Daniel Ricciardo : Tourner la page

Daniel Ricciardo est reparti frustré de Singapour malgré une superbe prestation le faisant remonter du fond de grille pour jouer le top dix. L’Australien se concentre désormais sur la Russie, où il aura une once supplémentaire de détermination pour marquer de gros points.

À quel point aimez-vous le Grand Prix de Russie ?
Sotchi est un circuit plutôt cool, très plat et ouvert. C’est pratiquement l’exact opposé des bosses et des rails de Singapour. Le tour est agréable bien qu’il soit assez intense. La surface est lisse et il y a de nombreux virages assez piégeux à négocier parfaitement. En fait, j’apprécie de plus en plus le Grand Prix de Russie depuis son arrivée au calendrier.

Comment vous sentez-vous après Singapour ?
Le week-end s’annonçait si prometteur au départ que l’on se dit dommage en fin de compte. La disqualification a été dure à digérer, car nous savons à quel point la position sur la piste est importante à Singapour et à quel point les dépassements peuvent être difficiles. C’est comme ça et nous avons fait de notre mieux. Je me suis bien amusé pendant la première moitié de course avec quelques manœuvres, mais tout ce travail a été défait alors que cela aurait pu être un excellent résultat.

Quelle sera l’importance d’une belle prestation en Russie ?
Nous avons l’occasion d’amener notre petite dynamique en Russie pour essayer de nous rattraper et de revenir là où nous méritons d’être. Nous étions vraiment forts après la pause estivale en inversant la tendance dans le match pour la quatrième place. Un résultat solide est possible à Sotchi. Nous devons tout simplement assembler les différentes pièces pour connaître un bon week-end comme sur les derniers Grands Prix.

Share