Pour conclure un mois de septembre chargé, les World Series by Renault retrouveront le Circuit Bugatti Le Mans pour la première fois depuis 2009 ! Dans la Sarthe, les concurrents du Renault Sport Trophy, de l’Eurocup Formula Renault 2.0 et de la Formula Renault 3.5 Series vivront un meeting décisif dans l’attribution des titres. Parmi les nombreuses animations proposées au public, l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show sera mené par Sébastien Buemi, pilote Renault e.dams. Les invitations gratuites sont disponibles sur www.worldseriesbyrenault.com.

Présent au tout premier calendrier des World Series by Renault, le Circuit Bugatti Le Mans renoue avec l’événement organisé par Renault Sport Technologies pour un week-end qui s’annonce crucial ! Sur le tracé étroit de la Sarthe, les prétendants devront réaliser un parcours irréprochable pour avoir des chances de briller ou pour sceller leurs sacres.

Entre les courses, les acrobates du Renault Sport Show, accompagnés de Jean Ragnotti et Nouvelle Mégane GT, mettront l’ambiance ! Point d’orgue des animations en piste, l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show sera assuré par Sébastien Buemi, pilote du constructeur autrichien et de l’équipe Renault e.dams en Formula E.

Au sein du Village Renault, les spectateurs en quête de sensations fortes pourront affronter le Bag Jump et le mur d’escalade. Pour les autres, de nombreuses activités et expositions seront proposées aux côtés des essais de Renault Zoé, Twizy, Twingo et Kadjar. Enfin, Michel Vaillant sera présent pour l’avant-première de son nouvel opus !

Formula Renault 3.5 Series : Rowland et Fortec viseront le titre
Avec 50 points d’avance, Oliver Rowland (Fortec Motorsports) arrivera en France avec l’opportunité d’obtenir le titre. Fort de son sixième succès de l’année au Nürburgring, le Britannique lorgnera sur le record de victoires en une saison détenu par Carlos Sainz. Face à lui, Matthieu Vaxiviere (Lotus) devra devancer son rival pour préserver ses espoirs.

Fortec Motorsports peut assurer la couronne chez les équipes avec Oliver Rowland et Jazeman Jaafar, quatrième au général. Matthieu Vaxiviere et Marlon Stockinger (Lotus) devront donc marquer de nombreuses unités pour réduire l’écart. Tout près de sa base, la structure DAMS est aussi encore dans le match et ambitionnera un premier succès avec ses rookies Nyck de Vries et Dean Stoneman cette année.

Deux fois vainqueur depuis la reprise, Tio Ellinas (Strakka Racing) visera la passe de trois pour fondre sur la troisième place et distancer Tom Dillmann (Jagonya Ayam with Carlin), qui chassera la victoire en son pays. Revenu sur le podium au Nürburgring, Gustav Malja (Strakka Racing) voudra poursuivre sa série de huit courses consécutives dans les points pour se mettre à l’abri face à Egor Orudzhev (Arden Motorsport), dans le collimateur de Nicholas Latifi (Arden Motorsport), Aurélien Panis (Tech 1 Racing) et Roy Nissany (Tech 1 Racing), qui donneront tout pour retrouver le top dix au général.

Dans la foulée de son meilleur résultat obtenu en Allemagne, Alfonso Celis (AVF) souhaitera enfin savourer le champagne tandis que Sean Gelael (Jagonya Ayam with Carlin) et Beitske Visser (AVF) ambitionneront un coup d’éclat. Après ses débuts encourageants dans l’Eifel, Yu Kanamaru prolongera avec Pons Racing aux côtés de Nikita Zlobin, qui effectuera ses débuts dans la Sarthe.

Course 1 : samedi 26 septembre à 13h30
Course 2 : dimanche 27 septembre à 13h30

Eurocup Formula Renault 2.0 : à qui le tour ?
Cette année encore, l’Eurocup Formula Renault 2.0 prouve son immense compétitivité avec huit vainqueurs différents depuis le début de la saison. Absent du podium depuis Budapest, Louis Delétraz (Josef Kaufmann Racing) est toujours en tête, mais cinq pilotes voudront lui ravir en France.

Face au Suisse, on retrouvera son équipier Kevin Jörg (Josef Kaufmann Racing), Jack Aitken (Koiranen GP), vainqueur sur les trois dernières étapes, Jake Hughes (Koiranen GP), dans les points depuis neuf courses, Anthoine Hubert (Tech 1 Racing) et Ben Barnicoat (Fortec Motorsports), pour la première fois victorieux en Allemagne. Derrière, il faudra surveiller Ukyo Sasahara (ART Junior Team) et Matevos Isaakyan (JD Motorsport), tous deux sur le podium en Allemagne, mais aussi Dennis Olsen (Manor MP Motorsport), qui n’a plus rien à perdre.

La lutte pour la dixième position sera également intense. Meilleur rookie au général, Harrison Scott (AVF) occupe ce rang, mais Martin Kodrić (Fortec Motorsports) est revenu près du Britannique avec son podium au Nürburgring. Revenus bredouilles du dernier meeting, Darius Oskoui (ART Junior Team), Callan O’Keeffe (Fortec Motorsports) et Thiago Vivacqua (JD Motorsport) voudront rebondir, tout comme Ignazio D’Agosto (Manor MP Motorsport).

