Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat ont offert à Infiniti Red Bull Racing une double arrivée dans les points du Grand Prix d’Italie. Malgré des positions lointaines sur la grille de départ, le duo s’est battu au sein du peloton pour passer sous le drapeau à damiers aux huitième et dixième rangs. Egalement relégués en queue de peloton, les Scuderia Toro Rosso de Carlos Sainz et Max Verstappen terminent l’épreuve en onzième et douzième positions.

Faits marquants de la course :

  • Ayant reçu des pénalités pour l’utilisation de nouveaux éléments de leurs power units en début de week-end, Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat étaient placés près du fond de la grille de départ. Les équipiers démontraient un bon niveau de performance et ils remontaient dans le top 10 après la vague d’arrêts aux stands. Un très long premier relais permettait à Ricciardo de se placer avantageusement. Dans le dernier tiers de la course, il revenait sur la Sauber de Marcus Ericsson au rythme d’une seconde au tour. Il le passait dans la dernière boucle, s’adjugeant ainsi la huitième place.
  • Les Scuderia Toro Rosso recevaient également des pénalités sur la grille pour l’utilisation de nouveaux composants moteur. Carlos Sainz prenait un bon départ et il effectuait le début de la course devant les Red Bull. Mais une pénalité de cinq secondes, infligée pour un excès de vitesse dans la voie des stands, le faisait rétrograder. Il terminait ainsi au onzième rang.
  • Max Verstappen se classait douzième. Il écopait d’un passage par la voie des stands pour une infraction constatée en qualifications, mais il se battait pour revenir dans le sillage de son équipier.

Rémi Taffin, Directeur des opérations :

« Nous avons introduit un certain nombre d’éléments pour pouvoir envisager une fin de saison sans nouvelles pénalités. En partant avec nos quatre voitures en fond de grille, nos espoirs étaient assez limités. Terminer avec deux monoplaces dans les points est un meilleur résultat que ce que nous attendions. La vitesse était bonne, surtout pour Ricciardo en seconde partie de Grand Prix, et tout particulièrement dans les derniers tours lorsqu’il a arraché la huitième place. Si nous pouvons afficher le même niveau de performance à Singapour – un circuit qui nous convient intrinsèquement mieux – en occupant de meilleures positions sur la grille, nous devrions afficher un niveau de performance plus représentatif de là où nous en sommes. »

Cyril Abiteboul, Directeur général :

« Nous avons sciemment sacrifié ce week-end au profit des courses à venir. Nous avions envisagé les différentes options avec les équipes et nous savions que ce circuit ne serait pas à notre avantage. Nous avons donc saisi l’opportunité d’introduire un maximum de nouveaux composants. Nous espérons que cela nous donnera de la flexibilité pour le reste de la saison, et que nous pourrons tirer parti de l’amélioration de nos performances. »

Retour en haut