Nous avons le potentiel, nous devons tirer le maximum de toutes les opportunités.

Renault Sport Formula One Team a solidement débuté sa saison 2017 à l’Albert Park en terminant aux portes des points avec Nico Hülkenberg, onzième du Grand Prix. Dix-neuvième au départ, Jolyon Palmer effectuait un bel envol en gagnant quatre positions dans le premier tour. Hélas, un problème de freins sporadique causait son abandon au quinzième tour.

- Onzième sur la grille, Nico s’élançait avec des pneus ultratendres neufs avant de chausser un train de tendres frais au seizième tour, puis des ultratendres rodés au trentième passage.

- Jolyon partait de la dix-neuvième place avec des gommes tendres neuves avant d’abandonner au quinzième tour sur problème de freins.

Nico Hülkenberg - R.S.17-02 n°27 – Départ : 11e – Arrivée : 11e.
« Pour ma première course avec l’équipe, la conclusion est que nous sommes bien installés au cœur du peloton et nous avons hâte de progresser plus encore. Mon premier tour n’était pas génial. J’ai essayé de passer Kvyat à l’extérieur du virage 13, mais il m’a emmené large et Alonso en a profité. Je ne pouvais pas faire grand-chose à son sujet. Même si j’étais beaucoup plus rapide, je ne pouvais tout simplement pas le dépasser. J’ai connu un dernier relais très positif en pneus ultratendres. La voiture s’améliorait à chaque passage, mais cela n’était pas suffisant pour gagner une place de plus. Ma bataille avec Ocon et Alonso était très amusante. Je bénéficiais d’une double aspiration, j’ai donc tout donné en basculant en mode ‘attaque’ avec le DRS. C’était assez spectaculaire et cela devait être beau de l’extérieur. »

Jolyon Palmer - R.S.17-01 n°30 – Départ : 19e – Arrivée : abandon (problème de freins).
« Ma course se passait bien. J’ai gagné des places au départ tout en étant sur le composé de pneus le plus dur. Mon rythme était assez solide, j’avais Nico et Esteban en ligne de mire, mais mes freins se sont bloqués au virage 14. Nous espérions que ce ne soit qu’un pépin, mais c’est revenu. Nous n’avions donc aucune alternative, hormis celle d’abandonner. Ce n’était pas le début de saison que je voulais. Il faut savoir l’accepter et attendre la Chine avec impatience. »

Cyril Abiteboul, Directeur Général :
« Ce premier Grand Prix sous le nouveau règlement a livré plusieurs leçons. Notre résultat montre que nous n’étions pas aussi bien préparés que nos concurrents et notre manque de kilométrage, tant en essais de pré-saison que ce week-end, nous a fait souffrir aujourd’hui. Nous avons appris que, dans cette nouvelle ère pour la F1, tout doit être parfait tant il est dur de gagner des places en piste. Nous devions être meilleurs au départ, dans l’exécution de notre stratégie, dans nos arrêts aux stands, mais aussi dans nos réglages et notre équilibre de la voiture. »

« Même s’il n’y a eu que très peu de tours en air propre pour le démontrer, nous pensons que notre combinaison voiture-moteur-pilote nous situe dans le groupe où nous visions de nous battre. Sur chaque rendez-vous, nous devrions pouvoir jouer Q3 le samedi puis les points le dimanche. Nous nous tournons vers l’avenir et notre principale priorité pour Shanghai est d’améliorer notre fiabilité. Nous devrions alors en ressortir plus forts. »

share