Après une année passée au sein d’Enstone comme troisième pilote du Lotus F1 Team, c’est avec le Renault Sport Formula One Team que Jolyon Palmer effectue ses débuts en F1.

Son ascension en F1 représente un nouveau palier dans la carrière du pilote titré en GP2 Series lors de la saison 2014. Jolyon devient alors le premier Britannique à s’imposer dans l’antichambre de la F1 depuis Lewis Hamilton en 2006. Aligné au sein de l’équipe DAMS, le pilote de 25 ans établit un nouveau record du plus grand nombre de points inscrits en une saison avec 256 unités à son actif. Qualifié à sept reprises sur la première ligne, il s’impose par quatre fois (Bahreïn, Monaco, Monza et Sotchi) tout en s’offrant huit autres podiums pour s’assurer du sacre trois courses avant la fin de saison.
 
Avant le GP2 Series, Jolyon avait terminé deuxième du Championnat FIA de Formule 2 en 2010. Dominateur en début de saison, son duel avec Dean Stoneman se poursuivait jusqu’à la dernière course. Il achevait sa campagne avec cinq victoires, dix podiums et cinq poles positions.

À noter

Dates clés :

2015 – F1
Jolyon débute sa carrière en F1 avec le Lotus F1 Team, à travers un intense programme de séances d’essais libres mêlé à son rôle de troisième pilote et ses activités au simulateur.
 
2011-2014 – GP2 Series
Jolyon est sacré à l’issue d’une saison incroyable qui se solde par quatre victoires, huit autres podiums, dix-neuf arrivées consécutives dans les points et un nouveau record avec 256 points inscrits. Après ses débuts en 2011 où il entre directement dans le top dix à Abu Dhabi, il récidivera durant sa première campagne. L’année suivante, le Britannique côtoie Marcus Ericsson, désormais pilote chez Sauber, au sein de l’équipe iSport International. Malgré un début de saison ruiné par des problèmes électriques, un changement de châssis lui permet d’obtenir la sixième place à Monaco avant de s’imposer en Principauté le lendemain. La saison 2013 souligne sa montée en puissance avec des victoires en Hongrie et à Singapour. Septième au classement général, il domine le cru 2014.
 
2009-2010 – Championnat FIA de Formule 2
Lors de sa première année, le meilleur résultat de Jolyon est une sixième place. Pour sa seconde saison, il s’impose d’emblée à Silverstone, devenant alors le premier pilote britannique vainqueur en F2 depuis le succès de son père Jonathan au Mugello en 1983. Il impressionne les observateurs et reprend la tête du championnat à l’issue du troisième meeting disputé à Monza. Le titre lui échappe finalement aux dépens de Dean Stoneman.

2007- 2008 – Formula Palmer Audi
Douzième pour ses débuts à Silverstone, Jolyon progresse vite en s’imposant à Brands Hatch et Oulton Park. Blessé dans un accident de quad, sa première saison est écourtée, mais il revient jouer le titre en 2008. Il termine troisième après une victoire à Spa et onze podiums.

Retour en haut