Depuis sa création en 1971, la Formule Renault a révélé les plus grands pilotes de la F1 moderne, de Prost à Hamilton, en passant par Raikkonen. Première marche d’une pyramide menant à la catégorie ultime, Formula Renault 2.0 forme les champions de demain.

Apparue en 2000, Formula Renault 2.0 s’est vite imposée comme un passage obligé pour les jeunes pilotes ambitionnant une carrière au plus haut niveau. Ainsi, Kimi Raikkonen est passé directement de la Formule Renault à la F1 ! Heikki Kovalainen, Lewis Hamilton, Felipe Massa, Robert Kubica, Kamui Kobayashi, Jean-Eric Vergne, Daniel Ricciardo, Romain Grosjean, Jules Bianchi, Paul Di Resta, Charles Pic, Pastor Maldonado, ont également révélé leur talent au volant de cette monoplace.

Simple et performante, Formula Renault 2.0 a été conçue pour répondre à un cahier des charges incluant un coût de saison maîtrisé, une parfaite équité entre les concurrents, une excellente fiabilité et un potentiel de performance permettant de révéler les meilleurs pilotes. Cette monoplace offre une palette de réglages mécaniques et aérodynamiques suffisamment vaste pour permettre un apprentissage du métier de pilote. En interdisant de préparer ou de modifier certains éléments – à commencer par le moteur et le boîtier de gestion électronique – Renault Sport garantit des performances identiques pour tous. La différence se fait avant tout derrière le volant !

Après un programme d’étude et de développement rigoureux, Renault Sport innovait pour la saison 2010 avec une monoplace plus performante et un comportement plus proche des monoplaces des catégories supérieures.

De même, le montage est réalisé dans l’usine Alpine de Dieppe avec un process optimisé, chaque monoplace étant contrôlée et mise en route avant livraison. La sécurité est également au coeur de Formula Renault 2.0. Elle est la première monoplace homologuée selon les normes FIA F3 2011. La sécurité du pilote est donc largement accrue et Formula Renault 2.0 devient ainsi un exemple à suivre.

Châssis et suspensions

Une monoplace se doit d’avoir une tenue de route parfaite, avec l’objectif d’augmenter sans cesse la vitesse de passage en courbe. Pour optimiser son comportement, Formula Renault 2.0 est équipée d’amortisseurs réglables deux voies (un à l’avant et deux à l’arrière). Etudié par Tatuus, le nouveau kit aérodynamique permet de gagner 20% de rigidité torsionnelle au niveau de la coque. Cette amélioration amplifie le rôle des suspensions et rend la monoplace plus sensible aux réglages.

De nombreux ajustements indépendants sont prévus : hauteur de caisse, parallélisme, carrossage, raideur de ressorts, antiroulis, hauteur de centre de roulis et anticabrage. Sans oublier, bien entendu, les réglages des ailerons avant et arrière.

Aérodynamique

Formula Renault 2.0 bénéficie des dernières avancées technologiques pour obtenir une efficacité aérodynamique maximale. Comme sur toutes les monoplaces modernes, l’appui est généré par les ailerons ajustables et par l’ensemble fond plat / diffuseur, qui colle la voiture à la piste en accélérant le flux d’air passant sous le plancher.

L’aérodynamique a été améliorée avec 17% de charge supplémentaire. Formula Renault 2.0 est donc plus efficace en courbe, la trainée n’augmentant pas pour autant. Avec un châssis plus réactif aux réglages et proche du comportement de Formula Renault 3.5, les pilotes devront travailler étroitement avec leurs ingénieurs pour définir le set-up optimum en fonction des circuits.

Freins

Le freinage est un point fort commun à tous les véhicules Renault Sport. Poursuivant une logique de réduction des coûts, les ingénieurs du bureau d’études ont repris les mêmes composants à l’avant et à l’arrière, avec des disques pincés par des étriers à 4 pistons. La durée de vie est améliorée sur l’évolution de Formula Renault 2.0 grâce à l’utilisation de nouveaux freins spécifiques PFC Brakes.

