Héritant des qualités de Renault Clio R.S. 200 EDC, Clio Cup repousse les références en matière de formules de promotion berlines. Inventeur de ce type de compétition il y a près de cinquante ans, Renault Sport Racing a mis son savoir-faire et son expertise au service des pilotes amateurs, qui disposent d’un produit moderne, performant et économique.

Depuis le lancement de la Coupe R8 Gordini en 1966, Renault Sport a assuré une présence continue sur les circuits d’Europe et du Monde entier. Commercialisées à plusieurs centaines d’exemplaires depuis 1991, les quatre générations de Clio Cup ont été reconnues pour leurs performances, leur fiabilité et leur accessibilité.

Remplaçant le modèle utilisé depuis 2007, Clio Cup hérite des atouts de Clio R.S. 200 EDC , à commencer par son châssis. Renforcée par un arceau-cage soudé, la monocoque offre une meilleure sécurité ainsi qu’une rigidité augmentée.

Sublimé par les jantes de 17’’, le design coup de coeur de Clio est complété par un ensemble aérodynamique contribuant à l’efficacité du comportement en piste.

Optimisé par les ingénieurs de Renault Sport Racing, le moteur 1.6 turbo à injection directe développe 220 chevaux et surtout un couple constant de 270 Nm. Il est associé à une boite de vitesses séquentielle à six rapports, offrant un temps de passage de seulement 100 millisecondes. Selon les versions, la commande s’effectue grâce à des palettes au volant ou avec un levier classique.

Rivée au bitume, Clio Cup bénéficie d’amortisseurs réglables. En combinant cette nouvelle possibilité aux réglages de trains, les équipes peuvent ainsi adapter Clio Cup aux conditions de piste et aux différents styles de pilotage. Deux types de pneumatiques ont été développés en collaboration avec Dunlop.

Le freinage est, comme sur tous les véhicules Renault Sport Racing, un point fort de Clio Cup. A l’avant, les disques ventilés de 320 mm sont pincés par de puissants étriers 4 pistons.

À l’image de la finition exemplaire, l’électronique embarquée a fait l’objet d’un soin tout particulier. Le moteur et la boîte de vitesses sont gérés par un boitier unique, dont l’accès est réservé aux ingénieurs de Renault Sport Racing.

Regroupées sur le tableau de bord ergonomique et fonctionnel, toutes les informations et commandes sont directement accessibles.

L’analyse des performances et l’amélioration du pilotage sont facilitées par un système d’acquisitions de données, qui utilise le même logiciel que Formula Renault 2.0 et 3.5.

Clio Cup est construite et assemblée dans l’usine Alpine de Dieppe. Elle est livrée prête à courir, avec un moteur testé sur banc d’essai et scellé.

Châssis

Clio Cup se distingue de ses devancières par le montage d’un arceau-cage soudé. Il s’agit d’une première pour une voiture de cette catégorie conçue par Renault Sport Racing. Ce choix est évidemment un gage de sécurité supplémentaire par rapport à un arceau boulonné. Le gain de rigidité permet également un meilleur comportement en courbe. Clio Cup conserve le caractère incisif et équilibré du châssis Cup proposé en option sur Clio R.S. 200 EDC.

Aérodynamique

Grâce à l’étude de la dynamique des fluides (CFD) et à un travail poussé en soufflerie, les ingénieurs de Renault Sport Racing ont réussi à augmenter significativement l’appui aérodynamique. Le diffuseur arrière, qui intègre la double sortie d’échappement, ainsi que les extracteurs d’air avant contribuent à la stabilité de la voiture dans les courbes et au freinage.

Étudié spécifiquement, l’aileron arrière permet de plaquer Clio Cup au sol. À 200 km/h, il génère près de 40 kg d’appui supplémentaire. La prise d’air de toit améliore la ventilation de l’habitacle. Son design permet de ne pas perturber le flux aérodynamique.

Freins

Contribuant aussi bien à la sécurité qu’à la performance, le freinage de Clio Cup a fait l’objet d’une attention toute particulière.