En fin de classement, James Allen (ARTA Engineering), Simon Gachet (Tech 1 Racing) et Anton De Pasquale (Koiranen GP) viseront un coup d’éclat. Amaury Richard (ARTA Engineering), Hugo de Sadeleer (Tech 1 Racing), Valentin Hasse-Clot (Fortec Motorsports), Bruno Baptista (Manor MP Motorsport), Christopher Anthony (Manor MP Motorsport) et Nikita Troitskiy (JD Motorsport) désireront marquer leurs premières unités tandis que le wild-card Denis Bulatov (AVF) sera présent au Mans.

Course 1 : samedi 26 septembre à 15h05
Course 2 : dimanche 27 septembre à 15h00

Renault Sport Trophy : les premiers champions ?
Avec une victoire et trois deuxièmes places en quatre courses d’Endurance, le duo David Fumanelli - Dario Capitanio (Oregon Team) arrive solidement en tête dans la Sarthe. Si un nouveau succès serait synonyme de sacre, leurs partenaires Luciano Bacheta et Niccolò Nalio (Oregon Team) feront tout pour les en empêcher. Toujours en lutte, les binômes d’ART Junior Team formés par Andrea Pizzitola - Richard Gonda et Indy Donje - Toni Forné tenteront d’acquérir leurs premiers lauriers, d’autant que ces derniers ont été dépassés par l’équipage de la V8 Racing #4, victorieuse en Allemagne. Les autres équipages sont déjà éliminés et viseront un premier podium.

Les pilotes Prestige auront la charge de se qualifier pour l’Endurance. Dans cette catégorie, Dario Capitanio occupe aussi le premier rang. Après sa victoire dans l’Eifel, l’Italien mène devant son équipier Niccolò Nalio et Diederik Sijthoff (V8 Racing). Derrière le trio, Max Braams ambitionnera un nouveau podium après l’avoir découvert en Allemagne. Afin de conserver leurs chances, Toni Forné et Richard Gonda auront le même objectif. Privés de tout espoir de titre, Philippe Bourgois (Zele Racing), Andres Mendez (Zele Racing), Jeroen Schothorst (Equipe Verschuur) et Adalberto Baptista (Oregon Team) tenteront de créer la surprise.

Dans la foulée de son triomphe allemand en Élite, Andrea Pizzitola voudra détrôner Steijn Schothorst (Equipe Verschuur) avant la finale de Jerez. Les deux hommes se sont détachés, mais certains tels que David Fumanelli ou Indy Dontje attaqueront pour glaner leurs premiers lauriers en Sprint Élite. Luciano Bacheta devra faire fort pour rester dans la course au sacre. Distancés au général, Nicky Pastorelli (V8 Racing), Bas Schothorst (Zele Racing) et Alan Hellmeister (Oregon Team) devraient faire le spectacle dans un peloton où Pieter Schothorst (Equipe Verschuur), vainqueur à Silverstone, effectuera son retour. Enfin, l’ancien pilote de Formule 1 Christian Klien fera ses débuts sur la voiture #9 du Zele Racing qu’il partagera avec Philippe Bourgeois.

Course Endurance : samedi 26 septembre à 16h15
Course Sprint 1 : dimanche 27 septembre à 12h10
Course Sprint 2 : dimanche 27 septembre à 16h15

Programmation TV / Qualifications sur Youtube
Toutes les épreuves du week-end seront retransmises en live sur l’Eurosport Player. La Formula Renault 3.5 Series sera diffusée en direct sur Eurosport International, Eurosport UK et Eurosport 2 France. Le groupe passera également l’Eurocup Formula Renault 2.0 en différé. Motors TV retransmettra la course d’Endurance et la Sprint Prestige du Renault Sport Trophy en direct, la Sprint Élite en différé. Les qualifications des trois catégories seront disponibles sur la chaîne Youtube de Renault Sport.

Jean-Pascal Dauce, Directeur de la Compétition de Renault Sport Technologies : « Ce mois de septembre aura été très rythmé avec nos visites sur trois noms légendaires du sport automobile : Silverstone, Nürburgring et Le Mans. C’est un véritable plaisir de retrouver la Sarthe après une si longue pause. L’ambiance devrait être exceptionnelle et la tension sera dans l’air avec de nombreux concurrents pouvant assurer les titres dès ce week-end. Sur ce tracé étroit, les qualifications seront cruciales et il ne faudra pas commettre la moindre erreur tout en respectant scrupuleusement les limites de la piste ! Si l’Eurocup Formula Renault 2.0 a pu se réhabituer à ce circuit lors des essais de pré-saison, la génération actuelle de Formula Renault 3.5 et les Renault Sport R.S. 01 le découvriront. De quoi promettre un beau spectacle ! »

Résultats 2009
Formula Renault 3.5 Series
Qualifs : J. Lancaster (GBR) 1’25’’677.
Course 1 : 1. B. Baguette (BEL) – 2. P. Di Sabatino (ITA) – 3. O. Turvey (GBR)
Course 2 : 1. B. Baguette (BEL) – 2. M. Molina (ESP) – 3. J. Alguersuari (ESP)
Eurocup Formula Renault 2.0
Qualifs : J.E. Vergne (FRA) 1’35’’205.
Course 1 : 1. J.E. Vergne (FRA) – 2. A. Costa (ESP) – 3. A.F. da Costa (POR)
Course 2 : 1. J.E. Vergne (FRA) – 2. A.F. da Costa (POR) – 3. K. Magnussen (DEN)

Programme

Retour en haut