Ce dimanche, la saison 2016 d’Eurocup Formula Renault 2.0 a été lancée avec la première journée des essais collectifs sur le circuit de Motorland Aragón.

Sacré meilleur débutant l’an passé en Formula Renault 2.0 NEC, Max Defourny (R-ace GP) a signé le meilleur temps en 1’54’’751. Le Belge a devancé Dorian Boccolacci (Tech 1 Racing) et le membre de la Sahara Force India Academy, Jehan Daruvala (Josef Kaufmann Racing). Chez les rookies, une semaine après sa victoire au Grand Prix de Nouvelle-Zélande, Lando Norris (Josef Kaufmann Racing) a précédé Sacha Fenestraz (Tech 1 Racing) et Julien Falchero (R-ace GP).

Les concurrents de l’Eurocup Formula Renault 2.0 entamaient leur préparation sous des conditions ensoleillées à Motorland Aragón. Parmi les vingt-cinq pilotes en présence sur le tracé qui accueillera le premier meeting de l’année, on dénombrait quinze nationalités et neuf équipes différentes.

La matinée revenait à Max Defourny en 1’54’’751. Le Belge précédait les rookies Lando Norris et Sacha Fenestraz tandis que Darius Oskoui (AVF) et Hugo de Sadeleer (Tech 1 Racing) complétaient le quinté de tête. Le temps de Defourny restait invaincu à l’issue de la deuxième séance menée par Dorian Boccolacci devant Jehan Daruvala, Lando Norris, Julien Falchero et Harrison Scott (AVF).

Max Defourny (R-ace GP) : « Confiants et bien préparés »
« Nous avons effectué une bonne préparation cet hiver et nous sommes arrivés confiants et bien préparés. Le programme de la journée s’est déroulé correctement avec une matinée consacrée à la remise en route et un après-midi dévolu au travail de fond sans passer de pneus neufs. L’écart ce matin doit ainsi être relativisé. Cette saison, l’objectif est de réaliser le doublé avec les titres en Eurocup et en NEC. Je suis confiant, tant que cela se passe comme en ce moment. »

Lando Norris (Josef Kaufmann Racing) : « Se réacclimater à Formula Renault 2.0 »
« La journée a été bonne dans l’ensemble. L’objectif premier était de se réacclimater à Formula Renault 2.0. C’est évidemment toujours un peu différent de comparer avec d’autres monoplaces même si leurs performances sont similaires. Nous avons pu conduire de nombreux essais tout en économisant des pneus neufs. C’est d’ailleurs pourquoi l’écart avec Max était grand ce matin. Il est difficile de se situer par rapport aux autres, et nous ne devrions connaître notre vrai niveau qu’aux premières qualifications de l’année. Le but cette année est de gagner. La saison sera difficile, il faudra travailler dur, mais l’équipe a les ressources nécessaires pour s’imposer. Pour l’heure, notre rythme est assez bon donc nous devrions au moins être dans le quinté de tête. »

Gabriele Rosei (Team Manager de Cram Motorsport) : « Progresser aussi vite que possible avec méthode »
« Nous sommes fidèles à la Formula Renault depuis notre engagement avec Enrique Bernoldi sur le dernier meeting de la saison 1995. Nous nous y étions imposés avant de remporter plusieurs titres, notamment avec Felipe Massa, José Maria Lopez et Pastor Maldonado.

Après nous être concentrés sur l’ALPS dès 2012, c’est avec un immense plaisir que nous retrouvons l’Eurocup Formula Renault 2.0, une catégorie incroyablement compétitive et soutenue par un groupe de l’envergure de Renault. Le niveau y est si élevé qu’on ne compte plus les pilotes ayant démontré leur talent après y être passé.

À Motorland Aragón, nous alignons David Richert et Rodrigo Pflucker, vice-champion de F4 Sudamericana. Ce dernier découvrait la voiture et l’objectif était de progresser aussi vite que possible avec méthode : accumuler les kilomètres pour sentir l’adhérence et prendre de bons repères avant de chausser les pneus neufs. »

Liste des engagés - pdf

Jour 1 - Séance 1 - pdf

Jour 1 - Séance 2 - pdf

Jour 1 - Combiné - pdf

Retour en haut