• Le double champion du monde de F1 Sebastian Vettel a visité aujourd’hui le siège de Renault Sport F1 à Viry-Châtillon (au sud de Paris) pour célébrer son titre mondial avec Renault, motoriste de Red Bull Racing.

• Christian Horner et Adrian Newey, respectivement directeur général et directeur technique de Red Bull Racing, ont accompagné Sebastian et remercié Renault pour sa contribution à leur succès cette année.

• Carlos Tavares, Directeur Général délégué aux Opérations de Renault, a prononcé le mot d’introduction de la fête. Après s’être adressé aux 250 membres du personnel travaillant à Viry-Châtillon, Sebastian, Christian et Adrian ont visité les principaux départements de Renault Sport F1, dont le bureau d’études, la chaine d’assemblage des moteurs, et les bancs dynamiques.

Voir la vidéo de la célébration

Renault Sport F1 fournit son moteur V8 RS27 à Red Bull Racing depuis 2007, cette collaboration devenant avec le temps un des partenariats châssis-moteur les plus couronnés de succès de tous les temps. Le partenariat a produit 27 victoires, 38 pôle positions et deux « doubles couronnes » pilotes et constructeurs consécutives, en 2010 et 2011. Red Bull Racing et Renault ont annoncé une prolongation de cinq ans de leur partenariat lors du Grand Prix d’Italie 2011 et travailleront donc ensemble au moins jusqu’à la fin de la saison 2016, en collaborant sur les nouvelles réglementations moteur devant être introduites à partir de 2014.

Sebastian a dit : « De bien des façons, l’équipe travaillant à la conception, la construction et l’optimisation du moteur Renault RS27 est une grande famille. C’est donc fantastique de venir ici aujourd’hui pour les remercier chacun personnellement. La coopération entre Milton Keynes et Viry est extraordinaire et ils font leur maximum pour améliorer le moteur encore et toujours, permettant ainsi à Adrian et son équipe de concevoir le meilleur châssis possible. Leur engagement durant l’année a été total. Si quelque chose a fait la différence, c’est bien cela, : le travail d’équipe. Les succès que nous avons eu ces deux dernières années sont une fantastique récompense, à la hauteur de l’implication de chacun ici à Viry et au sein de l’ensemble du groupe Renault. »

Christian Horner a déclaré : « Nous avons débuté cette année avec beaucoup de pression et tout le monde a su relever ce défi de façon importante. Nous avons accompli tant de choses en si peu de temps et les records que nous avons battus cette saison sont un grand coup de pouce pour les équipes de Red Bull Racing et Renault. C’est un véritable partenariat, les gars de Renault sur le terrain sont aussi affamés de victoire que nous. Nous sommes ravis d’être avec eux pour cinq ans de plus, la collaboration a mûri en un partenariat véritable qui ne fera que se renforcer au fil du temps. »

En reconnaissance de la longue association entre Adrian Newey et Renault - qui a commencé en 1991 quand Renault a fourni des moteurs à l’équipe Williams - Adrian s’est vu offrir un cadeau unique, une sculpture réalisée à partir de pièces provenant de différents moteurs victorieux. Ensemble, Adrian et Renault ont connu sept titres constructeurs et couronné six pilotes.

Adrian Newey : « J’ai travaillé avec Renault dans les années 90 alors que j’étais chez Williams et été très impressionné par l’engagement, l’innovation et le dynamisme de l’équipe de Viry-Châtillon. Renault comprend qu’un ensemble moteur-châssis n’est « que » cela : un effort commun. Cela a été particulièrement important cette année avec l’utilisation des gaz d’échappement et les changements proposés, et Renault a été là à chaque étape pour optimiser l’intégration du moteur, la diffusion de la chaleur et la consommation de carburant afin que nous puissions maximiser l’efficacité aérodynamique et l’adhérence mécanique. RSF1 a été crucial dans le développement de la RB7, je suis donc vraiment heureux de pouvoir remercier toutes les personnes ayant contribué en coulisses au succès que nous avons connu cette année. »

