Comme mercredi, Steijn Schothorst (Equipe Verschuur) a établi le meilleur temps des essais collectifs du Renault Sport Trophy. Pour la deuxième journée de tests, le Néerlandais a fixé la référence du jour en 1’29’’473 sur le Circuit de la Communauté valencienne Ricardo Tormo, précédant l’homme le plus rapide de l’après-midi, Bas Schothorst (Zele Racing), et David Fumanelli (Oregon Team). En ‘‘Prestige’’, Philip Forsman (V8 Racing) s’est montré le plus véloce devant Richard Gonda (ART Junior Team) et Diederik Sitjhoff (V8 Racing). L’après-midi, Niccoló Nalio (Oregon Team) a signé le meilleur temps de la catégorie.

Dans des conditions caniculaires, vingt-six concurrents étaient présents sur le Circuit de la Communauté valencienne Ricardo Tormo pour ce deuxième jour d’essais collectifs du Renault Sport Trophy,

Steijn Schothorst de bon matin

L’entame de la séance était très animée avec Bas Schothorst, David Fumanelli et Steijn Schothorst se relayant en tête, puis se disputant le meilleur temps. Bas Schothorst répondait à son cousin, mais celui-ci répliquait durant la deuxième heure avec un tour en 1’29’’473. Indy Dontje (ART Junior Team) et Alan Hellmeister (Oregon Team) complétaient le top cinq. En ‘‘Prestige’’, Philip Forsman se montrait le plus rapide, devançant ainsi Richard Gonda et Diederik Sitjhoff.

Bas Schothorst réplique encore

Avec des températures dépassant les 40°C, Andrea Pizzitola (ART Junior Team) bravait les conditions pour des tours d’installation. Son équipier Richard Gonda signait le premier chrono, battu par Nicky Pastorelli (V8 Racing). José Manuel Pérez-Aicart (Monlau Competición) et Bas Schothorst le délogeaient dans les dernières minutes. Le temps en 1’31’’144 du Néerlandais lui permettait de devancer l’Espagnol, Steijn Schothorst, Nicky Pastorelli et Vittorio Ghirelli (Zele Racing). Chez les pilotes ‘‘Prestige’’, Niccoló Nalio précédait Dario Capitanio (Oregon Team) et Philip Forsman.

Ils ont dit

David Fumanelli : « C’était un jour assez inhabituel comme nous avons limité le roulage en raison des températures. J’ai pu effectuer une simulation de qualifications le matin et j’ai fini troisième à un dixième du meilleur temps. C’est un bon résultat car il y a eu un drapeau rouge durant mon run, et nous sommes satisfaits des progrès effectués sur la voiture. Après, mon partenaire a connu une petite sortie et nous avons alors décidé d’économiser des gommes pour demain. L’avant de cette voiture est très réactif, son roulis très limité et les freins impressionnants, c’est vraiment agréable à piloter. Il faut s’adapter à l’ABS et à son poids, mais elle est vraiment similaire à une monoplace. Il y a de bons pilotes, mais l’équipe et moi faisons le nécessaire pour jouer les devants dès Spa-Francorchamps. »

José Manuel Pérez-Aicart : « C’était une journée difficile avec ces fortes températures, mais je suis satisfait d’avoir pu établir un temps aussi rapide après tout le travail que nous avons effectué avec l’équipe. Avec cette voiture, je suis vraiment surpris par les vitesses de passage en courbe et la puissance de son freinage. Par rapport aux autres GT, elle se comporte véritablement comme une monoplace et c’est le plus impressionnant ! »

Philip Forsman : « Avec 27 tours, je n’ai pas beaucoup roulé aujourd’hui. La journée s’est bien déroulée, malgré le trafic et le drapeau rouge quand j’ai passé les pneus neufs. Je n’ai pas pu les exploiter comme je l’aurais voulu. L’après-midi s’est moins bien passée. Je dois encore m’habituer à la voiture et son aérodynamique travaillée. Cela fait six ans que je n’ai pas piloté de monoplace et neuf mois depuis ma dernière course, je suis un peu rouillé ! J’aime beaucoup la voiture. L’appui et les freins sont impressionnants. Vous pouvez appuyer sur la pédale de frein aussi fort que vous le pouvez et plus loin que le cerveau ne vous le dit ! Cela va de mieux en mieux, et j’espère pouvoir disputer la saison. »

Richard Gonda : « Nous avons fait de notre mieux pour tirer le maximum de la voiture dans ces conditions très chaudes. C’est une bonne chose d’avoir de telles conditions, nous serons ainsi mieux préparés pour la suite. Quelques problèmes ont arrêté notre programme, mais j’espère pouvoir récupérer ce kilométrage demain. C’est une voiture agréable à piloter avec des freins puissants et un bon équilibre. Les plus grands ajustements pour moi sont le toit au-dessus de la tête, mais surtout le poids et le comportement qui y est associé. Je m’adapte bien et j’ai hâte de la mener à la victoire avec cette équipe professionnelle qu’est ART Junior Team. Je donne tout pour réussir cette saison et briller dans ce grand événement que sont les World Series by Renault ! »

Engagés

Séance 1

Séance 2

Photo HD

Retour en haut