Rookie cette saison en Formula Renault 3.5 Series, Sean Gelael (Jagonya Ayam with Carlin) est un des rares pilotes réussissant à allier sa carrière sportive et la poursuite d’études supérieures.

À la fin de la première séance d’essais collectifs de vendredi, un jeune pilote quittait le circuit de Spa-Francorchamps au pas de course. Direction l’hôtel, mais pas pour se reposer ! En effet, Sean Gelael devait passer à distance un examen universitaire, avant de revenir dans le paddock pour prendre part à la seconde session d’essais !

« Ce début de saison était difficile, car j’ai raté une journée de test à Motorland Aragón », explique le pilote indonésien. « Faire le choix de poursuivre des études en parallèle d’une saison en World Series by Renault demande des sacrifices, mais quand on veut, on peut. Si l’on est passionné par quelque chose, on trouve toujours le moyen d’y arriver. »

Ce double programme demande une véritable organisation, surtout pour un pilote qui doit sans cesse sillonner l’Europe. « Il faut bien répartir son temps et aussi savoir faire des pauses pour tenir le rythme. »

Heureusement pour Sean, il s’agissait du dernier examen de l’année à la prestigieuse University of Bath, où il est en première année de Management : « Je peux vraiment me concentrer sur les courses désormais, car je ne reprends mes études qu’en septembre. »

Après un début de saison difficile à Motorland Aragón, Sean Gelael a inscrit ses premiers points il y a une semaine dans les rues de Monaco. Il tentera de continuer sur sa lancée à Spa-Francorchamps, sur une piste qu’il apprécie beaucoup, et tout particulièrement au volant de la Formula Renault 3.5 Series : « Rouler sur ce tracé dans une voiture aussi puissante, c’est tout simplement génial. »

JPEG - 4.4 Mo

Retour en haut