Les 30 et 31 mai, les World Series by Renault reprennent leurs droits sur un lieu mythique du sport automobile : le Circuit de Spa-Francorchamps. Les spectateurs belges auront le privilège d’assister aux grands débuts du tout nouveau Renault Sport Trophy. Il rejoint ainsi la Formula Renault 3.5 Series et l’Eurocup Formula Renault 2.0 au programme en piste du tracé belge. Le public aura également l’occasion d’admirer l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show mené par Max Verstappen. Les invitations gratuites sont à télécharger sur www.worldseriesbyrenault.com

Dix ans après avoir accueilli le premier meeting de l’histoire des World Series by Renault, la Belgique demeure une étape incontournable au calendrier. Pour la huitième visite de l’événement sur le Circuit de Spa-Francorchamps, les courses de Formula Renault 3.5 Series et d’Eurocup Formula Renault 2.0 partageront l’affiche avec les grands débuts du Renault Sport Trophy.

L’activité en piste sera complétée par la Coupe de France Renault Clio Cup et la Clio Cup Benelux ainsi que des démonstrations du Renault Sport Show et l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show. Au volant de la Red Bull Racing RB8, on retrouvera Max Verstappen, qui avait accumulé les kilomètres en Formula Renault 2.0 pour préparer son parcours météorique entre le karting et la F1.

Au cœur du paddock, les spectateurs pourront rencontrer les concurrents lors du pitwalk. Loisirs et animations seront également présents sur les pôles du Village Renault aux côtés des concerts, simulateurs de pilotage et Pit Stop Challenge, sans oublier la voiture-tonneau pour sensibiliser le public à la sécurité routière.

Formula Renault 3.5 Series : à qui le tour ?
Après trois courses, on recense trois vainqueurs différents en Formula Renault 3.5 Series. Fort de son succès à Monaco, Jazeman Jaafar (Fortec Motorsports) est le nouveau leader du classement général et voudra poursuivre sur sa lancée à Spa, où il s’était offert un podium en 2014. Son équipier, Oliver Rowland (Fortec Motorsports) est son plus proche rival et le Britannique comptera prendre l’ascendant, tout comme Matthieu Vaxiviere (Lotus), revenu avec un score vierge de Monaco.

Déjà monté par deux fois sur le podium, Dean Stoneman (DAMS) espèrera connaître le destin de son prédécesseur au sein du Red Bull Junior Team : Carlos Sainz, auteur d’un doublé l’an passé. Hors du top dix en Principauté, son partenaire Nyck de Vries, membre du McLaren Young Driver Development Programme, aura le même objectif.

Présents dans les points sur le Rocher, Tom Dillmann (Jagonya Ayam with Carlin), Pietro Fantin (International Draco Racing), Egor Orudzhev (Arden Motorsport), Aurélien Panis (Tech 1 Racing), Sean Gelael (Jagonya Ayam with Carlin) et Philopaz Armand (Pons Racing) désireront confirmer leurs progrès. Une situation inverse à celle de Meindert van Buuren (Lotus), Tio Ellinas (Strakka Racing), Nicholas Latifi (Arden Motorsport), Alfonso Celis (AVF) et Gustav Malja (Strakka Racing), qui devront rebondir. Il en sera de même pour Bruno Bonifacio (International Draco Racing) sur un circuit où il a toujours brillé en Formula Renault 2.0.

Après s’être concentré sur la F1 le week-end dernier, Roberto Merhi (Pons Racing) effectuera son retour en Formula Renault 3.5 Series avec de grandes ambitions, tandis que Roy Nissany (Tech 1 Racing) et Beitske Visser (AVF) souhaiteront inscrire leurs premiers points. La Néerlandaise avait ouvert son compteur ici même l’an passé.

