Renault e.dams connaît une course mouvementée lors de l’ePrix de Putrajaya (samedi 7 novembre), deuxième manche de la saison 2015/2016 de FIA Formula E. Disputée sous les températures étouffantes de la Malaisie, l’épreuve de 33 tours se révèle particulièrement éprouvante pour la Renault Z.E.15 et voit Nico Prost et Sébastien Buemi terminer 10ème et 12ème respectivement. Malgré ce résultat en deçà des attentes, les deux pilotes parviennent à inscrire de précieux points au championnat.

Les performances en essais libres et qualifications sont pourtant très prometteuses, Sébastien décrochant sa deuxième pole position consécutive avec près d’une demi-seconde d’avance sur son plus proche rival. Le Suisse empoche ainsi trois premiers points, tandis que Nico s’adjuge une solide cinquième place sur la grille.
À l’extinction des feux, les deux coéquipiers signent un bel envol. Sébastien conserve la tête, tandis que Nico se mêle d’emblée à la lutte pour le podium. Au prix d’une belle manœuvre, il se hisse rapidement en troisième position. Hélas, le Français ne tarde pas à rencontrer des problèmes de software sur sa monoplace, probablement en raison des températures extrêmes. Ceci l’oblige à observer son arrêt réglementaire plus tôt que prévu. Une fois reparti dans sa seconde monoplace, Nico se porte aux commandes.

Au même moment, la Z.E.15 de Sébastien est victime du même souci et s’immobilise en piste. Le Suisse parvient toutefois à repartir rapidement pour regagner son box et sauter dans sa deuxième voiture. S’il tombe au neuvième rang dans la mésaventure, la détermination de Sébastien à remonter se voit récompensée par les deux points du meilleur tour en course (1’’22’748).

Malheureusement pour l’écurie, la série de contretemps ne s’arrête pas là. En raison de son arrêt prématuré, Nico doit favoriser l’économie d’énergie au détriment de la vitesse pure, ce qui permet à ses rivaux de le dépasser. Il parvient toutefois à récolter le dernier point mise en jeu en franchissant la ligne d’arrivée en 10ème position.
De son côté, Sébastien rencontre un nouveau souci au niveau des systèmes informatiques, ce qui le prive d’une arrivée dans le top 10. Le vainqueur de l’ePrix d’ouverture à Pékin doit se contenter du 12ème rang sous le drapeau à damier.
Bien que logiquement déçue par la tournure des événements en Malaisie, l’équipe se console avec les points importants inscrits ce samedi. Renault e.dams va maintenant analyser en détails les différents problèmes survenus afin de préparer au mieux la prochaine manche de FIA Formula E en Uruguay (19 décembre).

Vincent Gaillardot, Responsable du programme Renault Formula E  : « Cette course fut beaucoup plus difficile que celle de Pékin. Nous devons néanmoins rester positifs ; notre préparation et niveau de performance se sont grandement améliorés et nous avons pu montrer que nous avions un rythme très compétitif en qualifications. Les conditions climatiques extrêmes ont causé des problèmes de gestion de température, entraînant ainsi une erreur au niveau des systèmes informatiques. Tout ceci a eu pour conséquence l’arrêt soudain des deux voitures durant la course. Nous allons évidemment étudier tout cela en détails d’ici Punta del Este. »

Nico, No. 8 : « Ce week-end a été extrêmement frustrant. J’étais pourtant en bonne position en début de course et luttais pour le podium. Mais, en raison de températures trop élevées, mes ingénieurs m’ont demandé de rentrer plus tôt que prévu pour changer de monoplace. Après deux soucis techniques en autant d’épreuves cette saison, il va falloir que nous trouvions les bonnes solutions d’ici la prochaine manche, où nous viserons un meilleur résultat. »

Sébastien, No.9 : « Il semble que Nico et moi ayons connu le même problème ; nous avons tous les deux dû effectuer un reset après s’être immobilisés en piste. La seconde moitié de course fut très difficile. J’ai absolument tout donné pour remonter, ce qui m’a d’ailleurs permis de signer le meilleur tour en course après le changement de voiture. Je suis revenu dans les points mais la monoplace s’est de nouveau arrêtée. Il est maintenant important d’identifier les soucis rencontrés et de les résoudre le plus rapidement possible. »

Alain Prost et Jean-Paul Driot, Directeurs de l’écurie  : « Ce résultat est évidemment très décevant pour l’équipe. Il est important de souligner que nos deux voitures restent très compétitives, comme nous l’avons démontré lors des qualifications. Nous allons analyser en profondeur les soucis de soft survenus, car pour le moment il est impossible de savoir exactement ce qu’il s’est passé. Nous les étudierons en détails avec l’équipe technique et espérons que tout sera résolu avant la prochaine manche à Punta del Este. »

Classement :
1. Lucas di Grassi (ABT Schaeffler Audi Sport)
2. Sam Bird (DS Virgin Racing Formula E)
3. Robin Frijns (Andretti Formula E Race Team)
4. Stéphane Sarrazin (Venturi Formula E Team)
5. Bruno Senna (Mahindra Racing Formula E Team)
6. Antonio Felix da Costa (Team Aguri)
7. Daniel Abt (ABT Schaeffler Audi Sport)
8. Nelson Piquet Jr. (NEXTEC TCR Formula E Team)
9. Nick Heidfeld (Mahindra Racing Formula E Team)
10. Nico Prost (Renault e.dams)
11. Jacques Villeneuve (Venturi Formula E Team)
12. Sébastien Buemi (Renault e.dams)

Retour en haut