Pilote de course #27

Nico Hülkenberg rejoint Renault Sport Formula One Team fort d’un palmarès impressionnant avant de se révéler en F1 dès 2010 après ses titres en Formule BMW, A1GP et GP2 Series. Nico a également signé une pole position lors de sa première saison dans l’élite et s’est imposé avec Porsche au Mans dès sa première tentative en 2015

Points-clés

  • Grands Prix disputés : 115
  • Pole Positions : 1
  • Podiums : 0
  • Victoires : 0

Dates clés

2017
En octobre 2016, Nico est officialisé chez Renault Sport Formula One Team pour 2017. Il débutera avec l’équipe au Grand Prix d’Australie à Melbourne.

2014-2016
Nico retrouve Force India pendant trois ans. Après les trois premières courses en 2014, il occupe la troisième place du championnat derrière les Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Cinquième à quatre reprises, il finit neuvième chez les pilotes. Un an plus tard, il se classe dixième. En parallèle, Nico découvre le Championnat du Monde d’Endurance avec Porsche. Associé à Nick Tandy et Earl Bamber, il est sixième des 6 Heures de Spa avant de remporter la victoire au Mans dès sa première participation à l’épreuve mythique. Pour sa dernière campagne avec Force India, Nico termine neuvième du championnat et contribue à la quatrième place de son équipe chez les constructeurs.

2013
Nico rejoint Sauber en 2013 et impressionne en hissant sa C32 motorisée par Ferrari au troisième rang de la grille du Grand Prix d’Italie. Cinquième au drapeau à damier, il fait encore mieux en Corée du Sud en finissant quatrième. Il achève la saison à la dixième place du général.

2011-2012
Williams optant pour Pastor Maldonado, Nico passe chez Force India pour occuper le rôle de réserviste en 2011. Il dispute certaines séances d’essais libres le vendredi avant d’être promu titulaire l’année suivante. D’emblée, il se qualifie six positions devant son équipier Paul di Resta en Australie. La même année, il signe son meilleur résultat en carrière en se classant quatrième du Grand Prix de Belgique. En fin de saison, Nico touche la gloire du doigt au Brésil avant que l’intervention de la voiture de sécurité n’annihile son avance de quarante-cinq secondes. Il se contente finalement du cinquième rang, lui assurant une onzième place au classement général final.

2010
En 2010, Nico débute en F1 chez Williams aux côtés de l’expérimenté Rubens Barrichello. Dès son troisième week-end, le Grand Prix de Malaisie, il bat le Brésilien en qualification avant d’inscrire son premier point dans l’élite. Obtenant son meilleur résultat avec une sixième place en Hongrie, Nico signe la pole position sur une piste détrempée à Interlagos. Ses deux tours réalisés en pneus slicks lui assurent alors la première position, le plus véloce étant d’ailleurs plus d’une seconde plus rapide que son plus proche rival, Sebastian Vettel. Nico finit la saison au quatorzième rang.

Avant la F1

Après une brillante carrière en karting, Nico passe en monoplace avec la Formule BMW allemande où il domine la saison 2005, succédant à son compatriote Sebastian Vettel au palmarès. En 2006, il monte en F3 allemande et signe une victoire, mais il se fait véritablement remarquer en A1GP. La catégorie monotype équipée de châssis Lola et de V8 Zytek développant plus de 500 chevaux est alors dans sa deuxième année. Leader de l’A1GP Team Germany, Nico s’impose neuf fois en vingt-deux départs, avec six succès consécutifs. Son incroyable performance assure la couronne à l’Allemagne et en fait à l’époque le pilote le plus victorieux de l’histoire de l’A1GP.

S’en suivent deux saisons en F3 Euro Series à partir de 2007. D’abord troisième avec quatre victoires, il redouble pour s’offrir le titre avec sept succès. En 2009, Nico devient l’un des trois seuls pilotes avec Lewis Hamilton et Nico Rosberg à être sacré en GP2 Series dès sa première tentative. Il remporte cinq victoires et monte cinq fois sur le podium.

Retour en haut