Si la course au titre entre Fouineau, Milan et Guillot était l’enjeu principal du rendez-vous de Magny-Cours, les trois protagonistes pour la couronne suprême n’ont pas toujours été les plus en vue. Les frères Clairet se sont mis en évidence, avec une victoire pour Jimmy et deux deuxièmes places pour Teddy. Vainqueur de la course 2, Guillot réalise toutefois la bonne opération du trio.

C’est sous la chaleur estivale que se disputait, à Magny-Cours, cette avant-dernière levée de la Coupe de France Renault Clio Cup. Si l’on attendait les candidats au titre, c’est Olivier Jouffret, auteur d’une belle deuxième moitié de saison, qui obtenait la pole position devant Teddy Clairet et Jimmy Clairet.

Olivier Jouffret prenait d’abord un bon envol mais il était ensuite passé par les frères Clairet au freinage de l’épingle d’Adélaïde, Jimmy prenant les rênes devant Teddy. Le poleman était ensuite repris par Xavier Fouineau, qui se lançait à la poursuite de Jimmy et Teddy Clairet. Parti loin sur la grille, douzième après deux tours, Marc Guillot débutait lui sa remontée, prenant le meilleur sur Rafael Villanueva et Pascal Arellano.

Aux avant-postes, Jimmy et Teddy Clairet creusaient l’écart sur Xavier Fouineau. Olivier Jouffret devait lui résister aux assauts de Benoît Castagné, quand Nicolas Milan suivait au sixième rang. Jouffret cédait au sixième tour et Castagné prenait la quatrième place, avant, quatre tours plus tard, de subtiliser la troisième place à Xavier Fouineau. Survolté, Marc Guillot s’offrait coup sur coup des dépassements sur Mickaël Carrée et Jérémy Curty, avant de reprendre Ludovic Bellinato, auteur d’une très belle course. Plus loin, Jérémy Sarhy effectuait une superbe remontée, qui allait le voir passer de la vingtième place jusqu’au douzième rang final.

Solide jusqu’au terme, Jimmy Clairet décrochait son premier succès de la saison devant son frère Teddy. Benoît Castagné les rejoignait sur le podium, devançant Xavier Fouineau, Olivier Jouffret et Marc Guillot, qui parvenait à doubler Nicolas Milan dans le dernier tour. Jérémy Curty, Ludovic Bellinato et Mickaël Carrée complétaient le top 10. Guy Frey, quatorzième scratch, l’emportait avec autorité chez les Gentlemen. Maxime Roy, lauréat de l’opération Trophée Kart Mag, terminait vingt-troisième, un classement qu’il allait améliorer le lendemain avec une vingtième place.

Sur sa lancée de la veille, Marc Guillot obtenait la pole position en vue de la course 2 et c’est en tête qu’il s’élançait le dimanche, devant Xavier Fouineau, Teddy Clairet et Nicolas Milan. Ce dernier, détrôné de sa place de leader de la Coupe de France Renault Clio Cup la veille, perdait deux places au départ, devancé par Olivier Jouffret et Benoît Castagné. Corentin et Pierre Tierce sortaient dans le bac à graviers, imposant l’entrée en piste de la voiture de sécurité.

Au restart, les positions restaient figées. Alors que, plus loin, Rafael Villanueva et Julien Neveu s’accrochaient, la Clio Cup de Marc Guillot s’échappait en tête. Deuxième, Xavier Fouineau devait batailler avec Teddy Clairet, qui finira par le passer en fin de course pour signer le même résultat que la veille. Nicolas Milan rétrogradait encore d’une place, au profit du vainqueur de la course 1, Jimmy Clairet. Alors qu’il tenait un bon résultat avec une cinquième place, Olivier Jouffret perdait trois positions dans le dernier tour, dépassé par Jimmy Clairet, Nicolas Milan et Jérémy Curty. Guy Frey terminait à nouveau en tête dans la catégorie Gentlemen.

Marc Guillot décrochait son troisième succès de l’année, devant Teddy Clairet et Xavier Fouineau. Ce dernier profitait de sa bonne prestation d’ensemble pour s’installer aux commandes de la Coupe de France Renault Clio Cup, devant Nicolas Milan, auteur d’un week-end peu prolifique en points, et Marc Guillot, qui s’est rapproché des deux hommes au terme du rendez-vous de Magny-Cours. Grâce à leurs performances nivernaises, Teddy et Jimmy Clairet dépassaient Benoît Castagné et Mickaël Carrée au classement général, afin de se positionner juste derrière le trio qui se disputera le titre sur le Circuit Paul Ricard (23-25 octobre).

Au classement général des Gentlemen, Guy Frey profitait de ses deux victoires pour prendre la deuxième place, se posant en rival du leader, Emmanuel Raffin, avant l’ultime manche.

Retour en haut