• Date de naissance : 31 octobre 1988
  • Lieu de naissance : Aigle, Suisse
  • Taille : 177 cm
  • Poids : 69 kg

Qu’il s’agisse de catégories monoplaces de premier plan ou de sport-prototype, Sébastien Buemi a toujours gouté au succès. Titré en LMP1 dans le Championnat du Monde FIA d’Endurance 2014, il manquait de justesse la victoire aux 24 Heures du Mans 2016 dans un final déchirant. Champion FIA Formula E en titre, Séb est également l’homme à battre cette année.

Le Suisse débutait la compétition dès 1993 par le karting avant de gravir progressivement les échelons du sport automobile européen. En 2004, sa transition réussie en automobile lui permettait de rejoindre les rangs du Red Bull Junior Team et de se classer deuxième en Formule BMW, derrière un certain Sebastian Vettel.

Vice-Champion de Formule BMW allemande en 2005, Séb poursuivait sa belle dynamique en Eurocup Formula Renault 2.0, en A1 GP et en F3 (2e en 2007) avant de monter en GP2, l’antichambre officielle de la F1. Il y signait deux victoires, dont une à l’issue d’une course où il s’était élancé de la 21e position sur une piste humide.

En 2009, son talent lui ouvrait les portes de la F1 chez Scuderia Toro Rosso, avec qui il allait disputer 55 Grands Prix et marquer 29 points jusqu’en 2011. À Melbourne, il terminait même son premier Grand Prix dans les points. Depuis 2012, il occupe le rôle de réserviste de Red Bull Racing.

Séb figure aussi parmi les pilotes Toyota alignés en Championnat du Monde FIA d’Endurance. Il a pris le départ des légendaires 24 Heures du Mans, dont il se classait troisième en 2014 avant de passer à un tour de la gloire deux ans plus tard.

Buemi démontrait sa polyvalence en prenant part à la saison inaugurale du Championnat FIA de Formula E avec Renault e.dams. Avec trois victoires, trois pole positions, deux nouveaux podiums et un meilleur tour en course, le Suisse finissait au deuxième rang du classement général, à un point de Nelson Piquet.

Il faisait mieux en 2015-2016 en scellant le titre lors de la dernière épreuve à Londres. Ses trois succès et trois autres podiums lui offraient sa première couronne en Formula E, et il a bien l’intention de la défendre cette année !

Carrière en Championnat FIA de Formula E à ce jour

  • 8 Victoires
  • 6 Pole positions
  • 6 Meilleurs tours en course
  • 348 Points marqués

Retour en haut