Jean-François Caubet, directeur général de RSF1, a ajouté : « Nous avons environ 250 personnes qui travaillent à améliorer en permanence le RS27 dans le cadre des règles imposées, tout en maintenant notre excellente tradition de fiabilité, c’est donc très gratifiant pour notre personnel d’être en mesure de rencontrer les utilisateurs finaux. Red Bull Racing et Renault ont forgé un partenariat très fructueux, qui vient récemment d’être prolongé pour les cinq prochaines années, nous allons donc continuer à avoir la meilleure vitrine possible pour démontrer la qualité, la fiabilité et l’innovation des technologies de Renault. Nous attendons déjà avec impatience la saison prochaine ! ».

*Sous réserve de la publication officielle des résultats du Championnat de Formule 1 2011 par la FIA

De la piste à la route : l’excellence technologique de la F1 au bénéfice des véhicules de série

« La F1 est un laboratoire extraordinaire qui nous permet d’expérimenter dans des conditions extrêmes de nouvelles technologies. Notre engagement en F1 depuis 30 ans nous a permis de développer notre expertise sur le downsizing *, la réduction des frottements et la maîtrise du refroidissement : autant d’atouts pour améliorer l’efficience énergétique de nos véhicules tout en maintenant l’agrément de conduite. En 2012, nous motoriserons quatre écuries, preuve de notre excellence sur la piste - et nous fournirons des moteurs de grandes séries à Nissan et Daimler, preuve de notre performance sur la route, » a ajouté Carlos Tavares.

Entré en F1 en 1977, Renault s’est forgé un véritable savoir-faire de la piste qui le distingue parmi les constructeurs généralistes. Cet engagement de Renault sur le long terme dans la discipline reine du sport automobile est un atout lui permettant d’expérimenter les nouvelles technologies dans les conditions extrêmes de la compétition avant de les transposer à la série. L’amélioration de l’efficience énergétique des moteurs est l’illustration la plus marquante des transferts de technologies opérés avec succès entre les deux univers.

Renault fait appel aux talents de la Formule 1 pour insuffler l’excellence technologique acquise sur la piste dans le développement de sa nouvelle gamme de motorisations Energy. Ce sont donc les artisans du succès du V10 Renault des années 90, Philippe Coblence et Jean-Philippe Mercier qui ont pris en charge les études de développement des nouveaux moteurs Energy dCi 130 et Energy TCe 115. Ils mettent leurs compétences au service de la route en poussant plus loin encore le principe du downsizing grâce à des solutions techniques expérimentées en F1. Les moteurs Energy embarquent un contenu technologique inédit à ce niveau de gamme et permettront une réduction de la consommation de carburant des véhicules pouvant aller jusqu’à 25% par rapport aux motorisations actuelles. Ces moteurs de nouvelle génération sont progressivement commercialisés sur la gamme Mégane.

En outre, une équipe de 30 ingénieurs Renault issus de la série a été intégrée au programme moteur RSF1 pour vivre cette expérience unique de ce monde sous haute pression et en perpétuelle évolution qu’est la F1. Les compétences et le savoir-faire technique qu’ils acquerront à Viry seront ensuite transférés dans le développement des Renault de série. Cela deviendra encore plus important avec le développement des moteurs V6 turbo de 2014, qui intégreront plusieurs technologies pertinentes pour la série, comme des systèmes puissants de récupération d’énergie et des technologies électriques.

* Consiste à réduire la cylindrée d’un moteur pour en réduire le poids et la consommation, tout en maintenant les performances grâce à la suralimentation. Renault a été précurseur en F1 dans ce domaine en présentant le premier moteur downsizé 1.5 turbo sur une monoplace dès la fin des années 70 face aux V8 et V12 atmosphériques de 3000cm3 des spécialistes. La future réglementation FIA 2014 s’appuie sur un nouveau downsizing, qui ramènera la cylindrée des moteurs à 1600 cm3.

Retour en haut