Le Russe Egor Orudzhev (Arden Motorsport) est devenu ce samedi le premier rookie à s’imposer cette saison en Formula Renault 3.5 Series. Parti depuis la première ligne, le protégé du SMP Racing a pris l’avantage sur le poleman et leader du classement général Oliver Rowland (Fortec Motorsports) avant de lui résister tout au long de la course disputée sur le Hungaroring. Membre de la Racing Steps Foundation, le Britannique s’est fait dérober la deuxième place dans l’ultime virage par le pilote du Manor F1 Team, Roberto Merhi (Pons Racing), qui offre à l’équipe espagnole son premier podium depuis 2011. Oliver Rowland augmente toutefois son avance en tête du championnat.

Le matin, Oliver Rowland obtenait sa deuxième pole position en 1’28’’867 aux dépens du rookie Egor Orudzhev. Matthieu Vaxiviere (Lotus), Jazeman Jaafar (Fortec Motorsports) et Tom Dillmann (Jagonya Ayam with Carlin) les suivaient sur la grille.

Orudzhev prend la tête

Au départ, Egor Orudzhev et Matthieu Vaxiviere débordaient Oliver Rowland, qui se retrouvait troisième devant Nicholas Latifi (Arden Motorsport) et Roberto Merhi (Pons Racing). Le Britannique et Nicholas Latifi parvenaient toutefois à dépasser le Français lors du premier tour. Si le premier chassait désormais le leader, le Canadien faisait face à la pression de Matthieu Vaxiviere.

Bataille à cinq pour la victoire

Egor Orudzhev résistait aux attaques d’Oliver Rowland. Derrière eux, Matthieu Vaxiviere se portait à la hauteur de Nicholas Latifi au sixième tour. Un contact entre les deux hommes menait à une crevaison du pilote Arden Motorsport. Le Français recollait au duo de tête, imité dans les boucles suivantes par Roberto Merhi et Tom Dillmann.

Malgré les tentatives de ses poursuivants, Egor Orudzhev conservait son sang-froid et s’imposait devant Roberto Merhi, qui dépassait Oliver Rowland dans l’ultime virage après avoir pris l’avantage sur Matthieu Vaxiviere. Tom Dillmann complétait un top cinq qui se tenait en moins de deux secondes à l’arrivée. Dean Stoneman (DAMS) et Aurélien Panis (Tech 1 Racing) suivaient, précédant Roy Nissany (Tech 1 Racing) et Beitske Visser (AVF), qui inscrivaient leurs premières unités de l’année. Gustav Malja (Strakka Racing) arrachait le dernier point en jeu en fin de course.

Ils ont dit

Egor Orudzhev : « Je pense que c’est le jour le plus difficile de ma vie ! J’ai réalisé un excellent départ, mais durant toute la course, j’ai été sous la pression d’Oliver, un excellent pilote. Ce n’est pas facile ! Je le voyais vraiment près dans mes rétroviseurs, je n’avais aucun répit et je suis détruit physiquement, une sensation inédite ! C’est un sentiment étrange de s’imposer. Après deux ans en Eurocup Formula Renault 2.0 sans gagner de course, on se demande ce qui cloche et si l’on est assez rapide. En qualifications, la voiture a été extraordinaire et le départ était vraiment la clé. Nous avons le rythme pour continuer sur cette lancée. »

Roberto Merhi : « Le début de saison avait été difficile et toutes nos modifications ne fonctionnaient pas jusqu’ici. Nous avions des problèmes avec la voiture, notamment en vitesse de pointe. J’avais dit à l’équipe que si ça continuait ainsi, j’allais peut-être rester à la maison, mais ils ont réalisé du très bon travail pour que cela aille mieux ce week-end. Mon départ aurait pu être meilleur mais j’ai patiné. J’ai saisi la moindre opportunité face à Vaxiviere et Rowland pour arracher la deuxième place alors que je partais sixième. »

Oliver Rowland : « J’ai commis une erreur au départ avec l’embrayage et j’ai eu trop de patinage. Je suis parvenu à repasser Vaxiviere dans le premier tour, mais j’étais vraiment frustré de cet envol, et j’ai utilisé trop souvent le DRS pour combler l’écart. En rattrapant Egor, je pensais que cela irait mieux, mais cela n’a pas été le cas. Cela a même été pire avec Roberto qui m’a dépassé dans le dernier tour ! »

Classement général provisoire* : 1. O. Rowland – 98 points, 2. M. Vaxiviere – 89 points, 3. J. Jaafar – 75, 4. D. Stoneman – 68, 5. T. Dillmann – 45… *Sous réserve de l’officialisation des résultats à l’issue des vérifications techniques et sportives.

Grille de départ

Classement

Interview Orudzhev

Photo HD

Retour en haut