Eurocup Formula Renault 2.0 : Louis Delétraz arrive en leader
Louis Delétraz (Josef Kaufmann Racing) est l’homme fort du moment. Le leader de l’Eurocup Formula Renault 2.0 s’est imposé à deux reprises à Motorland Aragón et a porté sa série à trois succès consécutifs en NEC en dominant le week-end dernier à Silverstone.

Dix points derrière, Dennis Olsen (Manor MP Motorsport) retrouvera un tracé où il avait obtenu sa première victoire dans la catégorie l’an passé. Troisième au général, Anthoine Hubert (Tech 1 Racing) se rendra en Belgique avec de solides ambitions dans la foulée de son doublé dans les rues de Pau. Plus loin, Kevin Jörg (Josef Kaufmann Racing), Ben Barnicoat (Fortec Motorsports) et Matevos Isaakyan (JD Motorsport) voudront jouer les premiers rôles pour revenir dans la course.

Spa représentera une occasion de rebondir pour Callan O’Keeffe (Fortec Motorsports), Jake Hughes (Koiranen GP), Ignazio D’Agosto (Manor MP Motorsport) et l’homme en tête de la Formula Renault 2.0 ALPS, Jack Aitken (Koiranen GP), tous en quête d’un podium.

Darius Oskoui (ART Junior Team), James Allen (ARTA Engineering), Harrison Scott (AVF), Simon Gachet (Tech 1 Racing) et Matthew Graham (AVF) voudront confirmer un début de saison encourageant. Tenant du titre en Formula Renault 1.6 NEC Junior, Anton De Pasquale (Koiranen GP) s’appuiera sur sa pointe de vitesse, tout comme Ukyo Sasahara (ART Junior Team), deuxième de la Formula Renault 2.0 NEC, pour inscrire ses premiers points.

Cet objectif sera partagé avec Martin Kodric (Fortec Motorsports), Luke Chudleigh (Fortec Motorsports), Hugo De Sadeleer (Tech 1 Racing), Amaury Richard (ARTA Engineering), Thiago Vivacqua (JD Motorsport), Amaury Bonduel (JD Motorsport) et Valentin Hasse-Clot (Manor MP Motorsport), revenu bredouilles d’Espagne.

La grille sera complétée par la présence de nombreux wild-cards, parmi lesquels on retrouvera Bruno Baptista, Philip Hamprecht et Stefan Riener pour Koiranen GP, Henrique Chaves (AVF), Ferdinand Habsburg (Fortec Motorsports), Nikita Mazepin (Josef Kaufmann Racing) et Danylo Pronenko (BVM).

Renault Sport Trophy : la grande première
Après des mois de préparation, les Renault Sport R.S. 01 sont fin prêtes pour leurs débuts en compétition. Chaque voiture sera confiée à deux pilotes, un « Élite » et un « Prestige ». Chacun disputera une séance de qualifications en vue des courses sprints. La grille de l’épreuve Endurance sera établie d’après l’ordre des concurrents « Prestige » à l’issue de leur session, comme ce sera le cas également à Silverstone et au Mans. Ceux-ci devront en prendre le départ et marqueront des points dans leur catégorie selon le classement intermédiaire figé avant les changements de pilotes. Les protagonistes en « Elite » auront le droit à ce scénario au Hungaroring, au Nürburgring et à Jerez.

Sur le Circuit de la Communauté valencienne Ricardo Tormo, les premiers tests collectifs ont donné une première tendance des présences en force. L’écurie Zele Racing a signé le meilleur temps en « Elite » grâce à l’Italien Vittorio Ghirelli, qui fera équipe avec Philippe Bourgois. Le second bolide des Autrichiens reviendra à l’ancien prétendant au sacre en Eurocup Mégane Trophy, Bas Schothorst, et au Français Philippe Haezebrouck.

Face à lui, le Néerlandais retrouvera des visages familiers, notamment du côté d’Equipe Verschuur. Issu de la Formula Renault 2.0, son cousin Steijn s’est montré véloce et compte optimiser au mieux sa relation avec son paternel, Jeroen. La deuxième Renault Sport R.S. 01 de la structure sera pilotée par les Portugais Miguel Ramos et Antonio Coimbra.

