Vainqueur de la première course de Spa-Francorchamps, deuxième lors du second acte, Nicolas Milan est repassé en tête de la Coupe de France Renault Clio Cup devant Xavier Fouineau. Marc Guillot a profité du week-end ardennais pour retrouver le chemin de la victoire et garder le contact avec les hommes de tête.

Avec une seule séance de qualifications pour établir les deux grilles de départs, les concurrents de la Coupe de France Renault Clio Cup savaient qu’il ne fallait pas se rater, sous peine de perdre beaucoup lors de l’escapade belge de la discipline. Le soleil se présentait pour cette session qui accueillait également la Clio Cup Benelux.

Pilote le plus rapide du plateau hexagonal et deuxième au scratch, Xavier Fouineau s’adjugeait la pole de la course 1, devant Nicolas Milan et Marc Guillot, ce dernier échappant de peu à un crash, ayant fait un tête-à-queue à haute vitesse après une touchette d’un compétiteur. Au classement du deuxième meilleur temps, Marc Guillot précédait Nicolas Milan et Benoît Castagné pour établir la grille de la course 2.

Xavier Fouineau, deuxième au départ derrière un concurrent Benelux, s’élançait magnifiquement et franchissait le Raidillon en tête. Quelques secondes plus tard, deux Clio Cup Benelux se télescopaient, provoquant un accident impliquant onze Clio Cup, dont sept de la Coupe de France. Le drapeau rouge était de sortie.

Xavier Fouineau se montrait aussi véloce lors du restart et prenait de nouveau les rênes. Il parvenait à conserver les commandes en faisant front à deux Clio Cup Benelux, avant que la voiture de sécurité n’apparaisse suite à l’incident causé par deux rivaux, dans l’incapacité de repartir. Si Fouineau devait céder face à ses deux remuants poursuivants au nouvel envol, il demeurait leader du peloton de la Coupe de France Renault Clio Cup, devant Nicolas Milan et Marc Guillot. Plus loin, Eric Trémoulet, pour son seul meeting de l’année, occupait la quatrième position.

Revenu sur Xavier Fouineau, Nicolas Milan le doublait à la chicane du Bus Stop, quand Marc Guillot se retrouvait distancé. Le Champion en titre s’attaquait aux pilotes Benelux et passait au deuxième rang scratch, imité par Xavier Fouineau et Marc Guillot. Les trois hommes concluaient dans cet ordre, alors que seize équipages de la Coupe de France Renault Clio Cup se classaient parmi les 22 premiers ce premier opus. Emmanuel Raffin s’imposait chez les Gentlemen.

Si le circuit était humide au départ de la deuxième course, la plupart des concurrents s’élançaient en pneus slick. Mais, preuve que l’adhérence restait précaire, Marc Guillot faisait une incursion hors-piste dans le tour de formation, toutefois sans conséquence. Il prenait un excellent envol, à la lutte dans le Raidillon avec Niels Langeveld, le vainqueur Benelux de la veille. Non loin, Nicolas Milan devait s’opposer à Benoît Castagné, alors que Xavier Fouineau se retrouvait distancé.

Jérémy Curty sortait de la piste, quand Xavier Fouineau s’accrochait légèrement avec un concurrent Benelux. Eric Trémoulet en profitait pour s’infiltrer, avant de batailler dans un peloton compact avec, aussi, Benoît Castagné, Nicolas Milan et Marc Guillot. La bagarre faisait rage entre les pilotes, qui multipliaient les dépassements et proposaient au public un spectacle permanent.

Xavier Fouineau doublait Benoît Castagné au cinquième tour, avant de perdre deux places deux boucles plus tard. Nicolas Milan saisissait l’opportunité de le déborder au Bus Stop et revenait sur Benoît Castagné et Marc Guillot. Il s’offrait même la tête de course dans le dernier tour grâce à un magnifique freinage aux Combes. Mais Marc Guillot ne s’avouait pas vaincu et reprenait les commandes à Blanchimont.

Marc Guillot s’imposait donc devant Nicolas Milan et Benoît Castagné, qui parvenait à monter sur le podium pour la première fois cette saison, au prix d’une performance de tout premier ordre. Suivaient Xavier Fouineau, Mickaël Carrée et Eric Trémoulet. Chez les Gentlemen, Emmanuel Raffin l’emportait de nouveau, suivi par Guy Frey et Paul Paranthoen.

Au classement général, Nicolas Milan profite de son excellent week-end pour se hisser à la première place (233 points), devant Xavier Fouineau (224) et Marc Guillot (208). Au cap de la mi-saison, les trois hommes ont pris le large après s’être partagé les victoires lors des six premières courses. Chez les Gentlemen, Emmanuel Raffin précède Paul Paranthoen. La prochaine manche de la Coupe de France Renault Clio Cup se disputera dans le cadre du GT Tour, au Val de Vienne, du 3 au 5 juillet.

Retour en haut