Renault e.dams a augmenté son avance en tête du Championnat FIA de Formula E grâce à la victoire de Nicolas Prost lors de la première course du Visa London ePrix. Le Français s’est élancé depuis la pole position pour s’imposer avec plus de cinq secondes d’avance sur Bruno Senna. Sébastien Buemi reste dans la course au titre avec une cinquième place, juste derrière son rival Lucas di Grassi. Renault e.dams possède désormais 37 points d’avance sur Abt Schaeffler Audi Sport, tandis que Seb pointe à trois unités de Di Grassi. Tout se jouera demain lors de la dernière course de la saison.

Nico a vécu une journée quasiment parfaite. En tête dès les premiers essais libres, il s’est classé troisième de la seconde session d’entrainement. Lors du tirage au sort des groupes pour les qualifications, il héritait de la première série, ce qui pouvait paraître malchanceux au premier abord. Il parvenait à réaliser le meilleur chrono… juste avant que la pluie ne se mette à tomber ! Pour la Superpole, il s’élançait en dernier sur une piste s’asséchant et il n’avait plus qu’à cueillir la pole position pour la première course de ce week-end londonien.

En course, Nico prenait un envol parfait et il ne tardait pas à se construire une avance confortable sur Bruno Senna. Il conservait les commandes après un changement de monoplace parfaitement exécuté. La sortie de la voiture de sécurité en fin de course ne le perturbait pas et il filait vers sa seconde victoire en Formula E. Il franchissait la ligne d’arrivée avec plus de cinq secondes d’avance sur Senna et marquait 28 points pour se hisser en troisième position du championnat Pilotes.

Sébastien Buemi était quant à lui contraint de se battre à chaque tour pour compenser sa malchance en qualifications. Le Suisse avait pourtant bien commencé la journée, avec un troisième puis un deuxième temps en essais libres. Évoluant lors de la troisième séance de qualifications, il devait composer avec une forte averse. Sur une piste détrempée et glissante, il ne pouvait faire mieux que 14e, alors que Lucas di Grassi – son rival pour le titre – était 11e.

Sans baisser les bras, Séb débutait la course avec fougue. Il gagnait immédiatement trois places pour se hisser au onzième rang. En deux tours, il débordait Loïc Duval puis Nick Heidfeld, revenant alors dans le sillage de Di Grassi. Ce dernier passait sans peine son équipier Daniel Abt au 5e tour et Séb se retrouvait bloqué derrière l’Allemand. Tour après tour, il cherchait l’ouverture pour dépasser. L’opportunité se présentait finalement au 15e tour, lorsque Sam Bird était dépassé par Abt. Séb en profitait pour s’infiltrer et passer de la 9e à la 7e position.

Di Grassi constituait la cible suivante, mais Séb ne parvenait jamais à trouver la faille sur le circuit sinueux de Battersea Park. Malgré un aileron avant cassé au 26e tour, le Brésilien parvenait à résister à l’attaque de Séb. Alors troisième, Oliver Turvey provoquait l’entrée de la voiture de sécurité en sortant de la piste au 30e tour. Il en résultait une place gagnée, puis encore une autre lorsque Bird perdait du terrain au 31e tour.

Avec la victoire de Nico et la cinquième place Seb, Renault e.dams fait le plein de points. L’équipe compte désormais 37 unités d’avance sur ABT Schaeffler Audi Sport. Le titre se jouera donc demain, tout comme celui réservé aux pilotes. Avec 150 points, Seb a perdu un tout petit peu de terrain sur Di Grassi, qui compte 153 points. La dernière course sera décisive sur les deux tableaux !

#8 Nico : « C’est le genre de course dont nous rêvons tous : partir devant et contrôler jusqu’à l’arrivée. C’était fantastique. Il n’y a pas de course facile, mais ça n’aurait pas pu être mieux que celle-ci ! Je ne savais pas trop ce qu’il se passait derrière moi. Je restais concentré, car le pire est toujours susceptible d’arriver dans ce genre de situation. Je comptais les tours en essayant de rester sur la piste pour aller chercher la victoire. J’ai eu quelques gouttes de sueur quand la voiture de sécurité est sortie. Mais ma monoplace était tellement fantastique que j’ai pu de nouveau m’échapper. Nous pouvons être confiants pour demain. Ce serait génial de remporter les deux courses, mais la piste change énormément en fonction des conditions météo. Nous devons nous concentrer et marquer un maximum de points pour conserver le titre Équipes. J’essaierai également d’aider Séb dans la mesure du possible. »

