Les World Series by Renault font leur retour sur le Moscow Raceway

Un an après avoir été le premier événement international organisé sur le Moscow Raceway, les World Series by Renault retrouvent la piste russe les 22 et 23 juin. Les écuries et pilotes de Formula Renault 3.5 Series, Eurocup Formula Renault 2.0 et Eurocup Mégane Trophy seront au rendez-vous, accompagnés par David Coulthard qui participe à l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show.

Inauguré il y a un peu moins d’un an par les World Series by Renault, le Moscow Raceway est désormais une place forte du calendrier établi par Renault Sport Technologies. Plusieurs autres championnats internationaux ont depuis suivi l’exemple de la Marque française.

Cette année, autour d’un tracé légèrement modifié pour le rendre encore plus rapide, les spectateurs pourront profiter d’un programme toujours plus complet. Entre les courses, la piste ne restera jamais longtemps inoccupée grâce aux différentes démonstrations. Avec le Renault Sport Show et le Renault Classic Show, le clou du spectacle sera assuré par David Coulthard, qui prendra le volant de la F1 Championne du Monde ! Pour la première fois sur un meeting de World Series by Renault, l’Ecossais prendra la piste deux fois par jour dans le cadre de l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show.

Dans le Village, de nombreuses animations permettront aux participants de découvrir la gamme Renault. Ils pourront aussi visiter le Couloir du Temps avec ses zones Rallye, Clio, Circuit et son exposition Alpine, s’exercer dans les simulateurs Michelin et Renault et au Pit Stop Challenge. Parmi les nouvelles activités, des cabines photo seront installées dans le paddock.

Les World Series by Renault sont un événement gratuit. Les invitations sont téléchargeables sur www.worldseriesbyrenault.com. Pour ceux qui ne seront pas sur place, les deux courses de Formula Renault 3.5 Series seront diffusées en direct sur les chaines d’Eurosport les samedi 22 juin et le dimanche 23 juin à partir de 12h00.

Formula Renault 3.5 Series : le tournant de la saison
Le passage des World Series by Renault sur le Moscow Raceway marque le cap de la mi-saison en Formula Renault 3.5 Series. Après sept courses (sur dix-sept), Kevin Magnussen (DAMS) domine le championnat. Monté sur le podium à cinq reprises – dont deux fois sur la plus haute marche en Espagne et en Belgique – le Danois compte déjà 29 points d’avance sur Stoffel Vandoorne (Fortec Motorsports), lui aussi double vainqueur.

Les deux membres du McLaren Driver Development Programme ne sont pourtant pas les seuls à s’être mis en valeur durant ces trois derniers mois. Antonio Felix da Costa (Arden Caterham), Nico Müller (International Draco Racing), Carlos Huertas (Carlin) se sont tous imposés et restent dans la course au titre.

Sur le podium au moins une fois lors de sept premières épreuves, Will Stevens (P1 by Strakka Racing), Arthur Pic (AV Formula), Sergey Sirotkin (ISR), Marco Sorensen (Lotus), Christopher Zanella (ISR) et Jazeman Jaafar (Carlin) sont d’autres prétendants dans un championnat toujours très ouvert.

À domicile, ils seront quatre Russes à vouloir briller. Outre Sergey Sirotkin, le plus performant depuis le début de la saison, le vainqueur de la Formula Renault 3.5 Series 2010 Mikhail Aleshin (Tech 1 Racing), Daniil Move (SMP Racing by Comtec) et Nikolay Martsenko (Pons Racing) ont aussi le potentiel pour se mettre en valeur.

Eurocup Formula Renault 2.0 : À la recherche d’un leader
L’extraordinaire performance de Matthieu Vaxivière (Tech 1 Racing) à Motorland Aragon a rapidement été contrée par ses rivaux. À Spa-Francorchamps, pour le second rendez-vous d’Eurocup Formula Renault 2.0, Oliver Rowland (Manor MP Motorsport) et Luca Ghiotto (Prema Powerteam) se sont partagés les victoires.
Mais c’est bien Pierre Gasly (Tech 1 Racing) qui occupe la première place du classement général provisoire grâce à une grande régularité et trois podiums en quatre départs.

Après quatre des quatorze courses au programme, aucun pilote n’a été en mesure de prendre un avantage déterminant. Les six premiers sont regroupés en seulement treize points ! Sortir du lot en Russie permettrait d’aborder la seconde moitié de la saison dans de bonnes dispositions.

Jake Dennis (Fortec Motorsports), actuellement troisième de l’Eurocup Formula Renault 2.0, Oscar Tunjo (Josef Kaufmann Racing) et Esteban Ocon (ART Junior Team) s’ajoutent à la longue liste des prétendants à la victoire.

À domicile, Egor Orudzhev (Tech 1 Racing) pourra également profiter d’une opportunité. Sur le podium pour l’ouverture de la saison en Espagne, il était revenu de Belgique sans point supplémentaire. Comme lui, Roman Mavlanov (RC Formula), Konstantin Tereshchenko (Interwetten.com Racing) et Denis Korneev (Jenzer Motorsport) évolueront aussi sur leurs terres.

Eurocup Mégane Trophy : À la poursuite de Mirko Bortolotti
Novice dans la catégorie, mais précédé d’une réputation de pilote très rapide, Mirko Bortolotti (Oregon Racing 2) a réalisé un début de saison proche de la perfection en Eurocup Mégane Trophy. Vainqueur des deux premières courses à Motorland Aragon, l’Italien s’est aussi imposé à Spa-Francorchamps…

Mais en Belgique, Mike Verschuur (McGregor by Equipe Verschuur) a réussi à marquer encore plus de points. Premier le samedi et deuxième le dimanche, le Néerlandais s’est emparé du deuxième rang du championnat. Vainqueur de l’Eurocup Mégane Trophy en 2009, il est désormais le mieux placé pour contrer Bortolotti.

Pourtant, ils sont nombreux à vouloir gagner en Russie. Déjà montés sur le podium cette saison, Max Braams (Las Moras by Equipe Verschuur), Kevin Gilardoni (Oregon Team 2), Kelvin Snoeks (Oregon Team 3) et Erik Janis (Gravity Charouz) auront une nouvelle chance de décrocher une victoire importante.

Deux Russes complètent le plateau. Huitième du classement général, Vladimir Lunkin (Oregon Team 3) sera à surveiller. Sa quatrième place lors de la seconde course de Spa-Francorchamps montre son potentiel. Il sera accompagné par Roman Golikov (Oregon Team 2).

share