Les équipes de l’Eurocup Formula Renault 2.0 se retrouvaient à Estoril dès ce mardi pour le rookie test. Vingt-six pilotes étaient présents dans un peloton mêlant visages connus et jeunes espoirs conviés par Renault Sport Racing. Présent l’an dernier en tant qu’invité, Sacha Fenestraz (Josef Kaufmann Racing) a signé le meilleur temps de la journée en 1’36’’602 devant les rookies Yifei Ye (R-ace GP) et Thomas Preining (JD Motorsport).

La première session de quatre heures tournait à l’avantage de Sacha Fenestraz. Débutée sur une piste humide, les pilotes passaient les slicks dans la troisième heure. Le Français signait un tour en 1’37’’338 pour devancer Alexander Vartanyan (JD Motorsport) et Alexey Korneev (Fortec Motorsports). Les invités Yifei Ye et Gilles Magnus (Josef Kaufmann Racing) complétaient le top cinq.

Les temps descendaient l’après-midi malgré quelques gouttes de pluie dans la dernière heure. Après avoir amélioré en 1’36’’602, Sacha Fenestraz conservait donc la première place devant deux jeunes talents invtés par Renault Sport Racing : Yifei Ye et Thomas Preining. Alexander Vartanyan et le rookie Job van Uitert (JD Motorsport) suivaient.

Ils ont dit

Sacha Fenestraz (Josef Kaufmann Racing) – P1 (1’36’’602) : « J’ai du mal à croire qu’il y a un an, je faisais partie des rookies invités par Renault Sport Racing ! L’année est passée tellement vite et c’est étrange car je ne peux plus me comparer aux autres débutants ! Qu’ils profitent bien de cette opportunité pour apprendre tout comme je l’ai fait l’an dernier. Pour ma part, je découvrais aujourd’hui une autre façon de travailler avec une nouvelle équipe. J’essaie notamment de progresser en qualifications tout en m’adaptant à la voiture et à ses réglages afin de pouvoir comparer les données à celles dont dispose l’équipe. »

Yifei Ye (R-ace GP) – Champion de France F4 – P2 (1’36’’954) : « C’est ma première journée officielle au volant d’une Formula Renault 2.0 de cette génération et le résultat n’est pas mal ! C’est une monoplace performante, rapide en ligne droite, dotée d’une bonne accélération, d’une excellente adhérence et de freins puissants. Tout est impressionnant, j’ai l’impression que tout est parfait sur cette voiture ! »

Thomas Preining (JD Motorsport) – 4e d’ADAC Formel 4 – P3 (1’37’’025) : « J’apprécie beaucoup le pilotage au volant de Formula Renault 2.0. Par rapport à la F4 et son moteur turbo, le son est agréable ! L’aérodynamique est vraiment bonne et le comportement au freinage est très impressionnant. La monoplace freine aussi beaucoup mieux et bien plus tard. Elle semble vraiment bien adaptée à l’apprentissage des pilotes issus du karting et des catégories inférieures ! »

Job van Uitert (JD Motorsport) – 4e en Italian F4 Championship – P5 (1’37’’488) : « J’avais déjà essayé Formula Renault 1.6, mais la puissance de Formula Renault 2.0 rend impossible toute comparaison. Elle est également très différente de la F4, que l’on peut reprendre en main quand on survire par exemple. Aujourd’hui, il fallait piloter de manière propre, sans glisser, pour être rapide. C’est une monoplace difficile, je comprends pourquoi deux ans d’expérience sont souvent nécessaire pour l’exploiter pleinement. C’est une bonne option pour l’an prochain, nous devons désormais étudier les propositions ! »

Gilles Magnus (Josef Kaufmann Racing) – 2e du Championnat de France F4 – P6 (1’37’’528) : « J’avais déjà roulé une fois au volant de Formula Renault 2.0, mais elle reste impressionnante et totalement différente de la F4. Je m’amuse beaucoup même si la monoplace est plus rapide avec une adhérence accrue et de meilleurs freinages, beaucoup plus tardifs ! Courir à son volant en 2017 représenterait la solution la plus logique, mais nous devons encore évaluer nos options. »

