En parallèle de la manche monégasque de la Formula Renault 3.5 Series, Renault Sport Technologies a effectué une démonstration dans les rues du Rocher. Au programme : la Renault Sport R.S. 01 qui fera ses débuts en compétition la semaine prochaine à Spa-Francorchamps, ainsi que Formula Renault 3.5, Formula Renault 2.0 et Clio R.S. 220 EDC Trophy. Et aussi quelques chanceux qui ont pu se glisser sur le siège passager !

Aux manettes des bolides badgés du Losange, on retrouvait d’anciennes stars des World Series by Renault, dont Daniel Ricciardo et Carlos Sainz, vainqueur 2014 de la Formula Renault 3.5 Series. Max Verstappen et Jean Ragnotti les rejoignaient pour offrir aux journalistes et invités présents l’expérience d’une vie : une boucle du circuit de Monaco à toute allure.

Les baptêmes de pistes étaient précédés d’une surprise concoctée par les équipes des Ulis en association avec Michelin. Une Formula Renault 3.5 chaussée en 18’’ et une Formula Renault 2.0 en 17’’ effectuaient une démonstration, soulignant que Renault Sport Technologies se tient prêt à toutes les évolutions de la catégorie-reine de la F1 afin de préparer au mieux ses jeunes aspirants.

Un à un, les passagers s’installaient dans le baquet de Renault Sport R.S. 01 et Clio R.S. 220 EDC Trophy. Pas de temps pour reculer, il faut mettre son casque, attacher son harnais et découvrir son chauffeur du jour. Les présentations faites, ceux-ci leur réservaient un traitement spécial : pied au plancher dès les premiers mètres.

Sainte-Dévote, Beaurivage, Casino, Mirabeau, Loews, Portier, Tunnel, Tabac, Piscine, La Rascasse… Le dénivelé et les virages aux noms mythiques de Monaco s’enchaînent à toute allure pour les chanceux du jour, presque déçus de n’avoir le droit qu’à un tour.

Plaquettes de freins fumantes à la clé, tous en ressortaient enthousiastes avant d’échanger une dernière fois avec leurs partenaires du jour. Énorme sourire au bout des lèvres, ils se remémoraient encore et encore leur tour, évoquant les souvenirs frais de rails vu « à ça près ».

Morceaux choisis

« Avec l’excitation au moment de monter dans la voiture, on ne se rend pas compte que l’on est à Monaco. Puis Sainte-Dévote arrive, Mirabeau, le Tunnel, la Piscine… que des endroits où l’on prend conscience d’y être ! C’était incroyable. »

« Je suis encore un peu secoué ! Je ne pensais pas qu’il était possible d’arriver aussi vite au Casino avec une Clio ! Je n’ose même pas imaginer les vitesses des monoplaces et autres voitures de course ! »

« Une expérience unique ! Le plus déconcertant, c’est que Jean Ragnotti discutait comme si de rien n’était alors qu’il envoyait du gaz à quelques centimètres des rails. Même pour un baptême, il reste fidèle à sa réputation notre Jeannot national et s’est même offert le luxe d’un dépassement ! »

Retour en haut