Equipement inédit à ce niveau de prix, le pédalier compétition permet d’ajuster précisément la répartition entre les maîtres-cylindres avant et arrière. À l’avant, les disques ventilés AP Racing de 320 mm (+8 mm par rapport à la précédente Clio Cup) sont pincés par des étriers Brembo à quatre pistons. À l’arrière, les disques pleins ont un diamètre de 260 mm. La répartition peut être affinée grâce à un limiteur agissant sur le circuit arrière. Un partenariat avec CL Brakes a permis de mettre au point des plaquettes aussi endurantes qu’efficaces.

Moteur

Après plus de vingt ans de motorisations atmosphériques, le turbo fait son grand retour sous le capot d’une berline circuit Renault Sport ! Optimisé par les ingénieurs des Ulis, le nouveau 4 cylindres turbo à injection directe bénéficie de technologies de pointe, à l’image des poussoirs DLC (Diamond Like Carbon) dérivés de la F1 et du double décaleur d’arbre à cames continu (VVT). Conçu pour un usage en compétition, il délivre 220 chevaux à 6000 tr/min et son couple s’élève à 270 nm de 2500 à 5500 tr/min. La large plage d’exploitation offre donc un agrément de pilotage fondamentalement différent des moteurs atmosphériques précédemment utilisés. Par rapport à Clio R.S. 200 EDC, la préparation inclut notamment une nouvelle ligne d’échappement, avec un catalyseur intégré au silencieux, et une boite à air spécifique.

Oreca Magny-Cours est le seul motoriste agréé par Renault Sport Racing pour Clio Cup. Après un passage au banc d’essais, les moteurs sont scellés afin de garantir une parfaite équité entre concurrents.

Boîte de vitesses

Fournie par Sadev, la boîte de vitesses séquentielle à six rapports est reliée au moteur par un embrayage compétition AP Racing avec butée intégrée.

Suivant les versions, le changement de rapports s’effectue soit à l’aide d’un levier classique, soit avec des palettes au volant. Le tout nouvel actionneur électrique XAP offre un temps de passage moyen de 100 millisecondes, une valeur rarement atteinte sur une voiture de cette catégorie.

Éprouvé lors d’une campagne d’essais de plus de 7000 kilomètres, le groupe motopropulseur a prouvé son efficacité et sa fiabilité, ainsi qu’une grande simplicité d’utilisation et de maintenance.

Electronique embarquée

Cerveau de Clio Cup, le boîtier électronique Cosworth SQ7DI gère à la fois la cartographie du moteur et la stratégie de la boîte de vitesses. Ce calculateur unique permet notamment d’agir sur l’injection directe d’essence. Il est scellé pour éviter toute modification et Renault Sport Racing peut en examiner le contenu afin de faciliter les contrôles techniques.

Couplé au logiciel PI Toolbox – identique à celui utilisé sur Formula Renault 2.0 et 3.5 – il permet aux équipes d’exploiter les acquisitions de données.

Pneumatiques

En fonction du championnat dans lequel elle évolue, Clio Cup s’adapte à différentes montes pneumatiques, de dimension 21/62-17 Dunlop. Imaginées par Renault Design, les jantes spécifiques de 17 pouces sont fournies par Speedline.

Spécifications Techniques

Moteur
Type : M5MT - 4 cylindres - 16 soupapes - 1 618 cm3
Puissance maxi : 220 chevaux à 6 000 tours/minute
Couple maxi : 270 Nm à 3 500 tours/minute
Régime maxi : 6 500 tr/min
Transmission
Type : Sadev 6 vitesses séquentielle et marche arrière
Roues
Jantes : 17’’ x 8’’
Pneumatiques : 205/62-17 DUNLOP
Dimensions, poids et capacités
Empattement : 2 576 mm
Voies AV/AR : 1 550 / 1 520 mm
Poids à vide : 1 080 kg

Partenaire Officiel

Retour en haut