Clio V6 allie plaisir d’utilisation, efficacité et performances rares. De quoi classer cette Clio survitaminée parmi les modèles mythiques signés Renault Sport.

Le poids de l’histoire

Tous les deux ans, le Mondial de Paris est un évènement important pour chaque constructeur automobile. Mais pour un constructeur français, l’année de son centenaire, cela prend une dimension largement supérieure. Voici dans quelles conditions Renault aborde le Mondial de 1998.

Le défi est donc de marquer le coup pour célébrer 100 ans de succès et de savoir-faire. Cette lourde tâche reviendra à trois modèles : la récente et sage Twingo II, le luxueux concept-car Vel Satis, et la « Clio Renault Sport V6 24V », une étude réaliste dérivée de la nouvelle Clio Renault Sport « Trophy ». Assagie mais non aseptisée, elle se veut ludique et sportive forte de son moteur V6 tout en proposant un niveau de confort, de sécurité et une richesse d’équipement habituellement réservés aux véhicules haut de gamme.

Comme un hommage à la réussite de Renault Sport dans le passé, la Clio V6 présente des similitudes avec un autre modèle célèbre conçu par nos ingénieurs… la Renault 5 Turbo . Comme cette dernière, elle est dérivée du modèle le plus en vogue du moment, mais surtout, leurs looks semblent indissociables, grâce à leurs ailes musclées et élargies.

Les deux bombinettes ont aussi en commun leur architecture : tout comme sa grande sœur, Clio V6 est une propulsion à moteur central arrière, ce dernier étant placé juste derrière les deux sièges avant. 

Deux phases, un succès

Si elle est bien conçue par Renault Sport, son développement et sa production seront confiés au constructeur anglais TWR, dans son usine suédoise. La Clio V6 Phase 1 sort donc en 2001, portée par des belles promesses : 230 ch de puissance pour un couple maximal de 300 Nm à 3750 tr/min, une boîte manuelle 6 rapports et un poids total de 1335kg. Les performances annoncées sont impressionnantes, puisqu’elle atteint une vitesse maximale de 235 km/h, passe de 0 à 100 km/h en 6,4s et abat le kilomètre départ arrêté en 26,5s.
Avec 1631 exemplaires vendus en moins de 2 ans, la Clio V6 phase 1 va ravir de nombreux passionnés qui l’attendaient avec impatience. Ce qui n’empêcha pas certains observateurs de lui trouver un caractère trop imprévisible, qui pouvait la rendre dangereuse entre les mains d’un conducteur lambda.

Pour répondre à ces attentes, la production sera rapatriée à Dieppe dès mars 2003 : Renault Sport reprend les choses en mains. Une évolution du moteur va porter la puissance maximale jusqu’à 255 ch. Un moteur dont le conducteur pourra profiter pleinement grâce à la boîte de vitesse à pont court et à étagement resserré des rapports. Cette fois-ci, la Clio V6 peut atteindre les 250 km/h, et ses temps au 0-100 km/h et au kilomètre départ arrêté baissent respectivement de 0,6s et 1,2s ! Mais la plus grande satisfaction provient du châssis : grâce principalement à la nouvelle cinétique du train arrière et à l’augmentation de la raideur des suspensions, il conjugue stabilité en appui, insensibilité au levé et au posé du pied et contrôle rigoureux des mouvements de caisse. La précision et la sécurité attendues sont au rendez-vous, et cette Clio V6 phase 2 reçoit l’accueil qu’elle mérite.

Passion et plaisir

Ce sont les deux raisons d’être de cette voiture, et plus particulièrement de la phase 2. En plus d’être un véhicule image de la gamme, Clio V6 se veut emblème de la dimension passionnelle de la marque Renault. Et pour séduire les passionnés, elle peut s’appuyer sur son style si reconnaissable, en plus de ses performances.

Si ses airs de R5 Turbo ravivent la flamme chez les fidèles de longue date, son design demeure moderne pour son époque grâce à l’adoption du traité stylistique de la toute récente Clio II phase 2. Sa face avant est rendue plus incisive : bouclier, calandre, capot et projecteurs double optique à lampes au xénon sont inédits. A l’arrière, le look sportif est assuré par une double sortie d’échappement, signature Renault Sport de l’époque, et des grilles d’entrées d’air au large maillage carré. Enfin, les écopes latérales couleur « Gris Titane » parachèvent son design unique et agressif.

Afin d’offrir un plaisir maximal, Clio V6 permet à son conducteur de se livrer à un pilotage plutôt classique - type circuit - mais aussi à un pilotage plus fun à base de drifts - propulsion oblige -. Plaisir de conduire donc, mais également plaisir de posséder un véhicule bien distinctif grâce au « Programme de personnalisation » Renault Sport, qui offre un menu de couleurs, de matériaux et d’équipements spécifique aux heureux propriétaires de la voiture. Au total, 1309 Clio V6 phase 2 seront produites entre 2003 et 2005.

Clio V6 était destinée à devenir collector, et force est de constater que c’est déjà le cas aujourd’hui. Très recherchée par les amateurs pour son exclusivité, elle représente une grande fierté pour Renault Sport, et nul doute que cela encore va durer pendant de nombreuses années.

Phase 1Phase 2
Moteur V6 L7X à 60° 2946 cm3 24 soupapes
Puissance Maxi 230ch 255ch
Couple Maxi 300 Nm à 3750 tr/min 300 Nm à 4650 tr/min
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses PK6 - Manuelle 6 rapports
Poids 1335 kg 1400 kg
Vitesse Maxi 235 km/h 245 km/h
0-100 km/h 6,4 s 5,8 s
1000m D.A. 26,5 s 25,8 s

Retour en haut