#9 Sébastien : « Malheureusement, j’ai eu de la pluie pendant les qualifications. Évidemment, je n’ai pas pu me qualifier aussi bien qu’espéré, mais je n’étais pas trop inquiet dans la mesure où Lucas était dans la même situation. J’étais vraiment rapide en course. J’avais de l’énergie à revendre, mais parfois la vitesse ne suffit pas ! Tout particulièrement sur ce circuit où il est très difficile de dépasser… J’ai souffert derrière Daniel, qui agissait comme un garde du corps pour Lucas. Je devais tenter une manœuvre qui soit suffisamment sure. Quand Lucas a cassé son aileron avant, il était très lent. J’ai eu deux opportunités de le dépasser, mais je n’ai pas pris de risque car je pensais qu’il écoperait d’un drapeau le forçant à s’arrêter. Mais ça n’est jamais venu. Je pense qu’il y a un manque de constance dans les décisions. À Berlin, Sam Bird a été contraint de stopper alors que son aileron bougeait un peu. Aujourd’hui, rien n’a été fait pour Lucas. Demain, nous ambitionnons de faire une bonne journée. Bien entendu, nous voulons terminer devant nos principaux adversaires et je pense aussi beaucoup au titre Pilotes. J’ai la vitesse pour gagner, voyons ce qu’il se passera ! »

Vincent Gaillardot, chef de projet Renault Sport : « Nous avons démontré que les évolutions apportées à Londres fonctionnent parfaitement. Nico a été en mesure de gérer sans encombre sa qualification puis sa course. Bien sûr, la nature de la piste et le déroulement de la course n’ont pas permis à Séb de dépasser facilement, mais le potentiel était là et la voiture est compétitive. C’est de bon augure pour demain. Nous avons fait un pas de plus vers nos objectifs et le résultat du jour est très positif. Nous allons travailler ce soir avec l’objectif d’optimiser notre package pour dimanche. »

Jean-Paul Driot, copropriétaire de l’équipe : « C’est un grand résultat pour Nico et je suis très heureux pour lui. Sa journée a été exceptionnelle, de 8h15 ce matin jusqu’au drapeau à damiers. Je suis ravi qu’il ait retrouvé confiance en lui, il l’a parfaitement démontré. Nous étions un peu frustrés par le fait que Séb soit contraint de s’élancer si loin à cause des conditions météo. Heureusement, il était dans le même groupe que Di Grassi. Nous avons assisté à un bon show aujourd’hui, mais je reste un peu frustré par Abt, qui était presque dangereux. Nous avons également ressenti un manque de constance en voyant que Di Grassi n’était pas appelé aux stands pour changer son aileron cassé. Nous avons pourtant eu le même cas plus tôt cette saison, mais c’est la course. Nous avons encore deux championnats à conquérir demain. La journée de dimanche sera très intéressante et le défi reste entier ! »

Alain Prost, copropriétaire de l’équipe : « Nous avons vécu deux courses en une. La course en tête avec Nico et celle un peu plus loin derrière avec Séb. Nico a eu une grande journée et il a été fort dès ses premiers tours de piste. La prestation de Séb s’est articulée différemment dans la mesure où il a disputé ses qualifications sous la pluie. Tout comme Di Grassi, il s’est élancé d’assez loin sur la grille. Nous nous battions pour les deux championnats en même temps. Ce n’est pas idéal, mais nous avons bien géré pour consolider notre position au classement des équipes. Nous perdons un tout petit peu chez les pilotes. Il faudra donc mettre Séb dans une position de gagner demain. Nous sommes toujours concentrés sur la conquête des deux titres. Ce sont des journées spéciales et très intenses. Nous sommes satisfaits du résultat du jour. Un grand bravo à Nico, qui s’est battu pour revenir lors des dernières courses et qui était au top de sa forme aujourd’hui. »

Renault e.dams sera de retour en piste demain pour l’ultime course de l’année, décisive pour les deux titres !

Retour en haut