Les Renault Clio R3T prêtes au défi du Rallye Monte-Carlo

Le Renault Sport Racing Team présente quatre Renault Clio R3T au départ du Rallye Monte-Carlo, épreuve d’ouverture du Championnat du Monde des Rallyes (19-22 janvier). Vainqueurs du Clio R3T Trophy en 2016, Charles Martin (France), Cédric Althaus (Alps), Luca Panzani (Italie) et Surhayen Pernia (Iberia) ont tous l’opportunité de briller lors de l’un des rallyes les plus mythiques au monde. Si tous ont un vécu différent, ils ont l’objectif de se montrer sous leur meilleur jour au plus haut niveau, tout en démontrant les qualités de Clio R3T sur un terrain sélectif.

Ils sont quatre sur la ligne de départ du Rallye Monte-Carlo à rouler sous la bannière du Renault Sport Racing Team : Cédric Althaus, Charles Martin, Luca Panzani et Surhayen Pernia. Tous vainqueurs du Clio R3T Trophy sur leurs terres respectives en 2016, ils sont récompensés pour leurs résultats par une participation à la première manche du Championnat du Monde des Rallyes, à bord de Clio R3T aux couleurs Renault Sport.

« Nous sommes très heureux de nous présenter au départ du Rallye Monte-Carlo avec quatre Renault Clio R3T, aux mains des gagnants 2016 du Clio R3T Trophy », se réjouit Sylvain Alanore, Team Manager du Renault Sport Racing Team. « Ces quatre pilotes se sont tous distingués en réalisant une saison 2016 étincelante et cette épreuve est pour eux une occasion de démontrer ce qu’ils savent faire. Nous avons sélectionné quatre équipes pour la préparation des voitures mais Renault Sport Racing apporte son expertise dans la gestion sportive et technique. Les concurrents bénéficieront de Clio R3T avec la même définition technique, avec les évolutions nées en fin de saison dernière, dans la continuité de notre engagement en WRC 3. »

Tous les quatre vainqueurs, sur leur sol, du Clio R3T Trophy l’an passé, ils pourront se challenger tout en ayant à l’esprit de travailler en équipe. « Nous sommes là pour apporter un support optimal en leur permettant d’aller chercher la performance. Mais aucun pilote n’est avantagé, ils ont tous les mêmes chances de briller, confirme Sylvain Alanore. L’objectif est que la Clio R3T soit la plus compétitive possible, il faudra donc partager un maximum d’informations. C’est une fierté pour tout le monde : pour Renault Sport Racing de présenter les vainqueurs de sa coupe de marque sur une telle épreuve, pour les équipes techniques de préparer leurs voitures, et pour les équipages qui arboreront les couleurs officielles Renault Sport Racing. »

Des quatre pilotes, c’est Cédric Althaus qui a le vécu le plus important lors du Rallye Monte-Carlo. Copiloté par Jessica Bayard, il en prendra son troisième départ, avec une deuxième place dans la catégorie R2 comme meilleur résultat. « Je suis absolument ravi de pouvoir vivre cette expérience avec un grand constructeur ! », se réjouit Althaus, vainqueur de quatre des cinq manches du Clio R3T Alps Trophy 2016. « J’ai hâte de travailler avec les autres équipages et les responsables du team Renault Sport. Je sais que cette épreuve se dispute avec le talent mais aussi avec la tête. La Clio R3T me plait beaucoup, après avoir connu un déclic à mi-saison l’an dernier, et j’adore les conditions difficiles. Je suis donc impatient d’y être. »

Charles Martin – qui sera accompagné par Matthieu Duval – a lui aussi survolé sa saison 2016, avec cinq succès en six manches lors du Clio R3T France Trophy. S’il a une longue expérience de la catégorie deux roues motrices, le Rallye Monte-Carlo sera en revanche une découverte. « Je dois dire que j’appréhende, n’ayant jamais disputé d’épreuve hivernale. Mais je regarde beaucoup de vidéos des éditions précédentes. Je compte aussi sur le shakedown pour m’habituer au comportement des pneus. La longueur du rallye ne me fait pas peur, elle va au contraire me permettre de prendre mes marques. L’idéal serait d’être le premier des Clio R3T à l’arrivée. »

Surhayen Pernia, copiloté par Rogelio Penate, sera lui aussi à surveiller. Vainqueur du Clio R3T Iberia Trophy avec trois succès, il compte, à 27 ans, dix années de carrière en rallye. Mais le Monte-Carlo sera une découverte pour l’Espagnol, qui n’a jamais roulé hors de la péninsule ibérique. « Être à l’arrivée sera déjà une victoire pour moi car c’est un rallye très sélectif, exprime-t-il. En prendre le départ au volant d’une Renault officielle est un rêve éveillé pour moi, c’est la première fois de ma vie que ça m’arrive. Mais je ne serai pas dépaysé car je serai avec la même équipe à l’assistance. Ensuite, pour terminer, il faudra trouver un compromis entre la vitesse et la prudence. On ne connait pas ces conditions mais on essaiera d’apprendre le plus vite possible. Remporter le match des Clio R3T serait un plus ! »

Luca Panzani, 26 ans, est le plus jeune des quatre concurrents présents au sein du Renault Sport Racing Team. Vainqueur de quatre des étapes du Clio R3T Italy Trophy, il est impatient de s’élancer sur les routes du sud de la France menant à la Principauté de Monaco, avec son copilote Federico Grilli. « C’est un rêve pour tout pilote de rallye ! Le Monte-Carlo, le WRC, tout ça avec un volant officiel, ça n’arrive pas tous les jours », rappelle-t-il, enthousiaste. « Je suis motivé pour bien faire, même si tout est nouveau pour nous. Mais nous ferons de notre mieux aux côtés de ces équipages expérimentés, afin de remercier Renault pour cette opportunité qui nous est offerte. »

Après le shakedown de Gap le mercredi 18 janvier, les pilotes s’élanceront pour deux longues spéciales le jeudi soir. Le lendemain, les concurrents couvriront plus de 160 kilomètres de secteurs chronométrés, avec deux boucles de trois spéciales. Le samedi, la route vers la Principauté se poursuivra avec cinq spéciales et plus de 121 kilomètres à parcourir. Le dimanche sera la conclusion de cette épreuve avec deux boucles de deux spéciales mythiques, Lucéram et La Bollène Vésubie.

share