Derniers réglages

Le moteur RS-27 sur le banc à Viry-Châtillon, pour les derniers tests d’endurance avant le début de la saison. 4 heures de préparation résumées en 1 minute !

Pour vérifier si le moteur est capable de supporter les mauvais traitements de plusieurs Grand Prix, les ingénieurs et mécaniciens motoristes de Renault Sport F1 réalisent des tests d’endurance où le moteur va reproduire les mêmes accélérations, freinages et changements de régime que pendant une course réelle de la saison précédente.

Dans la vidéo, le RS27-2011 va être mis en place pour "rejouer" une version à jour des tours de qualifications de Fernando Alonso à Monza en 2009, afin d’analyser son comportement dans ces conditions extrêmes.

Pour reproduire les contraintes d’une course, le moteur est installé sur ses supports, relié à une ligne de transmission, et est alimenté en eau, en air, en huile, en électricité et en carburant. Également, des données électroniques sont aussi transmises au moteur afin de reproduire les commandes volant du pilote: changement de vitesse, modification du mélange air / carburant ...
Une soufflerie simule la vitesse de l’air lors du déplacement de la voiture sur la piste.

Sur un banc d’essai moteur conçu spécialement pour tester des moteurs de la puissance de ceux de F1, tous les paramètres de fonctionnement du RS27-2011 sont analysés : pressions, régimes (jusqu’à 18 000 tours minute) richesse des gaz d’échappement...

Ces tests se déroulent dans une cellule avec une isolation phonique haute-performance et sur une dalle conçue pour atténuer les vibrations. La chaleur est évacuée tout au long des essais, en effet la température des échappements, à la fin de la vidéo, peut atteindre plus de 900°C!

(Voir la vidéo annotée et en HD sur Youtube)

Share