Steijn Schothorst (Equipe Verschuur) a établi le meilleur temps des essais collectifs du Renault Sport Trophy sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Pour la première journée de la Renault Sport R.S. 01 au sein des World Series by Renault, le Néerlandais a établi la référence en 2’13’’449, devançant David Fumanelli (Oregon Team) et Luciano Bacheta (Oregon Team). En ‘‘Prestige’’, Dario Capitanio (Oregon Team) était le plus véloce, précédant Richard Gonda (ART Junior Team) et Philippe Haezebrouck (Zele Racing). En matinée, Roy Geerts (V8 Racing) et Richard Gonda avait mené dans leurs catégories respectives.

Roy Geerts prend les devants

L’histoire retiendra que Luciano Bacheta était le premier pilote de l’histoire du Renault Sport Trophy à prendre la piste durant un meeting des World Series by Renault. Après une courte interruption causée par Bas Schothorst (Zele Racing), Steijn Schothorst prenait les devants avant d’être relayé par David Fumanelli et Roy Geerts. Auteur d’un tour en 2’14’’654, le vainqueur 2013 de la Formula Renault 1.6 NEC Junior devançait Steijn Schothorst, David Fumanelli, Vittorio Ghirelli (Zele Racing) et Federico Leo (V8 Racing). En ‘‘Prestige’’, Richard Gonda se montrait le plus rapide devant Niccolò Nalio (Oregon Team) et Stefano Costantini (V8 Racing).

Steijn Schothorst devance les Oregon

L’après-midi, Niccolò Nalio et Dario Capitanio (Oregon Team) s’échangeaient le meilleur temps avant qu’Alan Hellmeister (Oregon Team) les déloge. À quatorze minutes du drapeau à damier, Luciano Bacheta (Oregon Team) s’emparait des commandes, mais David Fumanelli puis Steijn Schothorst le dépassaient, avec un temps en 2’13’’449 pour le Néerlandais. Alan Hellmeister et Andrea Pizziola (ART Junior Team) complétaient le top cinq tandis que Dario Capitanio dominait la catégorie Prestige devant Richard Gonda et Philippe Haezebrouck.

Ils ont dit

Steijn Schothorst : « C’est exactement le début de saison que nous voulions. L’équipe a effectué beaucoup de travail pour nous permettre de tester différentes solutions, notamment au niveau de l’appui. Spa requiert toujours un certain compromis : rapide dans les secteurs 1 et 3 ou dans le secteur 2. Je pense que nous avons trouvé le bon équilibre, et j’ai déjà hâte d’être aux qualifications. Pour la course Endurance, mon père doit qualifier la voiture. Il a encore besoin de roulage pour pouvoir jouer la pole, mais il progresse énormément. »

David Fumanelli : « Pour une première fois à Spa avec une GT, le bilan est positif. J’étais surpris par les performances de la voiture sur ce circuit. J’ai dû prendre mes marques durant la première séance et nous avons ainsi préservé des pneus neufs pour l’après-midi. Quand nous les avons utilisés, le temps était bon, mais nous manquons le meilleur temps pour seulement 24 millièmes de seconde. Nous sommes néanmoins compétitifs et nous allons continuer de travailler tout en espérant qu’il ne pleuve pas sinon nous devrons tout recommencer. »

Richard Gonda : « C’était une bonne journée. Andrea et moi nous sentons beaucoup plus à l’aise dans la voiture depuis les essais de Valencia. La voiture est beaucoup plus agréable à piloter, surtout sur un tel circuit rapide. Le rythme est bon, c’est le plus important pour nous. L’emmener à pleine vitesse dans l’Eau Rouge est un défi, tout comme dans les virages rapides. Il sera important de déterminer au niveau des réglages les réglages parfaits avec le plein. Ce devrait être un beau week-end, tant pour les pilotes que les spectateurs. »

Essais collectifs 1

Essais collectifs 2

Classement combiné

Photo HD

Retour en haut