Équipe championne FIA Formula E 2015-2016, Renault e.dams débutera la défense de son titre ce week-end à l’occasion de la première manche du Championnat 2016-2017. Celle-ci marquera le coup d’envoi de la troisième saison de la catégorie révolutionnaire. Au volant de la Renault Z.E.16 qui a remporté cinq courses et inscrit 270 points l’an passé, Sébastien Buemi tentera également de conserver sa couronne chez les pilotes. Il fera face à la concurrence relevée de Nicolas Prost, son équipier, mais aussi d’un peloton s’étant révélé particulièrement dense lors des essais estivaux à Donington Park.

Cette année, les débats s’ouvriront sur un nouveau circuit qui s’annonce comme l’un des plus excitants et spectaculaires figurant au sein d’un calendrier de sport automobile. Les monoplaces courront sur un tracé de 1860 mètres situé au cœur du Central Harbourfront de Hong Kong. Prenant place entre le Port Victoria et la skyline de Mid-Levels, la piste longera des monuments emblématiques tels le Central Star Ferry Pier et le City Hall. Fidèle à la tradition en Formula E, le circuit aux dix virages serrés empruntera des routes publiques existantes et proposera un tracé étroit et difficile où deux épingles devraient offrir de belles opportunités de dépassement.

La région Asie-Pacifique représente un marché en pleine croissance pour les véhicules électriques. Les ventes sont en hausse, notamment dans les grandes villes congestionnées comme Hong Kong et Singapour. Leur nature agile et l’expérience d’une conduite calme s’y révèlent de véritables atouts. En Corée, Renault Samsung Motors assume le rôle de pionnier et de leader innovant sur le marché local des voitures électriques. La SM3 ZE est ainsi produite au sein de l’usine de Busan. À Singapour, Renault fournit ZOE, son bestseller électrique, dans le cadre d’une expérimentation de taxis autonomes. Gardez donc les yeux ouverts à Hong Kong, d’autant plus que ZOE Hatchback y a fait son apparition l’an dernier tandis que la berline familiale Fluence / Samsung SM5 Z.E. est utilisée par les forces de l’ordre !

L’équipe

Jean-Paul Driot, copropriétaire
Nous ne pouvons qu’être satisfaits de nos résultats en saison 2. Nous avons décroché les deux couronnes, chez les pilotes et les équipes. C’était dans l’ensemble une très bonne campagne avec de nombreuses victoires et pole positions. Nous avons également énormément appris et nous devons désormais réutiliser ces enseignements pour atteindre nos objectifs cette année. La motivation est plus forte que jamais. Elle est même à son paroxysme lorsque la concurrence est intense, avec des écarts extrêmement faibles entre les concurrents. Nous devons poursuivre nos efforts pour rester au sommet. Le but est le même que d’habitude : remporter les deux championnats, gagner des courses et inscrire le maximum de points.

Alain Prost, copropriétaire
Hong Kong est une ville magique et offrira une magnifique toile de fond. Je pense que ce sera un bon succès commercial, très important pour Renault et d’autres constructeurs tant il est proche de marchés clés. Concernant l’équipe, nous devons être compétitifs d’entrée car il est capital de marquer de nombreux points en début de saison. Ce serait un plaisir de bien commencer l’année avec un résultat solide dans un cadre aussi prestigieux.

Notre ambition est la même que ces deux dernières années. Nous avons gagné les deux titres Équipes, et la couronne Pilotes l’an passé. Nos objectifs doivent forcément être élevés. Cette année toutefois, nous apprécions le challenge toujours plus difficile, même si notre motivation reste identique.

Vincent Gaillardot, chef de projet Renault Sport
Cette année, nous parlons véritablement d’une optimisation du concept introduit en saison 2, plus que d’une révolution. Nous avons constaté que le groupe motopropulseur développé était très bon. Notre travail s’est alors majoritaire porté sur l’extraction maximale du potentiel de la voiture. Nous avons mis beaucoup d’efforts sur l’optimisation du groupe motopropulseur et du contrôle de la monoplace. En parallèle, nous nous sommes attelés à bien comprendre les spécificités des pièces communes.

Nous n’avons connu aucun vrai problème tout au long des essais de Donington. Pour l’heure, tout semble encourageant. Nous savons que nous sommes dans le coup, mais la concurrence sera féroce et personne ne doit être écarté ! Mais qu’importe les adversaires, notre objectif reste toujours le même.

Les pilotes

Sébastien Buemi
C’est toujours bon de garder dans un coin de la tête le fait d’avoir remporté le championnat, mais l’intersaison est tellement courte que l’on passe directement à la suite en se tournant vers la première épreuve, Hong Kong cette année. Je sais que chaque point compte, qu’il s’agisse de celui du meilleur tour ou ceux de la pole position. Plongeons donc dans la troisième saison pour nous battre à nouveau ! Nous sommes conscients que ce sera difficile et que la concurrence est très relevée, mais je veux juste y aller et m’imposer le plus souvent possible. Je ne pense pas au titre, seulement à retourner en piste et gagner ces courses.

Nicolas Prost
J’ai hâte d’en découdre. Nous savons que la bataille sera à nouveau grandiose puisque la concurrence semble assez féroce d’après ce que nous avons vu en essais. Nous avons néanmoins travaillé très fort, donc je pense que nous sommes plus que prêts à relever le défi. Gagner à Londres était génial, mais il faut toujours aller de l’avant. Ces derniers résultats m’ont permis de finir troisième du championnat, mais j’ai eu de nombreux problèmes en début de saison que j’aimerais éviter. Cette année, je veux être dans le match d’entrée !

Retour en haut