Le moteur RS27 propulse Vettel jusqu’au titre pour la deuxième année consécutive.

Renault et Renault Sport F1 félicitent leurs partenaires Red Bull Racing et Sebastian Vettel pour leur victoire au championnat du monde des pilotes lors du Grand Prix du Japon.

Ce dernier championnat est le deuxième titre consécutif pour Vettel et arrive après une longue saison très disputée, au cours de laquelle le partenariat Red Bull-Renault a remporté 15 pôle positions et 9 victoires jusqu’à présent. La collaboration étroite de Renault Sport F1 avec l’écurie Red Bull Racing a permis d’aligner en piste une monoplace avec un ensemble châssis-moteur homogène et terriblement efficace.

Le partenariat Red Bull Racing-Renault a débuté en 2007 lorsque le moteur Renault RS27, le V8 de 2,4 litres développé à Viry-Châtillon, a été intégré aux châssis de Red Bull Racing. Le RS27 a propulsé Red Bull à la cinquième place au championnat des constructeurs lors de cette première année de partenariat.
Après deux ans de collaboration, le partenariat Red Bull-Renault a commencé à verser des dividendes en 2009 avec la première pôle position, remportée au Grand Prix de Chine. Red Bull Racing a ensuite connu sa première victoire dans la foulée, Sebastian Vettel ayant remporté la course avec autorité. Cinq victoires et pôle positions supplémentaires ont suivi pendant l’année, et Red Bull Racing-Renault a terminé deuxième au championnat des constructeurs.

En 2010 Red Bull Racing-Renault a tenu ses promesses de 2009: la pôle position dès la première course et la victoire lors du troisième Grand Prix de la saison en Malaisie. Malgré 9 victoires et 15 pôles inscrites, le championnat des constructeurs n’a été obtenu qu’à l’avant-dernière course au Brésil, et Vettel a dû attendre celle d’Abu Dhabi pour être couronné champion du monde des pilotes.

Carlos Ghosn, président de Renault, a commenté : «Nous tenons à exprimer nos plus chaleureuses félicitations à Sebastian Vettel ainsi qu’à toute l’équipe de Red Bull Racing. Le partenariat entre Renault et Red Bull s’est très vite développé en un des partenariats moteur-châssis les plus réussis en Formule Un, et même de la longue histoire de Renault dans le sport automobile. »

De la piste à la route : l’excellence technologique de la F1 au bénéfice des véhicules de série

Entré en F1 en 1977, Renault s’est forgé un véritable savoir-faire de la piste qui le distingue parmi les constructeurs généralistes. Cet engagement de Renault sur le long terme dans la discipline reine du sport automobile est un atout lui permettant d’expérimenter les nouvelles technologies dans des conditions extrêmes avant de les transposer à la série. L’amélioration de l’efficience énergétique des moteurs est l’illustration la plus marquante des transferts de technologies opérés avec succès entre les deux mondes.

Grâce à la nouvelle réglementation FIA 2014, le cahier des charges de la Formule 1 va se rapprocher encore davantage de celui de la série, avec notamment une limitation de la consommation de carburant des monoplaces.
Renault insuffle l’excellence technologique acquise sur la piste dans le développement de sa nouvelle gamme de motorisations Energy, en faisant appel aux talents de la Formule 1. Artisans du succès du V10 Renault dans les années 90, Philippe Coblence et Jean-Philippe Mercier ont pris en charge les études de développement des moteurs Energy dCi 130 et Energy TCe 115. Ils ont mis leurs compétences au service de la route en poussant plus loin encore le principe du downsizing grâce à des solutions techniques expérimentées en F1. Les moteurs Energy embarquent un contenu technologique inédit à ce niveau de gamme et permettront une réduction de la consommation de carburant des véhicules pouvant aller jusqu’à 25% par rapport aux motorisations actuelles.

Ces moteurs seront progressivement commercialisés sur la gamme Mégane à partir du printemps 2011.

Share