Jolyon Palmer: Réinitialisation

Après un Grand Prix d’Australie frustrant, Jolyon Palmer espère plus de tours et de bonnes ondes à Shanghai.

Quel est le plan en Chine ?
Mon approche est de repartir à neuf après une expérience un peu désagréable en Australie. Heureusement, l’équipe a su trouver le souci m’ayant touché tout le week-end. Je me rends à Shanghai comme s’il s’agissait de ma première épreuve de l’année. Nico a montré notre potentiel en course, donc allons-y pour concrétiser des points.

De quoi avez-vous besoin ?
Seulement de plus de temps dans la voiture, ce qui mènera à un bien meilleur week-end. C’est aussi simple que cela. Le début de saison à l’Albert Park était vraiment frustrant. Je veux plus de tours à mon compteur et plus de progrès en course. De toute évidence, beaucoup de choses n’étaient pas de mon ressort en Australie. L’écurie a alors vérifié la monoplace très attentivement pour s’assurer que ces problèmes soient derrière nous. Pour ma part, j’éviterai les murs !

Que pensez-vous du circuit international de Shanghai ?
Ce tracé se compose d’un long premier virage, de courbes rapides dans le deuxième secteur et d’une ligne droite opposée super-longue. Il n’est pas facile d’y réussir le tour parfait avec ces sections très différentes. Nous y avons déjà vu de belles courses, la dégradation y atteint des sommets, surtout à l’avant gauche en raison des grandes courbes à droite. Cela va être intéressant d’observer le comportement des nouvelles gommes.

Avez-vous hâte d’y piloter la R.S.17 ?
Nous devrions vraiment bien ressentir les appuis. Dans le premier virage, nous devrions pouvoir attaquer avec beaucoup plus de vitesse, l’entrée devrait être assez épique. Le deuxième secteur devrait aussi nous donner le sourire. Chaque circuit que nous visiterons cette année repoussera les limites et la Chine devrait en être un excellent exemple.

Outre la course, qu’attendez-vous d’autre à Shanghai ?
Il y a de vrais passionnés en Chine. Je suis donc impatient de retourner les rencontrer.

share