L’efficacité du freinage a été augmentée, ainsi il est possible de freiner plus fort et plus tard, d’autant que les optimisations aérodynamiques permettent de gagner en stabilité.

Moteur

Formula Renault 2.0 emprunte son bloc quatre cylindres atmosphérique à Clio III R.S. Phase 2. Ce moteur, développant vingt chevaux de plus que la version précédente, reste proche de la série. La préparation spécifique à la compétition comprend un carter sec, une pompe à huile et des vis de bielles renforcées. L’intégration du moteur dans la monoplace a notamment permis de conserver le collecteur d’admission et le papillon motorisé d’origine.

Outre les performances, la fiabilité a été un axe majeur dans la campagne de R&D menée par Renault Sport Racing.

Electronique embarquée

Afin de gagner en performance et en facilité d’exploitation tout en garantissant une parfaite équité entre les concurrents, Renault Sport Racing a intégré le système de gestion électronique au coeur de la conception de Formula Renault 2.0.

Deux boîtiers sont positionnés sur la voiture. Le premier, accessible uniquement par les ingénieurs de Renault Sport Racing, gère le moteur et la boîte de vitesses. Les contrôles
techniques sont ainsi simplifiés.

La seconde unité est dédiée aux acquisitions de données. Couplée au logiciel PI ToolBox, une référence dans le monde de la compétition automobile, elle permet aux équipes d’exploiter les ‘datas’ de la monoplace. Moderne et convivial dans son utilisation, ce système facilite le travail du pilote et de son ingénieur.

Formula Renault 2.0 est livrée équipée de capteurs châssis intégrés, offrant l’accès à un plus grand nombre de paramètres qu’auparavant.

Pneumatiques

Pour tirer parti de ces qualités, Michelin a développé une gamme propre à Formula Renault 2.0. Avec des pneus larges - 20/54-13 à l’avant et 24/57- 13 à l’arrière - l’équilibre de la monoplace est encore meilleur. La durée de vie des gommes a été nettement augmentée, avec une exploitation pouvant atteindre les 200 kilomètres. Le nombre de trains utilisés pour une saison est par conséquent réduit.

Spécifications techniques

Châssis
Type Monocoque carbone
Eléments aérodynamiques aileron avant, aileron arrière, diffuseur
Sécurité Standard 2011 FIA F3 safety norms
Moteur
Type F4R 832 - 4 cylindres - atmosphérique - 1 998 cm3
Alésage et course 82.7 x 93 mm
Puissance maxi 210 ch à 7 500 tours/minute
Couple maxi 220 Nm à 7 500 tours/minute
Régime maxi 7500 tr/min
Transmission
Boite de vitesse 7 rapports séquentielle, commande électrique
Commande palettes au volant
Différentiel autobloquant à glissement limité
Embrayage bi-disque acier
Trains et suspensions
Avant mono-amortisseur 2 voies réglables
Arrière bi-amortisseurs 2 voies réglables
Freins avant et arrière disques flottants, étriers 4 pistons PFC brakes
Roues
Jantes aluminium, avant 13x9’’, arrière 13x10’’
Pneumatiques Michelin, avant 20-54x13, arrière 24-57x13, S412 (slick) et P412 (pluie)
Dimensions, poids et capacités
Longueur / largeur / hauteur 4 363 / 1 733 / 963 mm
Empattement 2 730 mm
Voies AV/AR 1 502 / 1 440 mm
Réservoir carburant 50 litres
Poids à vide 506 kg

Sanctioned by the FIA

La FIA est le seul pouvoir sportif international qualifié pour établir et faire appliquer les règlements, basés sur les principes fondamentaux de la sécurité et de l’équité sportive.
La Formula Renault 3.5 Series, l’Eurocup Formula Renault 2.0 et le Renault Sport Trophy sont placés sous la supervision sportive de la FIA, et sont à ce titre dénommés Séries Internationales "sanctioned by the FIA".

Retour en haut