Thomas Neubauer (Tech 1 Racing #23)
Najiy Razak (JD Motorsport #63)
Oscar Piastri (Arden Motorsport #41)
Christian Lundgaard (MP Motorsport #31)

Christian Lundgaard (MP Motorsport) s’est montré le plus rapide pour le premier jour des essais collectifs en Formule Renault Eurocup sur le Circuit Paul Ricard. Le pilote de la Renault Sport Academy a pris le dessus sur Oscar Piastri (Arden Motorsport) pour un millième de seconde, les deux rookies devançant Yifei Ye (Josef Kaufmann Racing). Logan Sargeant (R-ace GP) s’était illustré en signant le meilleur temps de la matinée sur le tracé qui accueillera le premier meeting de la saison du 13 au 15 avril.

Le deuxième rendez-vous de l’avant-saison 2018 menait les vingt-huit concurrents au Circuit Paul Ricard, resurfacé et légèrement modifié en prévision du retour du Grand Prix de France de F1 en juin prochain.

D’entrée, le rythme était élevé puisque le record établi par Lando Norris en 2016 tombait ! Les temps descendaient encore dans la dernière demi-heure jusqu’à l’interruption prématurée provoquée par Clément Novalak (Josef Kaufmann Racing). Auteur d’un tour en 2’01’’881, Logan Sargeant précédait alors Christian Lundgaard, Oscar Piastri, Alex Peroni (MP Motorsport) et Yifei Ye.

L’après-midi, Yifei Ye était le premier à battre la référence matinale, mais le Chinois était délogé par Oscar Piastri et Christian Lundgaard. Avec son effort en 2’01’’083, le Danois de la Renault Sport Academy l’emportait pour un millième de seconde. Les deux rookies devançaient Yifei Ye, Richard Verschoor (Josef Kaufmann Racing) et Max Defourny (MP Motorsport) au terme de la journée.

Séance 1 - Séance 2

Meilleur temps pour Christian Lundgaard

Christian Lundgaard (MP Motorsport) : « Le Paul Ricard figure parmi mes circuits préférés, mais je n’y avais pas été aussi rapide que prévu en novembre dernier. Aujourd’hui, notre performance démontre nos progrès et nous devons poursuivre sur cette lancée. Plus que la nouvelle surface de la piste, le plus grand changement réside dans l’élargissement de certains virages, notamment l’enchaînement T1-T2 ou encore le T5, qui représente une véritable amélioration. »

Oscar Piastri se montre aux avant-postes

Oscar Piastri (Arden Motorsport) : « C’est toujours un peu agaçant d’être battu pour un millième de seconde ! Heureusement, ce ne sont que des essais et nous avons été dans le match toute la journée. J’espère que nous ferons aussi bien demain. Mon objectif est d’être sacré chez les rookies, et si tout se déroule comme aujourd’hui, je peux envisager le top cinq au classement général. Il n’y a plus qu’à trouver deux millièmes de seconde demain pour que je sois comblé ! »

Logan Sargeant, toujours bien placé

Logan Sargeant (R-ace GP) : « La matinée s’est bien déroulée et la voiture m’a procuré d’excellentes sensations ! J’ai réussi à signer un bon temps en fin de séance et l’après-midi était tout aussi prometteur. Nous devrions être en mesure de progresser encore demain. Je vise le titre chez les rookies, mais j’aspire surtout à être le mieux placé possible à chaque course. Nous ferons ensuite les comptes en fin de saison pour voir où cela nous aura menés ! »

Arthur Rougier de retour sur les terres de son titre

Arthur Rougier (Fortec Motorsports) : « C’est un véritable plaisir de retrouver ce circuit où j’ai remporté mon titre de Champion de France F4. Il a toutefois fallu réapprendre le tracé à cause des modifications effectuées pour la F1. Le niveau d’adhérence a changé, certains virages aussi. Le T1 n’a plus qu’une seule corde et c’est un changement positif. Malgré quelques soucis, tout se passe bien pour le moment et nous savons dans quelle direction aller. Toute l’équipe est motivée et nous sommes convaincus que le travail finira par payer. »

Nouveau départ pour Najiy Razak

Najiy Razak (JD Motorsport) : « Je suis ravi d’avoir rejoint JD Motorsport. Je crois sincèrement que l’équipe peut m’aider à progresser et j’en ressens déjà les effets. Je dois encore mieux appréhender l’évolution de l’adhérence au fil d’une séance et l’exploitation des pneus neufs pour pouvoir attaquer pleinement, mais nous disposons d’une bonne marge de progression sur un circuit aussi technique que le Paul Ricard. »

Thomas Neubauer a le couteau entre les dents

Thomas Neubauer (Tech 1 Racing) : « Après avoir été malade à Hockenheim, mon baquet me fait souffrir du dos ici. Malgré cela, je me rapproche de mes équipiers et cela cadre avec mes objectifs. Je veux être régulièrement dans le top dix en qualifications pour viser plus haut en course. Après une année d’apprentissage positive, je souhaitais absolument rester dans cet environnement où je connais l’équipe, la voiture, les circuits, les ingénieurs… Avec tous ces paramètres en main chez Tech 1 Racing, j’ai pleinement confiance et j’ai le couteau entre les dents en ce début de saison ! »

Share