Carlos Sainz: Orchidée du désert

En Australie, Carlos Sainz est rentré pour la deuxième fois dans les points sous nouvelles couleurs. Le début de saison lui a toutefois donné encore plus soif de résultats.

Comment vous sentez-vous après la première course de l’année ?
Avec les deux voitures dans les points, le début de saison est très positif pour l’équipe et nous pouvons être fiers de ce week-end. De mon côté, j’étais de plus en plus confiant au fil des sessions. Je suis également convaincu qu’il nous reste de nombreuses options à explorer avec les réglages. C’est toujours important de marquer des points dès le premier Grand Prix de l’année. Le rythme était là et j’ai hâte de retrouver le baquet à Bahreïn.

Quelles sont les grandes caractéristiques du circuit international de Bahreïn ?
Cette piste peut être éprouvante pour les freins. Selon l’heure des séances, certains points de freinage changent légèrement au fil du week-end. Nous prenons nos références en EL2, une session très importante puisqu’il s’agit de la seule à être représentative des conditions de course. C’est toujours agréable de piloter de nuit sous les projecteurs.

Quels sont les défis sur un tour ?
D’une manière générale, c’est un tracé assez classique avec de belles courbes et de longues lignes droites qui devraient faciliter les dépassements. Les virages les plus difficiles sont le T9 et le T10. En fait, cela pourrait même être l’un des enchaînements les plus durs de la saison. Il faut freiner et tourner en même temps, bloquer une roue y est donc très facile. Le T12 est intéressant. Si le vent est de votre côté, vous pouvez le prendre à fond… Mais s’il a changé de direction au tour suivant, impossible de faire pareil ! Le T1 offre aussi la possibilité de dépasser au freinage.

Avec un programme décalé, avez-vous le temps d’explorer Bahreïn ?
Les horaires calés sur l’heure du départ en début de soirée nous laissent de quoi se détendre le matin, aller nager ou faire du sport. C’est toujours agréable. À côté du circuit, il y a aussi l’une des plus belles pistes de karting d’après mon expérience ! J’essaie également de faire un peu de golf avant le début du week-end. À Bahreïn, on trouve un superbe green que l’on peut pratiquer de nuit ! Ce n’est pas banal, tout comme la course !

share