Les pilotes et les équipes néerlandaises ont monopolisé les honneurs pour les premières courses sprint du Renault Sport Trophy. Diederik Sijthoff (V8 Racing) s’est imposé dans la course Prestige devant Toni Forné (ART Junior Team) et Sarah Bovy (Monlau Competicion). Évoluant à domicile, la Belge devenait la première femme à monter sur un podium au général d’une épreuve des World Series by Renault. Quelques heures plus tard, Steijn Schothorst (Equipe Verschuur) remportait la manche Elite face à Andrea Pizzitola (ART Junior Team) et au Belge Wolfgang Reip (Monlau Competicion). Au terme du premier meeting, Schothorst et Sijthoff mènent leurs catégories respectives.

Première victoire pour Sijthoff et V8 Racing

Samedi, Richard Gonda (ART Junior Team) signait la pole position devant Niccolò Nalio (Oregon Team) et Max Braams (V8 Racing). Au terme d’un premier tour spectaculaire menant à la crevaison du poleman et de l’Italien, à l’élimination d’Adalberto Baptista (Oregon Team) et Dario Capitanio (Oregon Team) et au passage aux stands d’Antonio Coimbra (Equipe Verschuur), Diederik Sijthoff émergeait en tête. Le Néerlandais était débordé par Toni Forné au deuxième passage, tout comme Sarah Bovy par Stefano Costantini (V8 Racing) pour le gain de la troisième place. La Belge répliquait quatre boucles plus tard. Dans le même temps, Jeroen Schothorst (Equipe Verschuur) s’arrêtait définitivement.

À deux tours de l’arrivée, Diederik Sijthoff reprenait l’avantage sur Toni Forné et s’imposait face à Sarah Bovy, qui avait imité le Néerlandais. Celle-ci écopait toutefois d’une pénalité après la course la rétrogradant au troisième rang. Stefano Costantini terminait au pied du podium, suivi de Max Braams, Philippe Bourgois (Zele Racing) et Philippe Haezebrouck (Zele Racing).

Schothorst et Verschuur imitent leurs compatriotes

Après avoir obtenu la pole position en Elite sur le sec, Steijn Schothorst (Equipe Verschuur) menait le départ lancé sur piste humide. Le Néerlandais résistait à Andrea Pizzitola (ART Junior Team) tandis que David Fumanelli (Oregon Team) partait en tête-à-queue avant d’abandonner suite à un accrochage avec Miguel Ramos (Equipe Verschuur), amenant l’intervention de la voiture de sécurité.

Steijn Schothorst contrôlait le restart et s’échappait vers la victoire. D’abord débordé par Wolfgang Reip (Monlau Competicion) et Luciano Bacheta (Oregon Team), Andrea Pizzitola répliquait pour s’assurer la deuxième place devant le Belge. Luciano Bacheta et Vittorio Ghirelli (Zele Racing) complétaient le quinté de tête, suivis d’Indy Dontje (ART Junior Team), Federico Leo (V8 Racing), Roy Geerts (V8 Racing), Nicky Pastorelli (V8 Racing) et Bas Schothorst (Zele Racing).

Diederik Sijthoff : « Hier, nous avons connu quelques difficultés avec les pneus en fin de course, mais nos solutions ont fonctionné aujourd’hui. Je suis parvenu à saisir l’opportunité qui s’est présentée au départ avec l’accident parmi les leaders. J’aurais pu piloter plus vite si je le voulais, mais j’ai préféré gérer et porter mon attaque en fin de course. Cela a payé et j’en suis ravi. »

Steijn Schothorst : « C’est vraiment différent de tout ce que j’ai connu ! Ce n’est pas aussi facile que cela en a l’air, surtout dans des conditions humides, mais j’ai réussi à tout maitriser et j’ai vraiment aimé. J’avais un bon rythme qui m’a permis de creuser l’écart et de contrôler mes pneus. C’était assez difficile vers la fin. Mon but est de gagner le championnat, je suis donc heureux de cette victoire. »

Course Prestige
Course Elite
Championnat Prestige
Championnat Elite
Championnat Teams
Photo HD

Retour en haut