Après un mois de pause, l’Eurocup Formula Renault 2.0 reprend ses droits du 1er au 3 juillet sur l’Autodromo di Monza. La catégorie s’y produira pour la première fois depuis 2005. Avec trois courses au programme de ce troisième meeting de l’année, de nombreuses surprises pourraient arriver tant pour affirmer les prétentions des uns que pour relancer la saison des autres.

Après onze années d’absence, le temple de la vitesse de Monza revient au calendrier de l’Eurocup Formula Renault 2.0. Sur ce tracé emblématique de la F1, Kamui Kobayashi y avait brillé cette année-là en y scellant le titre quatre ans seulement avant de rejoindre l’élite du sport automobile. En 2016, les paris seront grands ouverts d’autant plus que les concurrents pourront bénéficier d’une journée d’essais privés pour se rôder au défi qui les attend.

Pour ce troisième meeting de la saison, le nouveau format des qualifications éprouvé à Monaco sera reconduit. Offrant plus de temps de piste ainsi que plus d’équité sportive, la formule en un groupe unique a fait ses preuves et la pole position sera désormais attribuée à l’issue d’une séance de trente minutes.

Jeux ouverts en tête

Revenu bredouille de Monaco, Lando Norris (Josef Kaufmann Racing) a vu son avance en tête du classement général se réduire. Rebondissant vite en s’imposant à Budapest la semaine passée en Formula Renault 2.0 NEC, le rookie britannique espère conserver cette dynamique sur un tracé où il a déjà goûté à la victoire tant en F4 Italie qu’en NEC.

Vainqueurs à Monza pour le premier meeting du NEC en avril dernier, Max Defourny (R-ace GP) et Dorian Boccolacci (Tech 1 Racing) figureront parmi les favoris à la victoire. Il faudra également compter sur Sacha Fenestraz (Tech 1 Racing), qui voudra confirmer après son retentissant succès à Monaco, et sur Ferdinand Habsburg (Fortec Motorsports), actuellement sur une série de sept podiums consécutifs toutes catégories confondues.

Des outsiders déterminés

De nombreux concurrents souhaiteront mettre à profit leur expérience de Monza. Parmi eux, on retrouvera notamment le membre de la Sahara Force India Academy, Jehan Daruvala (Josef Kaufmann Racing), nouveau leader de la Formula Renault 2.0 NEC après avoir signé son premier succès dans la catégorie le week-end dernier.

À Monza, Vasily Romanov (Fortec Motorsports) reviendra sur le circuit où il avait remporté sa première victoire en monoplace l’an passé en ALPS. Son compatriote Robert Shwartzman (Josef Kaufmann Racing), protégé du SMP Racing, mais aussi Will Palmer (R-ace GP), auront des ambitions similaires après leurs podiums respectifs en F4 Italie et en NEC.

D’autres ambitionneront de recoller à la tête du classement, à l’image de Bruno Baptista (Fortec Motorsports), Henrique Chaves (AVF by Adrián Vallés), Julien Falchero (R-ace GP), Gabriel Aubry (Tech 1 Racing), Nikita Mazepin (AVF by Adrián Vallés) ou encore Hugo de Sadeleer (Tech 1 Racing).

Un pilote et trois équipes joueront à domicile. Après y avoir scellé sa deuxième place en Formula Abarth en 2014, l’Italien Alex Perullo (Technorace) retrouvera Monza. Chez JD Motorsport, Alexey Korneev et James Allen tenteront de remonter au général tandis que Cram Motorsport voudra débloquer son compteur avec David Richert et Rodrigo Pflucker, l’un des quatre novices qui découvriront Monza.

Novices et wild-cards à surveiller

Tout comme à Monaco, Harrison Scott (AVF by Adrián Vallés), troisième du général, devra découvrir rapidement un nouveau tracé dans l’optique de sa conquête du titre. Les rookies David Porcelli (MGR Motorsport) et Petru Florescu (AVF by Adrián Vallés) seront dans la même situation, tout en visant leurs premiers points de l’année.

Deux wild-cards se joindront au peloton : Nikita Troitskiy (Fortec Motorsports) et Nerses Isaakyan (AVF by Adrián Vallés). En avril dernier, le premier s’était imposé chez les rookies lors de la course d’ouverture en NEC durant un meeting où le second était également présent.

Jean-Pascal Dauce, Directeur de la Compétition Client de Renault Sport Racing : « Après Monaco, c’est un véritable plaisir de retrouver Monza pour offrir une nouvelle fois l’occasion à nos pilotes de batailler pour la victoire sur un circuit figurant au calendrier de la F1. La saison entre dans une phase critique, celle où les concurrents vont commencer à se détacher dans la lutte au titre. À eux désormais de faire la différence sur un tracé où l’aspiration revêt un rôle crucial. Le spectacle s’annonce déjà grandiose ! »

Programme

Vendredi 1er juillet 2016
10h10 – 11h00 Essais collectifs 1
15h30 – 16h20 Essais collectifs 2

Samedi 2 juillet 2016
9h00 – 9h30 Qualifications 1
13h31 – 13h58 Course 1
17h41 – 18h08 Course 2

Dimanche 3 juillet 2016
8h30 – 9h00 Qualifications 2
14h26 – 14h53 Course 3

Liste des engagés - pdf

Programme - pdf

Retour en haut