Sacha Fenestraz (Tech 1 Racing) est devenu ce dimanche le premier pilote de l’Eurocup Formula Renault 2.0 à s’imposer à Monaco. Le débutant franco-argentin a fait fi des conditions diluviennes pour remporter la course organisée en lever de rideau du Grand Prix de F1 de Monaco et se voir remettre la coupe du vainqueur par Thierry Bolloré, Directeur Délégué à la Compétitivité de Renault. Sur le podium, Sacha Fenestraz était accompagné de Ferdinand Habsburg (Fortec Motorsports), qui avait signé la pole position hier avant l’application de sa pénalité reçue à Motorland Aragón, et de Max Defourny (R-ace GP). L’épreuve n’ayant pas atteint 75% de sa durée, la moitié des points est attribuée et Lando Norris (Josef Kaufmann Racing), seizième aujourd’hui, reste en tête du classement général.

En raison des fortes averses s’abattant sur les rues de Monaco ce dimanche matin, le départ retardé prenait la forme de deux tours sous le régime de la voiture de sécurité. Lorsque cette dernière s’effaçait, Sacha Fenestraz conservait les commandes face à Max Defourny, qui était surpris par Ferdinand Habsburg à l’intérieur de Massenet.

L’Autrichien mettait ensuite le leader sous pression avant le retour du safety car après que Bruno Baptista (Fortec Motorsports) accroche le membre de la Sahara Force India Academy Jehan Daruvala (Josef Kaufmann Racing) à la Chicane, une action pour laquelle le Brésilien écopera de deux places de pénalité sur la grille de sa prochaine course. Durant son intervention, David Porcelli (MGR Motorsport) partait également à la faute à Sainte Dévote.

La course reprenait ses droits et les positions restaient inchangées. En tentant de récupérer la deuxième position face à Ferdinand Habsburg, Max Defourny tirait large à la Rascasse et Dorian Boccolacci en profitait pour s’intercaler entre les deux hommes avant que le drapeau rouge soit brandi. Le duel entre Gabriel Aubry (Tech 1 Racing) et Harrison Scott (AVF by Adrián Vallés) pour la septième place s’achevait en accrochage à l’extérieur de Sainte Dévote.

L’épreuve monégasque de l’Eurocup Formula Renault 2.0 était alors définitivement terminée et le classement final se calquait sur celui à la fin du septième tour. Sacha Fenestraz validait sa victoire devant Ferdinand Habsburg et Max Defourny. Dorian Boccolacci terminait au pied du podium, suivi des AVF by Adrián Vallés de Nikita Mazepin, pilote de développement Sahara Force India, Henrique Chaves et Harrison Scott. Ce dernier écopait toutefois d’une place de pénalité au profit de Gabriel Aubry tandis que Will Palmer (R-ace GP) et Julien Falchero (R-ace GP) complétaient les entrées dans les points.

Ils ont dit

Sacha Fenestraz : « C’est juste incroyable ! S’imposer à Monaco, sous le regard de la F1, pour la première venue de l’Eurocup Formula Renault 2.0 à Monaco est fantastique. Je pouvais difficilement demander mieux ! Le week-end avait bien débuté et s’achève à la perfection. L’équipe Tech 1 Racing y avait beaucoup d’expérience avec trois victoires en Formula Renault 3.5 Series et les gars ont effectué un travail tellement parfait sur la voiture que je n’avais plus qu’à me concentrer sur mon pilotage ! En course, j’étais un temps menacé par Habsburg, mais j’ai pu creuser l’écart malgré quelques frayeurs, notamment au premier virage. Après un premier meeting sans point, je suis très heureux de ce succès. La fête avec mon beau-frère José Maria Lopez s’annonce bonne ! Il m’a déjà appelé pour célébrer son doublé sur la Nordschleife et mon succès ! »

Ferdinand Habsburg : « Monter sur le podium à Monaco signifie beaucoup, et pas seulement pour moi ! C’est important pour mes sponsors, ma famille, mes fans et tout ceux qui me soutiennent pour démontrer mon talent devant autant de personnes. Pour moi, le plus cool était hier en obtenant la pole position. En raison de ma pénalité reçue à Motorland Aragón, je partais troisième, mais j’ai réussi un superbe dépassement pour gagner une position. J’ai vu qu’il y avait la place, j’y suis allé et cela a fonctionné. Tout cela est excellent pour la confiance et je remercie l’équipe pour son fantastique travail ! Je suis vraiment ravi de ce week-end qui me prouve que je peux être en pole et sur le podium dès ma première visite sur un circuit. Après cette performance, j’ai vraiment hâte d’être à la prochaine manche ! »

Max Defourny : « Comme Lando Norris s’élançait du fond de la grille, il fallait prendre le maximum de points car une telle opportunité de revenir au championnat est assez rare. Je devais absolument finir la course dans la meilleure position possible. Je pense que notre rythme était bon, mais je me suis fait dépasser par deux fois sur des attaques risquées. Si je ne laissais pas passer, nous terminions dans le mur. J’ai préféré jouer la prudence pour assurer les points même si j’aurais aimé m’imposer. Je relativise en me disant qu’à l’avenir, on se souviendra plus du champion que du vainqueur à Monaco ! »

Classement général provisoire*
1. Lando Norris (Josef Kaufmann Racing) 68
2. Max Defourny (R-ace GP) 62,5
3. Harrison Scott (AVF by Adrián Vallés) 44
4. Dorian Boccolacci (Tech 1 Racing) 37
5. Jehan Daruvala (Josef Kaufmann Racing) 25

*sous réserve de l’officialisation des résultats à l’issue des vérifications techniques et sportives.

Qualifications - pdf

Grille de départ - pdf

Course - pdf

Retour en haut