Après une première saison d’apprentissage, Renault Sport Racing retrouve le Championnat du Monde des Rallyes avec l’engagement officiel d’une Renault Clio R3T. Le Rallye du Portugal marque les débuts de sa saison 2016, et ceux de la collaboration avec Michaël Burri et Anderson Levratti, vainqueurs du Clio R3T European Trophy en janvier dernier. Pour cette première, Renault Sport Racing ambitionne de profiter de son expérience acquise en 2015 afin de lancer sa campagne sur d’excellentes bases.

C’est au terme d’une saison intense et disputée que Michaël Burri et Anderson Levratti ont gagné le droit de prendre le volant de la Clio R3T du Renault Sport Rally Team qui disputera l’édition 2016 du WRC3. Ils ont validé leur participation sur les routes du Rallye Monte-Carlo 2016, théâtre de la finale rassemblant les meilleurs équipages de la saison écoulée en Clio R3T European Trophy.

Pour Clio R3T, c’est la deuxième saison à ce niveau, après un exercice 2015 qui a vu Renault Sport rester en lice toute la saison pour les titres teams et pilotes, avec Andrea Crugnola, auteur de trois podiums en six courses. Michaël Burri prend la relève dès le Rallye du Portugal, avec l’ambition de poursuivre les mêmes objectifs.

« Nous avons beaucoup travaillé depuis le Monte-Carlo, note Michaël Burri. Nous nous sommes préparés physiquement à la longue saison qui nous attend et avons commencé notre coopération avec l’équipe de Renault Sport. Nous avons procédé à deux séances de développement, ainsi qu’une séance d’essais, afin de prendre le meilleur départ possible au Portugal. Ça fait un moment que je n’ai pas disputé de rallye sur terre, donc c’est une très bonne chose d’avoir beaucoup roulé en amont de cette épreuve. »

Après une saison en Clio R3T European Trophy, Michaël Burri pourra compter sur son expérience au volant de la référence de la catégorie deux roues motrices, tout en bénéficiant de celle des équipes Renault Sport. « Ce sera une grande nouveauté pour moi, et évidemment une très bonne chose. Pouvoir travailler avec des personnes d’expérience comme celles qui composent l’équipe Renault Sport est une chance. J’avais une certaine humilité avant de débuter cette collaboration mais j’ai rapidement été rassuré, et nos premiers essais se sont très bien déroulés. J’ai maintenant hâte de réaliser nos premiers tours de roue en WRC3. »

Avant cette campagne 2016, Michaël Burri peut en outre compter sur un fort soutien venu de Suisse. « Ce programme en WRC3 est une grande fierté pour mon entourage et pour toute la famille du sport automobile helvétique, car je suis le premier pilote Suisse à avoir le statut de pilote officiel pour un constructeur en rallye. Nous avons bénéficié d’importantes retombées médiatiques après le Monte-Carlo. Je sais qu’il y a une grande attente autour de nous mais aussi beaucoup de bienveillance. »

Manche du Junior WRC, le Rallye du Portugal bénéficie d’un nombre important d’engagés en WRC3, et la concurrence sera ainsi relevée. « Nous savons que nous aurons fort à faire, estime Michaël Burri. Nous allons rouler selon nos sensations et faire le bilan au terme de la première journée. Nous sommes prêts ! »

Sylvain Alanore, Team Manager du Renault Sport Rally Team : « Nous sommes heureux de débuter ce programme en WRC3 avec Michaël et Anderson. Nous allons profiter de toute l’expérience acquise en 2015 dans la préparation de la voiture et la gestion des courses, en conservant la même équipe d’exploitation, et le nouvel équipage qui nous rejoint se montre réceptif, motivé et professionnel. Michaël a réalisé une très belle saison 2015, jusqu’à la finale du Monte-Carlo et il aura beaucoup de choses à découvrir. Il connaît très bien Clio R3T et saura en montrer les qualités de performance et de fiabilité. Le but de ce rallye est de bâtir de la confiance sur des résultats cohérents, et progresser jusqu’au terme de l’exercice. »

Après la super spéciale de Lousada qui se disputera le jeudi soir, c’est le vendredi que l’épreuve se lancera sur les routes du nord du Portugal. Deux boucles de trois spéciales seront à effectuer, avant deux passages dans la spéciale urbaine de Porto. L’étape du samedi sera la plus longue, avec 165 kilomètres de secteur chronométrés, donc la spéciale d’Amarante (37,67 km), la plus longue du rallye. Le dimanche conclura le week-end lusitanien, avec deux boucles de deux spéciales, dont celle, très populaire, de Fafe.

Retour en haut