Frédéric Vasseur est un des directeurs d’équipe les plus en vues depuis plus d’une décennie. Avec l’écurie ART Grand Prix, réputée pour ses nombreux succès, Frédéric Vasseur a joué un rôle clé dans la formation de nombreux pilotes de F1 actuels, dont Lewis Hamilton, Valtteri Bottas et Nico Rosberg.

ART a mené Nico Rosberg au sacre en GP2 Series lors de la saison 2005 avant que Lewis Hamilton ne l’imite un an plus tard. En GP3 Series, Esteban Gutierrez est devenu le premier champion de l’histoire de la discipline avec ART. Valtteri Bottas lui a succédé en 2011.

Précédemment connue sous le nom d’ASM, l’écurie de Frédéric Vasseur compte 51 victoires sur 80 départs en F3 Euro Series (2004 à 2009). L’équipe a décroché les titres avec Jamie Green en 2004, Lewis Hamilton en 2005, Paul di Resta en 2006, Romain Grosjean en 2007, Nico Hülkenberg en 2008 et Jules Bianchi en 2009.

De nombreux changements doivent être effectués en peu de temps, comment gérez-vous cela ?
Nous avons une feuille de route à suivre et les résultats doivent suivre d’ici trois ans. Il faut d’abord rassembler l’équipe comme une seule organisation, tout en veillant à ce que tout le monde travaille bien ensemble. Notre première priorité est de nous assurer que les choses se font en douceur. Je ne veux pas me concentrer uniquement sur ce processus, car je sais que nous devons bâtir nos succès futurs et que nous allons devoir délivrer rapidement. Il y a beaucoup de choses à faire.

Que pensez-vous des éléments qui composent l’opération ?
Renault est engagé en F1 depuis plus de 40 ans. Il y a une vraie culture du sport automobile et nous le voyons tous les jours à Viry-Châtillon. Il en va de même pour Enstone. Nous pouvons en retirer une immense fierté. Lors de ma première visite à Enstone, j’ai constaté un véritable attachement envers Renault. Certaines personnes travaillaient déjà pour Renault lors de la conquête des titres avec Fernando Alonso. Nous avons donc une base solide pour réussir.

Il s’agira de votre première expérience en F1, avez-vous hâte d’y être ?
C’est vrai qu’il s’agit de mon premier rôle officiel en F1, mais j’ai connu un long apprentissage dans les catégories d’accession au plus haut niveau. Il me tarde de traduire tout ce que j’y ai appris dans l’univers de la F1. C’est une nouvelle expérience, mais la course reste la course et l’objectif est toujours le même ! L’approche nécessaire pour s’imposer est identique, qu’importe la catégorie.

Quelles sont les raisons menant au choix de Kevin Magnussen dans le rôle de titulaire ?
Kevin possède le bon équilibre entre expérience et jeunesse. Il avait réalisé une saison solide chez McLaren il y a deux ans, après avoir démontré ses capacités dans les formules de promotion comme la Formula Renault 3.5. Il a le talent pour viser des courses et des titres. Son manque de roulage en 2015 va le motiver et il va tout donner pour retrouver la compétition. C’est un aspect important car nous savons que l’année 2016 ne sera pas facile. Nous savons d’où nous partons et nous avons besoin de personnes motivées comme Kevin pour mener l’assaut.

Un grand défi attend-il Jolyon Palmer pour ses débuts ?
Jolyon passe du rôle de troisième pilote d’une équipe privée à celui de titulaire d’une écurie d’usine. C’est le pilote qui possède le plus d’expérience au sein d’Enstone. Il est très mature et nous savons depuis son titre en GP2 Series qu’il peut défier sans peine les meilleurs en piste. Jolyon débutera, mais nous savons que les rookies peuvent réussir. Nous sommes donc ravis de notre duo.

Avec Esteban Ocon, nous pouvons compter sur l’un des fers de lance de la nouvelle génération française. À quel point vous réjouissez-vous de l’avoir au sein de l’équipe ?
Esteban a remporté le titre en GP3 Series, après avoir battu Max Verstappen en Championnat d’Europe de F3 un an plus tôt. C’est assurément l’un des jeunes pilotes les plus talentueux. Une année fantastique s’annonce pour lui avec son rôle de troisième pilote chez nous et d’autres activités avec Mercedes. C’est une excellente opportunité pour lui et nous remercions Mercedes-Benz de leur soutien. Esteban s’est illustré dans mes équipes avec le support de Mercedes et Genii. Je connais donc son talent et son potentiel.

Retour en haut