Robert Shwartzman (Josef Kaufmann Racing) a signé le meilleur temps des essais collectifs de l’Eurocup Formula Renault 2.0 sur l’Autódromo Fernanda Pires da Silva d’Estoril. Le tour en 1’36’’472 du rookie russe soutenu par SMP Racing lui a permis de devancer Max Defourny (R-ace GP) et le protégé de la Sahara Force India Academy Jehan Daruvala (Josef Kaufmann Racing). En matinée, tous deux avaient déjà fini derrière Harrison Scott (AVF by Adrián Vallés).

Ce vendredi, les concurrents de l’Eurocup Formula Renault 2.0 disposaient de deux séances d’essais collectifs de cinquante minutes découvrir ou redécouvrir le tracé d’Estoril.

Scott en tête en matinée

Sur une piste inconnue pour la majorité des pilotes, le premier quart d’heure se révélait disputé avec vingt changements de leaders. Julien Falchero (R-ace GP) était le premier à se stabiliser en tête avant d’être délogé par Jehan Daruvala.

À sept minutes du drapeau à damier, Max Defourny lançait le sprint final. Harrison Scott lui ravissait les commandes en 1’38’’279, peu avant l’interruption prématurée provoquée par Alex Peroni (TS Corse). Le Britannique et le Belge devançaient alors Jehan Daruvala, Alex Peroni et Julien Falchero.

Shwartzman prend les commandes

L’après-midi, Dorian Boccolacci était le premier à faire mieux que la référence matinale, mais le Français était immédiatement battu par Marcus Armstrong (R-ace GP).

Il fallait attendre les six dernières minutes pour assister au sprint final. Lancé par Nikita Troitskiy (Fortec Motorsports), celui-ci tournait à l’avantage de Robert Shwartzman en 1’36’’472. Le Russe devançait alors Max Defourny, Jehan Daruvala et Dorian Boccolacci. Déjà titré, Lando Norris (Josef Kaufmann Racing) complétait le quinté de tête d’une séance où les dix-sept premiers se tenaient dans la même seconde.

Ils ont dit

Robert Shwartzman : « C’est un nouveau circuit pour moi. C’est une belle piste quoiqu’un peu ancienne et légèrement glissante. Nous étions sixièmes ce matin en pneus usés avant de modifier les réglages, mais nous n’avons pas pu mesurer les progrès en raison du drapeau rouge. L’après-midi, la différence entre les gommes usées et les gommes neuves était de deux secondes et demie ! J’ai demandé à mon ingénieur d’avoir un peu plus de survirage et il a trouvé le réglage parfait. Les deux premiers tours étaient géniaux tant j’étais rapide et à l’aise. J’espère conserver ce rythme demain pour les qualifications avec la cinquième place du général en vue ! »

Max Defourny : « Nous avons eu un peu de mal au début comme tout le monde puisque nous découvrions pratiquement tous le circuit. La première séance a été assez difficile, mais nous nous en sommes plutôt bien sortis. Avec quelques ajustements l’après-midi, nous avons progressé même si j’ai été bloqué sur mon meilleur tour. Nous verrons demain, mais il semble y avoir du potentiel pour faire mieux malgré des écarts très faibles. Ce week-end, le but est de rattraper Spa et de récupérer la deuxième place du championnat. »

Harrison Scott : « La matinée a été consacrée à l’apprentissage du tracé et obtenir le meilleur temps de la première session était une bonne chose. Nous avons eu plus de mal ensuite en étant à deux dixièmes des meilleurs en pneus neufs. Comme à Spa, notre rythme devrait être meilleur demain afin de ravir la deuxième position au général. C’est vraiment notre but : devancer Max et Dorian dans les deux courses et voir si cela suffit. A moi de faire de mon mieux, mais les prévisions ne me font pas peur, je suis habitué à la pluie ! »

Liste des engagés - pdf

Essais collectifs 1 - pdf

Essais collectifs 2 - pdf

Retour en haut