Les Formula Renault 3.5 étaient en action à Motorland Aragón dans le cadre de la première des trois journées d’essais collectifs de la Formula 3.5 V8. Les pilotes invités par Renault Sport Technologies ont occupé le devant de la scène puisque Matevos Isaakyan (Pons Racing) s’est adjugé le meilleur temps en 1’41’’505 devant Jake Hughes (Strakka Racing) et Kevin Jörg (Lotus). Membre du Red Bull Junior Team, Callum Ilott (Strakka Racing) s’est offert le quatrième temps devant Ben Barnicoat (Carlin), l’homme le plus rapide ce matin.

Fidèle à son engagement de détection et de promotion des jeunes talents du sport automobile, Renault Sport Technologies invitait les dix meilleurs éléments en Formula Renault 2.0 NEC, ALPS, Asia et Eurocup pour une séance au volant de Formula Renault 3.5. Sous un soleil radieux, le rookie Ben Barnicoat signait le meilleur temps de la matinée en 1’41’’822 devant son équipier Dean Stoneman (Carlin) et trois autres débutants, Kevin Jörg, Louis Delétraz (Fortec Motorsports) et Matevos Isaakyan. Il fallait attendre la dernière demi-heure pour voir le chrono du Britannique tomber, au profit de Matevos Isaakyan en 1’41’’505 devant Jake Hughes, Kevin Jörg, Callum Ilott et Yu Kanamaru (Pons Racing).

Ils ont dit :

Matevos Isaakyan (Pons Racing) : « J’aime beaucoup cette voiture. Avoir autant d’appuis est incroyable, même si c’est le point le plus difficile à maitriser. En matinée, nous manquions de pointe de vitesse et nous perdions plus de quatre dixièmes dans le dernier secteur où se trouve la longue ligne droite. Dans le deuxième secteur, plus technique, j’étais souvent le plus rapide. L’après-midi a été sans encombre pour conclure une journée très positive. »

Jake Hughes (Strakka Racing) : « L’an passé, je n’avais disposé que d’une journée dans la voiture. Là, après les essais de Jerez, je me rappelle mieux ce qu’il est nécessaire de faire. Tous les repères sont revenus rapidement et je suis ravi de travail accompli même s’il reste des progrès à faire. Même quand on passe les pneus neufs, c’est encore un pas en avant avec cette voiture. Je dois continuer d’apprendre mais je suis ravi de mes progrès jusqu’ici. »

Kevin Jörg (Lotus) : « Il s’agit de mes seconds essais avec Formula Renault 3.5 après ceux de Jerez. Je suis déjà plus confiant avec la voiture et j’étais d’entrée dans le rythme. Mes troisièmes places sont de bonnes prestations et récompensent le travail de Lotus. Si l’on s’habitue à la puissance et aux puissants freins dans les lignes droites, le plus impressionnant est la vitesse dans les virages rapides. Atteindre la limite est de fait extrêmement difficile ! »

Ben Barnicoat (Carlin) : « L’an passé, j’avais déjà eu la chance de participer au rookie test et j’adresse un grand merci à Renault pour cette opportunité. J’apprécie toujours autant cette voiture et je suis toujours aussi compétitif ! Contrairement à novembre dernier, mon temps a été validé car je n’étais pas sous le poids réglementaire. C’était une première avec Carlin et la matinée s’est déroulée à merveille. C’est un immense pas en avant par rapport à Formula Renault 2.0, mais cette dernière m’a appris tous les fondamentaux du pilotage et m’aide à progresser pour le futur. »

Louis Delétraz (Fortec Motorsports) : « Malgré l’expérience qui s’accumule, Formula Renault 3.5 demeure une voiture de fou avec la violence de ses freins, de sa puissance et de son appui. Grâce au travail effectué avec l’excellente équipe qu’est Fortec Motorsports, j’apprends beaucoup et je me rapproche de la tête. Si la technique de pilotage est bonne, je dois encore progresser dans les virages rapides mais la confiance vient au fil des roulages. »

Ukyo Sasahara (Comtec Racing) : « C’était tout simplement génial ! J’ai vraiment fait le plein de sensations. Le matin était consacré à l’apprentissage de la voiture, des freins carbone et du DRS. Malgré des pneus passablement usés, j’ai accumulé les tours afin de me mettre à l’aise sans me préoccuper des temps. Grâce aux bases du pilotage qu’offre la Formula Renault 2.0, j’étais à l’aise et même plus rapide que d’anciens pilotes de Formula Renault 3.5 Series à certains virages. »

Jack Aitken (Arden Motorsport) : « C’est vraiment une voiture exceptionnelle. C’est toujours un peu un choc par rapport à la Formula Renault 2.0, mais les fondamentaux restent les mêmes. Il y a des choses à améliorer car nous sommes les plus rapides en pneus usés, mais nous manquons de performance quand nous chaussons les neufs. Il s’agit d’un aspect sur lequel je dois travailler les prochains jours. »

Anthoine Hubert (Tech 1 Racing) : « C’était génial et j’ai pris énormément de plaisir ! Je remercie Renault Sport et Tech 1 Racing pour cette opportunité. Je n’avais jamais piloté de voiture aussi grosse. Si la puissance est impressionnante, cela n’est rien par rapport à l’aérodynamique qui permet de négocier les virages à une vitesse folle ! Malgré leurs différences, la technique de pilotage et la philosophie restent les mêmes entre Formula Renault 2.0 et Formula Renault 3.5 et l’on parvient à conserver certains repères. »

Thiago Vivacqua (AVF) : « Formula Renault 3.5 est la voiture idéale pour appréhender l’appui aérodynamique et les freins carbone. Comme il s’agissait de mon premier roulage, nous avons mis un peu de temps à être performants, mais notre temps final est encourageant. Même si cela fait partie de l’apprentissage, je manquais de confiance sur les virages 3 et 10 qui peuvent se négocier à fond avec le DRS. J’y suis arrivé à la fin, mais il faut que le mental suive ! »

Dan Wells (Spirit of Race) : « En 2011, j’ai fini deuxième de la Formula UK Winter Series derrière Rowland et devant Kvyat. En l’absence de sponsor, j’ai déménagé à Hong Kong pour courir en Asie et remporter le titre en Asian Formula Renault avec dix victoires consécutives. J’envisage désormais de revenir en Europe et l’opportunité offerte par Renault peut m’y aider. Grâce au programme de l’équipe, j’ai pu emmagasiner les tours et j’ai passé une matinée fantastique en découvrant Formula Renault 3.5 et Motorland Aragon. C’est une voiture très impressionnante. Avec sa puissance et son énorme appui – y compris dans les virages à moyenne vitesse -, je n’ai jamais été aussi rapide ! »

Engagés

Session 1

Rookie test

Session 2

Combiné

Retour en haut