Mené par Jerry Canevisio et Piergiogio Testa, Oregon Team effectuera également son retour en World Series by Renault avec trois voitures et de grosses ambitions. Champion de FIA F2 en 2012, Luciano Bacheta sera associé à Niccoló Nalio, victorieux en Eurocup Mégane Trophy. Très homogènes en tests, David Fumanelli et Dario Capitanio figureront aussi parmi les prétendants, tout comme les Brésiliens Alan Hellmeister et Adalberto Baptista.

Basée aux Pays-Bas, V8 Racing alignera trois autos équipées du moteur Nismo V6 turbo. Vainqueur 2013 de la Formula Renault 1.6 NEC Junior, Roy Geerts fera équipe avec Max Braams, bien connu des formules berlines de Renault Sport Technologies. Jadis essayeur en F1, Nicky Pastorelli accompagnera Diederik Sijthoff tandis que le troisième équipage sera composé de Federico Leo, passé en Formula Renault 3.5 Series, et à l’Italien Stefano Constantini.

Présente en Eurocup Formula Renault 2.0, ART Junior Team confiera ses bolides à deux paires à suivre : Andrea Pizzitola et Richard Gonda, formés en Formula Renault 2.0, ainsi qu’Indy Dontje et Toni Forné, ancien animateur de l’Eurocup Mégane Trophy. Monlau Competicion s’appuiera sur un duo 100 % belge qui évoluera à domicile : Wolfgang Reip, issu de la renommée Nissan GT Academy, aura pour partenaire la seule femme du plateau, Sarah Bovy.

Les courses de Formula Renault 3.5 Series seront diffusées en différé sur Eurosport International, Eurosport UK et Eurosport France, tout comme l’Eurocup Formula Renault 2.0 sur Eurosport 2. Motors TV proposera les manches du Renault Sport Trophy, dont la Sprint 1 en direct. Toutes les épreuves du week-end seront retransmises en live sur l’Eurosport Player.

Jean-Pascal Dauce, Directeur de la Compétition de Renault Sport Technologies : « Le Circuit de Spa-Francorchamps est un lieu historique du sport automobile, et l’un des rares qui défient encore les pilotes et les mécaniques. C’est le tracé le plus long du calendrier, l’un des plus sélectifs aussi car il y est extrêmement difficile d’y réussir un tour parfait. Nous sommes tout particulièrement excités à l’idée de voir les Renault Sport R.S. 01 réaliser leur premier départ. En Formula Renault 3.5 Series, les règles de faible charge aérodynamique sur l’aileron arrière le samedi et les huit impulsions du DRS le dimanche devraient proposer un challenge supplémentaire. Enfin, les Clio Cup et Formula Renault 2.0 ont toujours offert un spectacle grandiose à ce public de connaisseurs que nous avons hâte de le retrouver ! »

Résultats 2014
Formula Renault 3.5 Series
Qualifs 1 : C. Sainz (ESP) 1’58’’681.
Course 1 : 1. C. Sainz (ESP) – 2. P. Gasly (FRA) – 3. J. Jaafar (MAS)
Qualifs 2 : C. Sainz (ESP) 1’58’’319.
Course 2 : 1. C. Sainz (ESP) – 2. W. Stevens (GBR) – 3. O. Rowland (GBR)
Eurocup Formula Renault 2.0
Qualifs 1 : N. de Vries (NED) 2’17’’058.
Course 1 : 1. D. Olsen (NOR) – 2. N. de Vries (NED) – 3. B. Bonifacio (BRA)
Qualifs 2 : N. de Vries (NED) 2’16’’875.
Course 2 : 1. B. Bonifacio (BRA) – 2. D. Olsen (NOR) – 3. N. de Vries (NED)

Programme

Retour en haut