo GT seront exposées aux côtés de la gamme Renault. Un roadshow Dacia et d’autres activités dont le Freestyl’air Show, le pit-stop challenge ou encore le Big Jump complèteront les animations.

Les trois épreuves du week-end seront diffusées en streaming sur la chaîne Youtube Renault Sport avant qu’un résumé soit retransmis en différé sur les chaînes du groupe Eurosport.

Vendredi 26 août 2016
9h10 – 10h05 Essais collectifs 1
12h35 – 13h30 Essais collectifs 2
17h50 – 18h45 Essais collectifs 3

Samedi 27 août 2016
9h55 – 10h15 Qualifications PRO
12h10 – 12h30 Qualifications AM
15h07 – 16h19 Course Endurance

Dimanche 28 août 2016
9h12 – 9h39 Course Sprint AM
12h27 – 12h54 Course Sprint PRO

Programme - pdf

Retour en haut