Renault Sport Formula One Team a connu une expérience torride sur le circuit international de Bahreïn pour lancer le Grand Prix Gulf Air de Bahreïn. Cet après-midi, les températures en EL1 ont frôlé les sommets de l’histoire de la F1 avant des EL2 plus frais en soirée. Le pilote le plus rapide de l’équipe aujourd’hui était Nico, auteur du sixième temps en 1’31’’883 en EL2. 

Alan Permane, Directeur Sportif - Notes du programme technique
- En EL1, nous avons effectué un court programme dans les conditions caniculaires sans rencontrer de problèmes malgré une température de piste approchant 56°C.
- Les deux pilotes ont chaussé les Pirelli médiums et tendres en EL1.
- Tous deux ont ensuite travaillé sur des programmes plus intenses en EL2 en passant les pneus tendres et supertendres, toujours sans le moindre souci.
 
Ce que nous avons appris aujourd’hui :
- La R.S.17 s’est montrée fiable aujourd’hui. Et on ne rigole pas quand il fait chaud à Bahreïn. 
 
Nico Hülkenberg, R.S.17-02 n°27
Essais libres 1 : 12e – 1’34’’927 – 13 tours
Essais libres 2 : 6e – 1’31’’883 – 37 tours
 
Nico : « C’était un vendredi très linéaire, hormis des EL1 plus légers en raison des températures extrêmes. Tous les efforts se portaient davantage sur la voiture et son comportement en piste ce soir par rapport à l’après-midi avant d’aborder la suite du week-end. La voiture semblait assez bonne, mais il est bien sûr toujours possible de progresser avant les qualifications. »
 
Jolyon Palmer, R.S.17-01 n°30
Essais libres 1 : 15e – 1’35’’068 – 19 tours
Essais libres 2 : 13e – 1’32’’876 – 38 tours
 
Jolyon : « La voiture était un peu réticente en EL1, je pense qu’elle n’a pas beaucoup aimé la chaleur ! La seconde séance était productive. Nous avons pu bien progresser dans notre compréhension des réglages et nous avons encore du potentiel en réserve. Les conditions sont assurément meilleures quand il fait plus frais et ce sera heureusement le cas en qualifications et en course. »
 
Bob Bell, Directeur de la Technologie : « Bahreïn offre un défi unique avec les EL1 et les EL3 ayant lieu dans des conditions plus chaudes que la course ou les qualifications. Avec ses températures plus fraîches, les EL2 sont donc les plus précieux en piste. Nous y avons accompli un solide programme afin d’avoir beaucoup de données sur des simulations de qualifications et de courses à analyser durant la nuit. Nous sommes assez contents d’avoir effectué un pas en avant avec les réglages et l’équilibre de la voiture, et nous nous attendons à en faire un autre demain. »

Retour en haut