Ville la plus peuplée d’Europe, Moscou marque l’avant-dernière étape du FIA Formula E Championship. L’antépénultième ePrix de la saison aura lieu dans la capitale russe. À deux pas de la Place Rouge, la course au titre s’accélère et les prétendants joueront gros. Pour Renault Sport, l’objectif est simple : revenir de Russie en position de force.

Alors que les préparations pour la deuxième saison vont bon train, Renault Sport Technologies et e.dams-Renault arrivent en Russie avec la ferme intention de solidifier leur fauteuil de leaders au classement par équipes.

Chez les pilotes, Sébastien Buemi et Nicolas Prost, actuellement deuxième et quatrième au championnat, feront leur maximum pour ravir la tête à Nelson Piquet avant la double manche de Londres. Les deux hommes seront d’autant plus motivés que l’Alliance Renault-Nissan représente 30% des parts de marché en Russie, pays-clé pour le futur des véhicules électriques. Dès 2013, le Groupe Renault initiait cette transition en fournissant des Kangoo ZE et des Twizy à Potchta Rossii, la poste russe, dans cinq villes majeures dont Moscou.

En sa qualité de partenaire technique associé au développement des Spark-Renault SRT01_E, Renault Sport Technologies poursuivra en parallèle sa mission veillant à l’équité entre les concurrents sur cette neuvième étape du FIA Formula E Championship.

L’ePrix se déroulera sur un tracé de 2390 mètres orienté dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Avec sa ligne de départ longeant la Moskova et ses treize virages, le circuit se dirige vers le Quartier Staraya avant de revenir vers la Place Rouge et le Kremlin, passant près de la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, où une série d’épingles terminera le tour. La piste temporaire sera empruntée à 35 reprises.

Au cœur de l’eVillage, le public pourra aller à la rencontre des concurrents, dont Sébastien Buemi et Nicolas Prost, durant la séance d’autographes. Les fans pourront leur donner un coup de pouce en leur accordant leur vote au FanBoost.

« Chaque épreuve représente un défi exaltant pour l’ensemble des concurrents, encore plus dans ce sprint final », déclare Jean-Pascal Dauce, Directeur de la Compétition de Renault Sport Technologies. « Les liens entre Renault et la Russie sont très forts. Après avoir été les premiers à organiser un événement international au Moscow Raceway avec les World Series by Renault, nous revenons avec la Formula E pour accompagner l’évolution du sport automobile en Russie. Cet ePrix représente également une occasion de sceller le titre par équipes. La concurrence est extrêmement relevée, mais nous donnerons notre maximum pour y parvenir. Nicolas et Sébastien feront également tout leur possible pour quitter la Russie en tête du championnat. La configuration du circuit devrait offrir une course spectaculaire avec ses trois longues lignes droites, sa chicane suivie d’un long gauche menant sur deux épingles et un virage à 90 degrés. La gestion de l’énergie devrait donc y être primordiale s’il y a peu de neutralisation. »

Retour en haut