Après son lancement couronné de succès en 2015, le Renault Sport Trophy donnera le coup d’envoi de sa deuxième campagne ce week-end à Motorland Aragón. Vingt-huit pilotes seront présents sur le tracé espagnol pour succéder à Andrea Pizzitola, Dario Capitanio et David Fumanelli au palmarès de la discipline. Et bien malin celui qui pourrait prédire les vainqueurs des trois premières courses de l’année tant les écarts ont été faibles lors des essais hivernaux ! Le plateau accueillera également une invitée de marque en la personne de Carmen Jorda, pilote ambassadeur de Renault Sport.

Avec son peloton ultra-compétitif et ses performances de haut niveau, le Renault Sport Trophy a démontré toute son attractivité dès sa saison inaugurale. Un statut affirmé par des dotations uniques : le concurrent sacré en PRO bénéficiera d’un programme complet de préparation avant de participer aux tests de sélection organisés par l’équipe officielle NISMO en Super GT. S’il n’est pas retenu, il disposera d’une prime de 200 000 € en cash. Celui titré en AM remportera un baquet en LMP2 pour les 24 Heures du Mans, ou s’il le désire, une bourse de 140 000 € afin de rejoindre la catégorie PRO du Renault Sport Trophy en 2017.

Pour ce premier meeting, le plateau sera complété par Carmen Jorda. Alignée au sein de la V8 Racing #6 aux côtés de Jordan Grogor, double vainqueur des 24 Heures de Dubaï dans sa classe, la pilote ambassadeur de Renault Sport retrouvera la compétition en découvrant Renault Sport R.S. 01 sur le circuit espagnol. Un véritable défi sur l’un des tracés les plus techniques du calendrier, où l’Espagnole pourra néanmoins s’appuyer sur son expérience variée.

Qui succédera à Andrea Pizzitola ?

Après avoir mené Andrea Pizzitola au titre, R-ace GP a frappé fort sur le marché des transferts en recrutant Raoul Owens (R-ace GP #2) et Kevin Korjus (R-ace GP #3), vainqueur 2010 de l’Eurocup Formula Renault 2.0, pour défendre ses couleurs en PRO. L’équipe s’est d’ailleurs offert le meilleur temps lors de l’ultime journée d’essais organisée à Estoril.

Parmi leurs rivaux, les Français retrouveront de vieilles connaissances. Chez Equipe Verschuur, Pieter Schothorst héritera du baquet de son cousin Steijn dans la #21. Le Néerlandais sera un sérieux prétendant après s’être imposé à Silverstone l’an passé dès son premier week-end au sein du Renault Sport Trophy. Le second volant PRO de l’écurie reviendra à Roy Geerts (Equipe Verschuur #19), vainqueur 2013 de la Formula Renault 1.6 NEC Junior et fort d’une année d’expérience dans la discipline.

Troisième de la catégorie Élite en 2015, David Fumanelli (Oregon Team #5) tentera de faire mieux avec la structure italienne. Cette dernière alignera également Bruno Bonifacio (Oregon Team #4), ancien vainqueur en Formula Renault 2.0, ainsi que Dario Capitanio (Oregon Team #1), qui vise la couronne en PRO un an après s’être adjugé le titre en Prestige.

Victorieux des 12 Heures Italy-Mugello avec une Renault Sport R.S. 01 en configuration GT3, V8 Racing sera à surveiller malgré son absence lors des tests hivernaux. Outre le duo Carmen Jordan – Jordan Grogor, l’équipe alignera également Nicky Pastorelli (V8 Racing #7), sixième l’an dernier, Meindert van Buuren (V8 Racing #8), vu en Formula Renault 3.5 Series.

Trois équipes débuteront leur aventure avec la famille Renault et aucune ne souhaite faire de la figuration. Sacré à de nombreuses reprises en GT, le Team Marc VDS EG 0,0 s’offrira un nouveau départ en sport automobile grâce au soutien technique de Monlau Competición. Régulièrement aux avant-postes lors des essais avec l’expérimenté Markus Palttala (Team Marc VDS EG 0,0 #9) et le jeune Tanart Sathienthirakul (Team Marc VDS EG 0,0 #15), le team a les moyens de frapper fort d’entrée.

Présent chez Strakka Racing pour son retour à la compétition, Lewis Williamson (Strakka Racing #42) a également fait forte impression en signant le meilleur temps de la dernière journée d’essais collectifs à Motorland Aragón le mois passé. Plus discrète, l’écurie danoise High Class Racing pourra pour sa part s’appuyer sur son expérience en Blancpain Endurance Series pour créer la surprise avec Anders Fjordbach (High Class Racing #11).

Tout est ouvert en AM

Avec le départ de Dario Capitanio chez les PRO, la lutte pour sa succession est grande ouverte. Cinquième de la catégorie l’an passé, Max Braams (V8 Racing #8) figurera parmi les favoris. Le Néerlandais devra toutefois se méfier de ses concurrents, à l’image de Toni Forné (R-ace GP #2), Andrés Méndez (Oregon Team #4), Miguel Ramos (Equipe Verschuur #19) et Jeroen Schothorst (Equipe Verschuur #21), disposant tous désormais d’une année d’expérience.

Néanmoins, tout comme en PRO, les nouveaux venus apporteront un incroyable relèvement de niveau pour la victoire. Strakka Racing fera ainsi confiance à Tim Sugden pour partager la Renault Sport R.S. 01 #42 aux côtés de Lewis Williamson. Quatrième des 24 Heures du Mans 1998, star du British GT et titré en Porsche Carrera Cup Asia, le Britannique sera à surveiller de près.

Il en ira de même pour le jeune Fran Rueda (Team Marc VDS EG 0,0 #15), se mêlant parfois aux meilleurs PRO lors des essais collectifs. Familiers du GT et du Blancpain, Davide Roda (Oregon Team #1) et Dennis Andersen (High Class Racing #11) pourraient créer la surprise, tout comme Fredrik Blomstedt (R-ace GP #3), sacré l’an passé en Euro Series by Nova Race, Ash Hand (Oregon Team #5), deuxième de la Renault Clio Cup UK en 2015, Fabian Schiller (Team Marc VDS EG 0,0 #9), transfuge de la F3, ou encore Jelle Bellen (V8 Racing #7), vainqueur de sa classe en GT4 European Series.

Programme

Vendredi 15 avril 2016
11h45 – 13h15 Essais collectifs 1
16h30 – 18h00 Essais collectifs 2

Samedi 16 avril 2016
9h00 – 9h20 Qualifications AM
11h45 – 12h05 Qualifications PRO
15h50 – 17h02 Course Endurance

Dimanche 17 avril 2016
10h45 – 11h12 Course sprint AM
15h15 – 15h42 Course sprint PRO

Liste des engagés - pdf

Retour en haut