Après avoir remporté l’épreuve d’ouverture du Championnat FIA de Formula E à Hong Kong il y a quatre semaines, le prochain défi de Renault e.dams aura lieu à l’ePrix de Marrakech ce week-end. Champion en titre, Sébastien Buemi s’était imposé pour la première de l’année avec une solide victoire devant beaucoup à un savant mélange de pilotage rusé, des forces de la Renault Z.E.16 et d’une stratégie inventive. Pour compléter ce départ réussi de l’équipe, Nicolas Prost menait la seconde Z.E.16 au quatrième rang au terme d’une course mouvementée dont il partait dixième.

L’ePrix de Marrakech sera le premier à se dérouler au Maroc et sur le continent africain. Le Circuit International Automobile Moulay El Hassan forme une boucle de 2,97 km dans le sens contraire des aiguilles d’une montre au sein du moderne quartier hôtelier de la ville, tout en longeant les remparts entourant la médina et les célèbres souks.

Le tracé jadis utilisé par le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme débute par une section fluide se dirigeant vers la médina avant une série de virages serrés et de chicanes ramenant vers la ligne droite des stands.

Soulignant l’importance des technologies durables au sein des préoccupations environnementales mondiales, l’ePrix de Marrakech se disputera en parallèle de la COP22, la 22e conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Celle-ci se tiendra à Marrakech du 7 au 18 novembre. Le sommet sera axé sur les modalités d’application de l’accord signé à Paris l’an passé, notamment celles qui ont trait à l’adaptation, la transparence, le transfert de technologies, l’atténuation, le renforcement des capacités et les pertes et préjudices.

L’Alliance Renault-Nissan fournira une flotte de 50 véhicules tout-électriques, dont Renault ZOE, en qualité de prestataire officiel de véhicules particuliers pour la COP22. Plus de 25 000 participants issus de 195 pays sont attendus au sommet annuel sur le climat. Il s’agira de la deuxième fois où l’ONU utilisera des navettes sans émission pour appuyer les transports publics au cours d’une de ses conférences majeures.

Les véhicules seront disponibles pour assurer le déplacement des délégués sur les principaux lieux de la conférence, 24 heures sur 24, sept jours sur sept, et en complément des transports en commun. L’Alliance déploiera également un réseau de plus de 20 stations de recharge accélérée, mais aussi de stations standards réparties en des endroits stratégiques. Les stations de recharge accélérées pourront charger les véhicules électriques de 0 à 80 % en près d’une heure.

L’équipe

Jean-Paul Driot, copropriétaire
Nous avons lancé la saison 3 de la meilleure façon possible malgré une concurrence plus proche que jamais. À Marrakech, notre objectif est de continuer comme nous avons commencé puisque nos concurrents ne vont rien lâcher ! Nos pilotes ont délivré ce dont nous avions besoin lors de notre dernière sortie et nous avons pu employer une bonne stratégie pour tirer parti des faits de course. Marrakech et le Maroc constituent d’excellents souvenirs personnels. J’ai pris part à trois reprises au Rallye du Maroc Historique, avec une victoire de catégorie ! Je connais et j’aime le pays. Je suis ravi de voir la Formula E débuter dans la fantastique ville qu’est Marrakech. J’espère que nous pourrons y vivre un merveilleux week-end pour Renault e.dams et nous nous y rendons dans un esprit de conquête.

Alain Prost, copropriétaire
Nous avons vu que la concurrence était proche pour l’ouverture à Hong Kong. Cela pourrait être encore plus difficile pour nous à Marrakech. Même si nous avons eu de solides résultats pour commencer la saison, nous n’avons pas été parfaits et nous connaissons donc les domaines où nous devons progresser tant nos rivaux nous poussent loin. Nico et Séb ont bien piloté à Hong Kong et cela récompense la continuité de l’équipe. Ce week-end, nous savons exactement ce que nous voulons atteindre et nous nous efforcerons tous de poursuivre notre série de victoires.

Vincent Gaillardot, chef de projet Renault Sport
Nous nous rendons à Marrakech avec des ondes positives. Hong Kong était un fantastique événement qui nous a offert un socle de connaissances très solide ainsi que la victoire avec Séb. Lors de cette première course, nous avons vu beaucoup de situations différentes au cours du week-end. Nous avons pu y tester nos systèmes dans les conditions du direct et nous sommes ainsi mieux préparés. La dernière fois, les interruptions en piste nous ont également donné la chance d’exploiter le surplus de flexibilité de nos systèmes de contrôle avec la bonne stratégie de course adoptée par le l’écurie. Nous avons aussi eu la confirmation d’une concurrence très proche. Comme prévu, l’écart est pour l’heure faible avec Audi, DS Virgin, Mahindra et NEXTEV. Nous nous attendons à une nouvelle épreuve disputée, mais notre objectif demeure identique : se battre et gagner si nous le pouvons.

Les pilotes

Sébastien Buemi
Je suis impatient d’être à Marrakech, mais je sais qu’il ne sera pas aisé de refaire ce que nous avons fait à Hong Kong. Le package de cette année représente clairement un pas en avant par rapport à l’an passé, mais tout le monde a également beaucoup progressé. Nous avons pu gagner la dernière fois grâce à un excellent travail d’équipe. Comme toujours, nous chercherons à maximiser tous les détails. Marrakech est une ville très différente de Hong Kong, ce sera une première très excitante. La piste a été utilisée dans le cadre du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme. Nous en avons donc une bonne idée avant d’y être et j’ai hâte de prendre le volant !

Nicolas Prost
Hong Kong était assurément une course mouvementée de mon côté. Même si c’était amusant et gratifiant en fin de compte, je veux une manche plus propre et un meilleur résultat à Marrakech. Certes, c’était la première fois à Hong Kong où je finissais dans les points dès la première épreuve du calendrier. J’espère pouvoir en obtenir d’autant plus ce week-end. Je vais me concentrer de toutes mes forces sur la qualification, qu’importe le groupe, puis sur une course solide et propre en espérant un podium à l’arrivée. L’équipe a remporté les quatre derniers ePrix, alors tentons un cinq à la suite !

Article thématique

Renault TreZor : inspirée par la Formula E !
En 2010, Renault présentait le concept car DeZir incarnant le renouveau de son identité avec une signature stylistique basée sur des lignes simples, sensuelles et chaleureuses. Après le renouvellement entier de sa gamme entre 2012 et 2016, Renault a dévoilé son successeur, TREZOR, au Salon de l’Auto de Paris.

TREZOR inaugure un nouveau cycle design. Son nom renvoie à un objet précieux recélant de nombreux détails à découvrir. Le « Z » fait référence à sa technologie 100 % électrique ZE, inspirée de la Renault Z.E.16, monoplace tout électrique engagée au sein du Championnat FIA de Formula E.

Le moteur de TREZOR est dérivé de celui de la Z.E.16 de l’écurie Renault e.dams, double championne par équipes en Formula E. D’une puissance de 260 kW (350 ch) et d’un couple de 380 Nm, il permet de passer de 0 à 100 km/h en moins de quatre secondes. TREZOR dispose de deux batteries qui ont chacune leur propre système de refroissement. Ceux-ci sont optimisés par l’entrée d’air du capot à géométrie variable. De plus, TREZOR intègre un système de récupération d’énergie au freinage grâce à la technologie RESS (Rechargeable Energy Storage System) développée pour la Formula E.

Le futur est résolument radieux. Grâce à la Formula E, il est également rapide comme l’éclair.

Retour en haut