Fruit d’un étroit partenariat entre Kart Mag et Renault Sport Racing, six pilotes de karting ont été invités à piloter une Renault Clio Cup sur le Circuit Bugatti du Mans. Cette séance d’essais est une nouvelle initiative visant à détecter de jeunes talents et à les accompagner vers leurs débuts en sport automobile.

Très impliqué dans la promotion du sport automobile et dans la conduite de pilotes vers le plus haut niveau, Renault Sport Racing s’est associé à Kart Mag pour permettre à des talents du karting de découvrir le pilotage d’une Renault Clio Cup et de leur offrir un accès privilégié à une nouvelle discipline.

Depuis 2000, le Trophée Kart Mag regroupe des centaines de concurrents en quête d’une compétition relevée, organisée dans un esprit sportif. Renault Sport s’est rapproché de cet événement pour récompenser les meilleurs kartmen et leur faire percevoir l’univers de la Renault Clio Cup, premier échelon d’une pyramide qui a déjà permis à un pilote tel qu’Andrea Pizzitola de participer aux 24 Heures du Mans 2016.

Au terme du Trophée Kart Mag disputé à Varennes-sur-Allier, les vainqueurs des principales catégories ainsi que deux gagnants désignés par tirage au sort ont pu découvrir le sport automobile durant une journée d’essais privés.

Encadrés par l’équipe de Renault Sport Racing, six pilotes ont pu prendre en main une Renault Clio Cup alignée par Autosport GP, l’une des écuries qui animent le peloton de la Coupe de France Renault Clio Cup.

Au milieu d’une vingtaine de pilotes venus préparer la fin de saison, les kartmen ont bénéficié de nombreux conseils pour progresser en piste et dans tous les autres aspects de la course automobile grâce à la présence d’ingénieurs, de team managers et des concurrents. Ils ont également été invités à découvrir le niveau des références de la discipline lors de baptêmes et mesurer leur propre marge de progression.

Déjà vainqueur du Trophée Kart Mag l’an passé, Cédric Spirgel avait pu entrevoir le pilotage d’une Renault Clio Cup l’été dernier. « En 2015, ce fut une vraie séance de découverte. Je n’étais jamais monté dans une voiture de course », se souvient l’homme plusieurs fois titré en France et désormais à la tête de Spirgel Racing Team.

Entre 2015 et 2016, du Circuit Club de Magny-Cours – où était organisé la précédente séance d’essais – au Circuit Bugatti du Mans, il a changé d’univers : « C’est un endroit mythique. Je savais déjà à quoi m’en tenir en termes de position de conduite, de vitesse et de freinage. J’avais hérité de ces notions grâce à mon précédent essai. Sur un tracé tel que Le Mans, tout est complètement différent du karting. Rouler sur un grand circuit est impressionnant. En karting, je fais corps avec ma machine. Avec la Clio Cup, on sent l’inertie, le freinage et la largeur de la piste sont sans commune mesure. C’est un beau souvenir. J’aimerais bien faire une course de Coupe de France Renault Clio Cup, au cœur du milieu automobile. Ce doit être une belle expérience ! »

Inscrit au Trophée Kart Mag pour préparer ses prochaines échéances internationales, Pierre Loubère s’est imposé dans la catégorie KZ2 à Varennes-sur-Allier pour décrocher la journée d’essais en Renault Clio Cup.

« C’était une première expérience en auto et j’ai vraiment adoré », confie le Palois. « La piste, la Renault Clio Cup, l’environnement : tout est vraiment très différent du karting. Par exemple, dans le virage de La Chapelle, j’avais le sentiment d’être sur une autoroute. Je n’imaginais pas que l’on puisse emmener autant de vitesse en élargissant la trajectoire. Le grip latéral m’a impressionné. Si j’avais de nouveau l’occasion de rouler avec une Clio Cup, je dirais oui tout de suite. C’est une expérience exceptionnelle qui restera gravée dans ma mémoire ! »

Pilote de KZ2, Jordan Ramon a également vécu son baptême en sport automobile à l’occasion de cette journée d’essais : « J’ai été étonné par les sensations que procure la Renault Clio Cup. Le châssis est très joueur. Comme la voiture est légère, on est très vite – peut-être trop vite – en confiance. Ça n’a rien à voir avec le karting. La conduite, avec la boîte de vitesses séquentielle, et le freinage sont radicalement différents. Les sensations sont exceptionnelles, car la voiture est bien raide. Ça me donne envie d’y retourner ! »

La majorité des pilotes de karting entame leur carrière en sport automobile au volant d’un produit issu de la gamme Renault Sport Racing. Que ce soit en monoplace ou en berline, Renault Sport Racing propose des pyramides qui permettent à des pilotes talentueux de pleinement s’exprimer pour évoluer vers un niveau professionnel.

Retour en haut