1979 - 2019 : Volant par Nico Hülkenberg

Volant par Nico Hülkenberg,
Pilote Formule 1

J’ai énormément de respect pour les pilotes de cette époque. Je peux seulement imaginer à quel point il était non seulement difficile de se battre avec ces voitures en piste, mais aussi de les ménager. Sur le plan mécanique, il n’y avait pas de direction assistée. Il fallait des bras puissants et je trouve cela impressionnant de voir comment ils géraient tout cela.

Le volant était assez dépouillé, surtout par rapport aux volants modernes nous offrant un plus grand contrôle sur beaucoup d’aspects de la voiture et la possibilité d’ajuster des réglages. Nous avons l’embrayage et les passages de rapports au volant, mais ils devaient composer avec une boîte en « H » et le pied sur l’embrayage. Nous avons la vie simple en comparaison, car c’est toujours piégeux de changer de vitesse en douceur à la main et au pied tout en assurant une transition lisse.

Je suis très heureux que la sécurité ait progressé de façon drastique en Formule 1. De nos jours, nous avons de solides harnais de sécurité, le HANS pour protéger la nuque et le cou et les monoplaces doivent passer de nombreux crashs-tests. À l’époque, c’était plus sommaire avec un baquet étroit et des ceintures de sécurité basiques. Les pilotes étaient extrêmement courageux.

Share