Sur l’Autodromo Nazionale Monza, Lando Norris (Josef Kaufmann Racing) et Dorian Boccolacci (Tech 1 Racing) se sont tous deux imposés ce samedi en Eurocup Formula Renault 2.0. Si le Français partait en pole position de la course 1, le rookie britannique l’emportait avant que le Français ne fasse l’inverse en course 2 pour obtenir son premier succès dans la catégorie. Lando Norris conserve la tête du classement général devant Max Defourny (R-ace GP), Dorian Boccolacci, Harrison Scott (AVF by Adrián Vallés) et Sacha Fenestraz (Tech 1 Racing), tous présents sur le podium aujourd’hui.

Poles pour Boccolacci et Norris

Malgré quelques gouttes de pluie, le peloton s’élançait en pneus slicks pour les qualifications. La bataille pour la pole position battait son plein avant que le drapeau rouge provoqué par Jehan Daruvala (Josef Kaufmann Racing) n’entraîne un sprint final de quatre minutes que remportait Dorian Boccolacci en 1’48’’957.

Auteur de sa première pole dans la catégorie, il devançait Lando Norris, Sacha Fenestraz, Harrison Scott et Will Palmer (R-ace GP). Pour la seconde manche du samedi, les deuxièmes meilleurs temps plaçaient Lando Norris en tête devant Dorian Boccolacci, Sacha Fenestraz, Will Palmer et Harrison Scott.

Norris surprend Boccolacci

Au premier virage, Dorian Boccolacci perdait les commandes face à Lando Norris. Derrière, Harrison Scott ravissait la troisième position à Sacha Fenestraz devant un peloton groupé dont l’ordre changeait à chaque passage avec l’aspiration.

Si l’écart restait faible en tête entre les deux leaders, le Français ne parvenait pas à trouver l’ouverture. La lutte pour le troisième rang était tout aussi intense entre Harrison Scott et Sacha Fenestraz.

Au quinzième tour, Lando Norris assurait sa troisième victoire de l’année devant Dorian Boccolacci et Harrison Scott. Sacha Fenestraz et Robert Shwartzman (Josef Kaufmann Racing) talonnaient le Britannique, précédant Will Palmer et Jehan Daruvala, revenu de la seizième place sur la grille. La bataille pour les derniers points en jeu tournait à l’avantage de Max Defourny, Alexey Korneev (JD Motorsport) et Hugo de Sadeleer (Tech 1 Racing).

Première pour Boccolacci

Poleman, Lando Norris conservait l’avantage au premier virage, mais cédait face à Dorian Boccolacci dans le troisième virage. Le Britannique reprenait son bien avant la fin du tour, avant de voir le Français et Harrison Scott le dépasser lors du deuxième passage.

La voiture de sécurité faisait son apparition au sixième tour après l’accrochage entre Jehan Daruvala et Will Palmer. Si les positions de tête restaient identiques à la relance, Harrison Scott tentait une attaque sur Dorian Boccolacci. Lando Norris essayait d’en profiter sans succès. Si Dorian Boccolacci émergeait indemne et s’imposait pour la première fois dans la catégorie, les cartes étaient redistribuées derrière.

Max Defourny et Sacha Fenestraz se montraient les plus malins pour terminer sur le podium devant Hugo de Sadeleer, le wild-card Nikita Troitskiy (Fortec Motorsports) et Robert Shwartzman. Lando Norris se classait finalement septième, précédant Nikita Mazepin (AVF by Adrián Vallés), Julien Falchero (R-ace GP) et Ferdinand Habsburg (Fortec Motorsports). James Allen (JD Motorsport) complétait les entrées dans les points.

Ils ont dit

Dorian Boccolacci : « Lando a pris un meilleur départ en course 1. C’était un peu difficile de le suivre dans les virages rapides avec l’aspiration, mais cela aidait bien dans les lignes droites. J’ai pu le mettre sous pression toute la course, mais il n’a pas fait d’erreur et je l’en félicite. J’ai échangé avec mon ingénieur en vue de la course 2 et nous avons rempli notre mission en l’emportant. Il faut désormais rester concentré, il y a encore une course même si je tiens à remercier toute l’équipe pour son travail. C’était super d’être avec Sacha sur le podium ! »

Lando Norris : « La première manche était assez difficile avec Dorian, toujours à l’affût de la moindre opportunité. Heureusement, j’avais pris un bon départ, ce qui m’a permis de contrôler. Après être reparti bredouille de Monaco, cette victoire fait du bien, mais il reste encore du travail. »

Harrison Scott : « J’ai réussi à prendre un bon envol pour passer Sacha à l’intérieur au premier virage. À partir de ce moment, la lutte a été intense entre nous. Nous échangions régulièrement les positions, j’ai essayé de ne pas faire d’erreur, mais Sacha trouvait toujours moyen de revenir avec l’aspiration. Le fait de découvrir Monza rend les choses difficiles, mais je progresse à chaque tour. »

Max Defourny : « Nous avons été assez malchanceux en qualifications, toujours pris dans le trafic, ce qui nous a coûté du temps. Cela rendait l’ensemble de la journée plus difficile, mais nous avons réussi à regagner du terrain. Le rythme était bon sur la première course, ce qui nous donnait confiance pour la suite. À nous de trouver ce qu’il nous manque encore pour nous imposer demain. »

Sacha Fenestraz : « C’était une course faite de hauts et de bas. J’ai perdu de nombreuses positions en raison d’erreurs et j’ai rétrogradé jusqu’au neuvième rang. La voiture de sécurité m’a aidé et j’ai effectué une très bonne relance avant de profiter des mésaventures de Scott et de Norris. Nous pouvons encore faire mieux et nous y travaillerons dès ce soir pour réussir demain. »

Classement général provisoire*
1. Lando Norris (Josef Kaufmann Racing) 101
2. Max Defourny (R-ace GP) 84,5
3. Dorian Boccolacci (Tech 1 Racing) 80
4. Harrison Scott (AVF by Adrián Vallés) 59
5. Sacha Fenestraz (Tech 1 Racing) 39,5

*sous réserve de l’officialisation des résultats à l’issue des vérifications techniques et sportives.

Liste des engagés - pdf

Qualifications 1 - pdf

Qualifications 1 - 2e meilleurs tours - pdf

Course 1 - Grille de départ - pdf

Course 1 - Résultats - pdf

Course 2 - Grille de départ - pdf

Course 2 - Résultats - pdf

Audio - Dorian Boccolacci - mp3

Retour en haut