Max Fewtrell (Tech 1 Racing) – Champion de British F4 – P7 (1’37’’561) : « Je n’avais jamais piloté cette voiture. Elle est légèrement plus puissante et plus aérodynamique que la F4 qui m’était confiée cette année et je prends beaucoup plus de plaisir à son volant ! Je dois encore m’habituer aux freins tant la puissance au freinage est impressionnante. C’est le plus grand changement à mes yeux. Pour l’an prochain, je vise l’Eurocup Formula Renault 2.0. »

Sennan Fielding (Fortec Motorsports) – 2e de British F4 – P10 (1’37’’791) : « La Formula Renault 2.0 est phénoménale. Elle représente un grand pas en avant par rapport à la monoplace utilisée en British F4. Il a fallu s’y habituer ce matin, mais une fois à l’aise, on la sent vraiment bien. Attaquer pour gagner les derniers dixièmes reste un vrai défi et l’on ressent tout ses appuis dans le virage 13 ! C’est définitivement là où je veux piloter l’an prochain, croisons donc les doigts pour confirmer cette opportunité ! »

James Pull (Tech 1 Racing) – 4e de British F4 – P11 (1’37’’806) : « Mes premières impressions et sensations sont vraiment bonnes au sujet de Formula Renault 2.0. Son adhérence et sa puissance sont plutôt sympathiques et c’est une expérience assez différente de la British F4. J’ai pris beaucoup de plaisir aujourd’hui. La façon dont le package est construit et fonctionne est impressionnante. À son volant, on apprend beaucoup sur les transferts de poids. J’aimerais poursuivre ma carrière en Eurocup Formula Renault 2.0, mais nous devons encore voir ce qu’il sera possible de faire ! »

Tristan Charpentier (R-ace GP) – 4e du Championnat de France F4 – P14 (1’38’’143) : « Être invité à découvrir Formula Renault 2.0 est une belle opportunité offerte par Renault Sport Racing. Je découvrais également Estoril. Cela change beaucoup de la F4 dont j’ai l’habitude cette année ! Elle est légèrement plus puissante, mais radicalement différente au niveau du comportement grâce à l’aérodynamique et des pneus plus tendres. Il faut également apprendre à faire de bons temps en deux tours. Je n’ai pas assez d’expérience pour dire si cette monoplace forme bien les pilotes, mais je crois qu’on peut le croire en voyant les noms connus qui sont passés par cette catégorie ! »

Alex Quinn (Fortec Motorsports) – Meilleur rookie en British F4 – P17 (1’38’’441) : « J’ai tellement appris ce matin au volant de Formula Renault 2.0 ! Je suis ravi de ce riche apprentissage qui est l’objectif de ce rookie test. C’est une monoplace incroyable, tout est mieux qu’une F4 ! L’adhérence et la puissance sont impressionnantes. J’espère retrouver cette voiture l’an prochain. Dans l’optique de ma carrière, j’ai tellement à apprendre de cette monoplace et de la compétition relevée qui s’y affronte. »

Raúl Guzmán (AVF by Adrián Vallés) – 3e en Italian F4 Championship – P21 (1’39’’345) : « C’est une bonne voiture et surtout une excellente monoplace pour apprendre. Je cours en F4 et la Formula Renault 2.0 est plus rapide grâce à ses appuis et à sa puissance, qui sont ses principales qualités aux yeux de pilotes venant du karting ou de F4. J’espère vraiment pouvoir être présent l’année prochaine ! »

Javier Cobián (AVF by Adrián Vallés) – 5e du Championnat de France F4 – P23 (1’39’’689) : « Comme tous les pilotes invités aujourd’hui, je tiens à remercier Renault pour cette opportunité unique. Mon premier jour en Formula Renault 2.0 était un peu difficile, mais j’ai progressé tour après tour. Les choses les plus impressionnantes ressenties à son volant sont la puissance et l’appui supplémentaire. »

Leonardo Lorandi (TS Corse) – Vainqueur des WSK Super Masters Series en KZ2 – P24 (1’40’’759) : « Il s’agit de ma deuxième journée au volant d’une monoplace. Je viens du karting et je savais qu’il serait difficile d’être rapide d’entrée. Nous avons progressé au fil de nos sorties. Je trouve Formula Renault 2.0 très différente d’une F4 : plus sophistiquée, plus puissante, plus sensible. Renault Sport nous a offert une belle expérience et un bon entraînement. »

Liste des engagés - pdf

Matin - pdf

Après-midi - pdf

Retour en haut